Inde du Nord

Inde du Nord : sécurité

Sécurité

Utilisation cigarette électronique

Dernières informations du 19 sept 2019 surwww.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs

  • "La possession et l’utilisation de cigarettes électroniques et de tout instrument électronique de vapotage sont désormais interdites en Inde et passibles d’une amende d’au minimum 1 300 € et d’une peine d’emprisonnement d’un an. Ces dispositions s’appliquent à tous les voyageurs, y compris en transit et à tous les bagages, y compris en soute."

Soyez vigilant(e)

Si les petits délits sont toujours un risque dans les grandes villes, un peu de bon sens et de prudence suffit pour éviter la plupart des problèmes. Vérifiez systématiquement les conseils de prudence donnés par votre gouvernement.

Régions à risque

Comme dans de nombreux autres pays, des groupes (parfois armés) revendiquent leurs droits par la violence. Leurs méthodes sont tristement classiques : assassinats et attentats à la bombe contre les administrations, sur les marchés, ainsi que dans les transports publics, les centres religieux et les villes touristiques.

Certaines régions en particulier sont le théâtre de violences, comme le Cachemire, les États du Nord-Est tels l’Assam, le Manipur et le Nagaland, les régions tribales reculées du Bihar, du Jharkhand ou du Chhattisgarh et, dans une moindre mesure, des parties du Bengale-Occidental.

En raison des couvre-feux et des grèves, il arrive que certaines routes (ainsi que les banques, commerces, etc.) restent fermées pendant une durée indéterminée dans des régions comme le Cachemire ou l’Assam.

Le terrorisme international a frappé l’Inde comme les pays occidentaux. Ce n’est pas une raison pour renoncer à un voyage dans le sous-continent, mais informez-vous sur les conditions de sécurité avant de vous aventurer dans une région sensible.

Escroqueries fréquentes

Des escroqueries, classiques et nouvelles, ont cours en Inde. La plupart peuvent être évitées avec un peu de bon sens et de prudence. Parlez avec d’autres voyageurs pour connaître les dernières arnaques.

Cartes bancaires

Soyez prudent en payant vos achats avec une carte bancaire. Si les magasins d’État sont habituellement sûrs, des boutiques de souvenirs privées font des copies de l’empreinte des cartes et les utilisent pour de fausses transactions. Demandez au commerçant d’effectuer l’opération devant vous. Gratter le code de sécurité au dos de la carte après l’avoir mémorisé permet également d’éviter les utilisations frauduleuses.

Drogues

Il arrive parfois que des touristes, surtout ceux qui voyagent seuls, soient drogués et dévalisés lors d’un trajet en train ou en bus. Une boisson droguée est la méthode la plus utilisée – chocolats, chai d’un vendeur complice et plats “maison” sont aussi employés. Fiez-vous à votre instinct et, en cas de doute, refusez poliment tout breuvage ou nourriture offert par des inconnus.

Nourriture et boissons contaminées

À la fin des années 1990, des voyageurs sont morts dans le nord de l’Inde après avoir consommé des aliments contaminés dans des restaurants associés à des cliniques malhonnêtes. Lors d’autres incidents, des cliniques ont effectué des soins plus importants que nécessaire afin d’obtenir plus d’argent des assurances.

Lors d’un déplacement, emportez si possible de la nourriture emballée. Dans les gares routière ou ferroviaire, allez dans les échoppes les plus fréquentées.

Quand vous achetez une bouteille d’eau, vérifiez que le sceau du bouchon et le fond de la bouteille sont intacts.

Photographie

Suivez votre instinct (ou mieux, demandez l’autorisation) pour photographier des gens. Une fois la photo prise, certains affirmeront que vous allez la vendre à des magazines internationaux et vous réclameront une rétribution.

Pierres précieuses

De charmants escrocs vous proposent de vous enrichir rapidement en emportant ou en expédiant des pierres précieuses chez vous et en les vendant avec une marge à leurs représentants à l’étranger. Les pierres, si elle arrivent, ne valent qu’une fraction du prix que vous avez payé, et les “représentants” n’existent pas.

Ne croyez pas les histoires sur la difficulté d’obtenir une licence d’exportation, ni les prétendus témoignages d’autres voyageurs : ils sont faux. Cette escroquerie, constatée notamment à Agra, Delhi et Jaisalmer, est courante à Jaipur. Elle peut aussi concerner les tapis, les curiosités et les lainages pashmina.

Rabatteurs

Les rabatteurs se présentent sous différentes formes et pratiquent diverses ruses. Chauffeurs de taxi et d’auto-rickshaw tentent souvent de vous conduite dans l’hôtel de leur choix pour ensuite recevoir une commission (incluse dans le prix de votre chambre).

Autant que possible, réservez un hôtel (au moins pour la première nuit), et demandez que l’on vienne vous chercher. Vous entendrez souvent que l’hôtel de votre choix est “complet” ou “fermé” ; vérifiez par vous-même.

