Inde du Nord : Comment s'y rendre

Transports pour aller en Inde du Nord

De nombreuses compagnies aériennes desservent la région, et des routes terrestres sont ouvertes entre l’Inde et le Népal, le Bangladesh et le Bhoutan. Pour trouver un vol, un séjour ou un hôtel en quelques clics, rendez-vous à la rubrique “Réserver” de www.lonelyplanet.fr. 

Entrer en Inde du Nord

Les ressortissants français, belges, suisses et canadiens doivent se procurer un visa avant leur arrivée en Inde. Les Français, les Belges et les Canadiens sont éligibles au visa électronique (e-Tourist Visa, eTV), délivré pour une période de 60 jours (sans prolongation possible) et qui peut être demandé jusqu’à 4 jours avant le départ. Notez qu’en aucun cas vous ne pourrez obtenir un visa à l’arrivée. 

Passeport

Vous devez être muni d'un passeport valide, d'un visa et d'un billet de retour ou de continuation. Votre passeport doit être valide au moins 6 mois après la fin de votre séjour. Si vous perdez ou si vous vous faites voler votre passeport, contactez immédiatement votre ambassade ou votre consulat. Nous vous conseillons de conserver des photocopies de votre passeport (sans oublier la page du visa) et de votre billet d'avion. Mieux encore, scannez-les et envoyez-les-vous par courrier électronique.

Voie aérienne

Aéroports

L'Inde du Nord est vaste, aussi est-il conseillé de choisir l'aéroport le plus proche de votre destination finale. L'Inde du Nord possède deux grands aéroports internationaux (ci-dessous). Un nombre plus limité de vols internationaux atterrit dans d'autres villes – pour de plus amples informations, connectez-vous sur www.indianairports.com.

Le transporteur national est Air India, qui a absorbé l'ancienne compagnie intérieure publique, Indian Airlines. Depuis plusieurs années, il présente un assez bon bilan en matière de sécurité.
L'obtention d'un visa touristique est subordonnée à l'achat d'un billet de retour ou de continuation. Aussi, rares sont les visiteurs qui achètent en Inde un billet pour un vol international. Seules les agences de voyages agréées peuvent réserver des vols internationaux ; leurs tarifs ne sont pas plus intéressants que ceux des compagnies aériennes. Pour pénétrer dans un aéroport, que ce soit pour prendre un vol international ou intérieur, vous devez présenter une copie de votre billet ou de votre itinéraire.
Les taris indiqués ci-après valent pour un aller-retour, en classe économique, aux tarifs proposés lors de nos recherches.

Depuis la France

Au départ de Paris, Air France assure chaque jour une liaison directe vers Delhi (environ 8 heures). Sept autres vols sont assurés via Amsterdam dans le cadre du partenariat entre Air France et KLM. Les tarifs démarrent autour de 550 euros (les tarifs sont au plus bas en février-mars et au plus haut en juillet-août). Air India (01 55 35 40 00) propose également des vols quotidiens directs pour Delhi à partir de 500 euros. Avec une escale à Delhi, la compagnie dessert aussi Kolkata, Amritsar, Ahmedabad, Udaipur et Patna.
Les tarifs les plus avantageux sont souvent ceux des vols avec escale. Voici quelques agences utiles :

Depuis la Belgique

Il n’existe pas de vols directs entre Bruxelles et Delhi. Comptez à partir de 400 euros environ et 10 heures de vol en transitant par une autre ville européenne. Voici quelques adresses utiles en Belgique :

Depuis la Suisse

Swiss (0848 700 700) assure des vols directs Zurich-Delhi (7 heures 30), à partir de 700 francs suisses hors saison pour un aller-retour (les tarifs sont au plus haut en juillet-août). Pour les liaisons entre la Suisse et l’Inde, Air India possède un partenariat avec Swiss.
De nombreuses autres compagnies desservent l’Inde du Nord depuis Zurich, Bâle ou Genève avec escale(s). Vous pourrez notamment vous renseigner auprès de :

Depuis le Canada

Air Canada (1 888 247 2262 ; www.aircanada.com) et Jet Airways (877-835-9538 ; www.jetairways.com) proposent des vols directs au départ de Toronto. Comptez à partir de 700 euros environ avec Jet Airways et 18 à 23 heures de vol. De nombreuses autres compagnies proposent des vols avec escales depuis Toronto, Montréal ou Vancouver, à partir de 500 euros environ. Vous pourrez vous renseigner auprès de :

Voie terrestre

Si la plupart des visiteurs arrivent par avion, il est possible d’entrer en Inde depuis le Bangladesh, le Bhoutan, le Népal, le Pakistan et le Myanmar (Birmanie). Toutefois, certaines frontières ne sont ouvertes qu’occasionnellement et sont déconseillées pour des questions de sécurité. Dans tous les cas, il est impératif de consulter les conseils de sécurité officiels mis en ligne par les autorités de votre pays avant le départ. L’itinéraire le plus populaire est celui en provenance du Népal. Vous trouverez des renseignements utiles sur les forums du site Web de Lonely Planet, ainsi que dans la section (en anglais) intitulée “Europe to India overland”, du site The Man in Seat 61...