Les phrases du genre “la boutique de mon frère” ou “une promotion dans le magasin d’un ami” doivent éveiller vos soupçons. De nombreux escrocs collaborent avec des échoppes de souvenirs, aussi soyez prudent si vous faites des achats onéreux dans des boutiques privées.

Évitez les personnes amicales qui vous proposent de l’aide dans les gares.

Si l’on vous demande s’il s’agit de votre premier séjour en Inde, répondez que vous êtes déjà venu plusieurs fois. Affirmer que vous avez un transfert/circuit/billet prépayé peut suffire à dissuader les rabatteurs.

Ces derniers sont particulièrement insistants dans les grands centres touristiques comme Delhi, Jaipur, Agra et Varanasi.

Surfacturation

Mettez-vous toujours d’accord sur un prix pour tout service sans tarif officiel. Cela concerne en particulier les (amicaux) guides de quartier, les snack-bars des lieux touristiques, les auto-rickshaws et taxis sans compteur.

Transports

En arrivant dans les gares ferroviaires et les aéroports, réservez toujours vos transports aux guichets agréés par le gouvernement. Tous les grands aéroports disposent de comptoirs pour les radio-taxis, les taxis prépayés et les bus de l’aéroport dans le hall des arrivées. Ne suivez jamais un chauffeur de taxi qui propose une course bon marché jusqu’au centre-ville, surtout la nuit.

Lorsque vous réservez un circuit touristique de plusieurs jours, choisissez uniquement les itinéraires proposés par les offices du tourisme ou ceux recommandés dans ce guide ou par des amis qui les ont effectués. À Delhi, méfiez-vous de toute personne qui propose des circuits en house-boat au Cachemire ; nous recevons depuis des années de nombreuses plaintes pour des services malhonnêtes.

Si vous achetez un billet de bus, de train ou d’avion en dehors du bureau agréé de la compagnie de transport, vérifiez qu’il correspond à la classe pour laquelle vous avez payé. Réservez en ligne lorsque c’est possible.

Des escrocs se font passer pour des fonctionnaires d’India Railways et vous demandent de payer pour que votre billet électronique soient validé sur le quai ; ignorez-les.

Vol

Le vol constitue un risque en Inde, comme dans tout autre pays. Fermez vos bagages à clé et attachez-les par des chaînes dans les bus et les trains. Le vol à l’arraché se produit souvent au départ d’un train, quand il est trop tard pour pourchasser le voleur.

Faites très attention dans les dortoirs, et ne laissez jamais d’objets de valeur lorsque vous sortez. Utilisez les coffres forts le cas échéant.

Mortelles randonnées

Depuis la seconde moitié des années 1990, plus d'une vingtaine de touristes ont disparu dans les vallées de Kullu et de Parvati. Certains se sont intéressés de trop près au trafic de drogue et ont provoqué l'ire des dealers. D'autres sont morts accidentellement au cours d'un trek en solitaire dans cette région montagneuse et accidentée. Si vous avez l'intention de randonner dans les montagnes, en particulier dans la vallée de Parvati, nous vous recommandons de faire appel à un guide qui saura vous protéger des dangers, aussi bien naturels qu'humains. Evitez de partir seul, indiquez à un hôtel votre destination et le moment prévu de votre retour, et ne vous montrez pas trop amical avec les sadhu (ascètes) et les personnes rencontrées en chemin. Ne vous privez pas de la beauté de la région, mais faites preuve de bon sens et de prudence.

Avec des enfants

Une équipée indienne relève d’une aventure tout aussi exaltante pour les enfants qu’elle l’est pour leurs parents. Les couleurs, les parfums, les images et les sons du sous-continent ne manqueront pas d’éveiller l’imagination des jeunes esprits, naturellement curieux. Moyennant préparation et vigilance, ce voyage aura tout d’une expérience inoubliable.

L’Inde du Nord en famille

À bien des égards, voyager en famille en Inde du Nord se révèle une expérience fort agréable, car les enfants sont souvent très bien accueillis. Des touristes indiens voudront peut-être même prendre en photo votre petite famille. Or, si l’expérience a tout pour plaire aux enfants les plus sociables, elle pourra se révéler fatigante, voire gênante aux bambins les plus réservés.

Pour les parents voyageant en Inde du Nord, l’essentiel est de rester attentif aux besoins de leurs enfants, quitte à devoir tempérer les effusions de personnes au demeurant bien intentionnées. Car il convient de garder à l’esprit que l’attention que votre progéniture ne manquera pas de recevoir sera en principe toujours bienveillante ; les enfants sont au centre de la vie dans de nombreux foyers indiens, et ceux des voyageurs ne seront pas traités différemment. Les hôtels pourront presque toujours vous fournir un ou deux lits supplémentaires, et les restaurants proposent volontiers des repas spéciaux pour les familles.

À ne pas manquer avec des enfants

Des splendeurs de contes de fées

Jaisalmer. Plongez dans un décor digne des Mille et Une Nuits dans le fort plusieurs fois centenaire de Jaisalmer, à la lisière du désert de Thar.