Passages des frontières

Si vous arrivez en Inde en bus ou en train, il vous faudra descendre à la frontière pour accomplir les formalités de douane et d’immigration. Vous devrez être muni d’un visa indien en cours de validité – n’espérez pas obtenir un visa à la frontière. Les automobilistes et les motards devront présenter les papiers du véhicule, une assurance au tiers et un permis de conduire international en plus de leur permis national. Ils auront également besoin d’un carnet de passage en douane, un document qui permet de faire entrer temporairement un véhicule sur le territoire, sans payer de taxes.
Les voyageurs qui souhaitent se rendre au Tibet depuis l’Inde doivent d’abord passer au Népal, puis traverser la frontière à Kodari dans le cadre d’un circuit organisé. Une autre solution consiste à prendre un vol Katmandou-Lhassa. Pour connaître les dernières formalités administratives et d’autres
informations utiles, les automobilistes s’adresseront à un automobile-club.

BANGLADESH

Entre l’Inde et le Bangladesh, les étrangers ont le choix entre quatre postesfrontières, au Bengale-Occidental ou dans les États du Nord-Est. En quittant le Bangladesh à destination de l’Inde, il faut acquitter à l’avance la taxe de sortie du territoire dans une agence de la Sonali Bank (soit à Dacca, soit dans une autre grande ville, ou bien à l’agence la plus proche de la frontière). Si vous arrivez au Bangladesh par avion et en repartez par la route, vous aurez besoin d’un permis de circuler (“change of route permit”). Les demandes de prorogation de visa et de permis de circuler doivent être effectuées auprès de l’Immigration and Passport Office (bureau des passeports et de l’immigration ;01733393323 ; Agargaon Rd, hsam-jeu), à Dacca. Des voyageurs ont rapporté avoir eu des problèmes pour quitter le Bangladesh par voie de terre avec un visa délivré à l’aéroport de Dacca.

BHOUTAN

Phuentsholing est le principal point de passage entre l’Inde et le Bhoutan, mais on peut aussi emprunter à l’est celui de Samdrup Jongkhar. Les procédures d’entrée sur le territoire sont sujettes
à changement ; il est impératif de s’organiser à l’avance. Nous vous conseillons de consulter une agence de voyages ou l’ambassade du Bhoutan pour connaître les dernières réglementations en vigueur. Les voyageurs doivent normalement passer par un tour-opérateur agréé au bhoutan (ou par l’un de ses représentants étrangers) et s’acquitter d’une taxe journalière fixe afin d’obtenir un visa pour le Bhoutan. Vous trouverez des renseignements utiles sur le site officiel du tourisme bhoutanais.

NÉPAL

Lorsque les conditions politiques et climatiques le permettent, cinq postesfrontières sont ouverts entre l’Inde et le Népal. Renseignez-vous bien sur la situation en matière de sécurité avant de passer au Népal ; les journaux locaux et les sites Internet sont une bonne source d’information. Des visas à entrées multiples (15/30/90 jours 25/40/100 $US – en espèces uniquement, roupies non acceptées) sont délivrés au poste d’immigration népalais (deux photos d’identité requises). Vous pourrez gagner du temps en faisant la demande en ligne. Le reçu, que vous devrez présenter à la frontière dans les 15 jours suivant votre demande, vous permettra de bénéficier d’une procédure accélérée. Des voyageurs se sont fait harceler en entrant en Inde, à Sunauli, et ont dû payer des prix exagérés pour des billets de bus ou de train. Sachez qu’une solution intéressante consiste à prendre un taxi pour Gorakhpur, puis, de là, un train ou un bus.

PAKISTAN

La frontière Inde-Pakistan reflète les relations entre les deux pays. Les liaisons peuvent être brutalement interrompues en cas de tension ; renseignez-vous bien au préalable. Plusieurs itinéraires permettent de relier le Pakistan à Delhi, à Amritsar (Punjab) et au Rajasthan, en bus ou en train. La ligne de bus “Karvan-e-Aman” (Caravane de la paix) reliant Srinagar à la partie du Cachemire sous administration pakistanaise est exclusivement réservée aux Indiens.
Un visa est requis pour pénétrer au Pakistan. On l’obtient plus facilement dans son propre pays. Au moment de la rédaction de ce guide, l’ambassade du Pakistan (011-26110601 ; www.mofa.gov.pk ; 2/50G Shantipath, Chanakyapuri) à Delhi ne délivrait pas de visas touristiques aux ressortissants de la plupart des pays étrangers.

Voyages organisés

De très nombreux voyagistes ont inscrit l’Inde du Nord à leur catalogue. Les formules les plus fréquentes sont les parcours à travers le Rajasthan, qui permettent de visiter des monuments et d’avoir un bon aperçu de la culture locale. Avec les montagnes du Ladakh et du Sikkim, l’Inde du Nord
est aussi idéale pour la marche et le trekking. L’offre d’itinéraires sportifs est très importante, avec des
formules couvrant parfois, en plus de l’Inde, le Népal ou le Bhoutan. Les circuits peuvent ainsi allier marche et visites culturelles sur des parcours peu fréquentés, ou proposer des expériences telles qu’une méharée dans le désert du Thar, un trek aux sources du Gange, ou des périples à la rencontre des peuples du Nord-Est. Qu’il s’agisse de formules en groupe ou individuelles, les tarifs descendent rarement en dessous de 1 500 euros pour un court séjour de 10 jours et atteignent fréquemment plusieurs milliers d’euros. En outre, ils varient grandement en fonction des prestations et des distances parcourues. Les informations ci-après n’offrent qu’un aperçu des formules proposées par les différentes enseignes.

Mis à jour le : 21 février 2018

Articles récents

Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l’Inde

Paramètres des cookies