Delhi. Lors du spectacle son et lumière, admirez le célèbre Fort rouge tandis que résonne la voie tonitruante d’un conteur.

Ranthambhore National Park. Dans ce Livre de la jungle où les palais abandonnés sont aujourd’hui le royaume des singes, sautez dans une jeep pour tenter d’apercevoir Shere Khan.

Udaipur. Visitez les palais romantiques, fendez-vous d’une excursion à cheval

et faites plaisir à vos enfants en logeant dans le somptueux Taj Lake Palace. Orchha. Explorez les palais tombant en ruine et les remparts de cette ville peu connue. Madhya Pradesh. Le pays du livre de la jungle de Kipling : jungle, et safaris à la découverte des tigres.

Des rencontres fascinantes dans la nature

Réserves de tigres, Madhya Pradesh. Enfoncez-vous dans la jungle ou arpentez les plaines des réserves de tigres de Kanha, Pench ou Bandhavgarh. Vous n’y verrez peut-être pas de félin, mais vous pourrez observer quantité d’autres animaux.

Oiseaux, Rajasthan. Baladez-vous à vélo sur les pistes ombragées du Keoladeo Ghana National Park pour observer les nuées d’oiseaux migrateurs, parés de leur plumage nuptial.

Singes des stations climatiques. Rendez-vous à Shimla (Himachal Pradesh) pour rencontrer des singes bien effrontés. Attention, ils peuvent parfois se montrer agressifs et mordre les visiteurs peu méfiants ou leur voler leurs provisions. Lions, Gujarat. Allez en safari au parc national de Gir à l'aube ou au crépuscule, pour voir les uniques lions d'Asie.

De drôles de modes de transport

Auto-rickshaw, Old Delhi. Foncez à vive allure dans les ruelles colorées, pittoresques et très embouteillées de Chandni Chowk, et imaginez-vous dans une scène d’Indiana Jones.

Toy Train, Darjeeling. Voyagez dans le petit train à vapeur qui relie Kurseong

à Darjeeling, traversant de pittoresques villages de montagne et croisant de

splendides cascades. Vélo, Delhi. Faites une visite avec DelhiByCycle, pour les plus grands sachant faire du vélo, ou pour les tout-petits qui tiennent dans un siège enfant.

Organiser son voyage

Avant de partir

Avant de choisir vos dates et vos lieux de séjour, examinez la carte climatique afin d’éviter les températures extrêmes, qui pourraient affecter l’organisme des plus petits.

Consultez un médecin au sujet des vaccins et des traitements nécessaires ou d’autres problèmes de santé que pourrait avoir votre enfant, bien avant votre départ.

Faire ses valises

Vous pouvez acheter la plupart les articles mentionnés ci-dessous dans de nombreuses régions d’Inde du Nord, mais au prix fort et pas forcément dans des marques qui vous seront familières.

Pour un bébé ou un jeune enfant, prévoyez des couches jetables ou lavables, des crèmes de soin pour les érythèmes (la crème au calendula est également utile pour les irritations dues à la chaleur), des biberons supplémentaires, une bonne réserve de lingettes humides, du lait maternisé, des aliments en pot ou déshydratés et des jus en bouteille.

Un lit pliable ou la plus légère des nacelles sera également préférable aux petits lits des hôtels pouvant se révéler instables. Il n’est pas nécessaire toutefois de s’encombrer d’une poussette car les trottoirs sont rarement assez plats pour que cela soit pratique.

Quelques jouets qu’ils ne regretteront pas s’ils sont perdus ou abîmés.

Un gilet gonflable ou un gilet de sauvetage, et des brassards pour la baignade.

Pour les plus grands, des chaussures solides s’imposent.

Enfin, crème solaire, chapeaux et répulsifs sont indispensables.

Alimentation

Il est parfois assez difficile de trouver des plats convenant aux goûts des enfants, mais lorsqu’on voyage dans une région propice au tourisme en famille, comme le Rajasthan et l’Himachal Pradesh, ou bien dans les grandes villes, les plats occidentaux familiers abondent.

Sur la route, les en-cas facilement transportables tels que bananes, samosas,

puri (sortes de beignets) et biscuits (la marque locale Parle-G plaît souvent) combleront les petites faims.

Les enfants les plus audacieux et les végétariens pourront, quant à eux, découvrir les goûts et textures très variés qui abondent sur les tables indiennes : les plats de paneer (fromage non fermenté), les simples dhal (curries de lentilles doux), les korma crémeux, les naan au beurre (pains tandooris), les pilau (plats de riz) et les momo tibétains (raviolis cuits à la vapeur ou frits).

Hébergement

L’Inde offre une telle diversité d’hébergements – des bungalows aux établissements cinq étoiles en passant par les hôtels de charme historiques – que vous n’aurez aucun mal à trouver une adresse qui sera appréciée par toute la famille.

Même les hôtels les plus chics accueillent le plus souvent les enfants avec bienveillance, tout comme la plupart des bonnes adresses de la catégorie moyenne, où le personnel fera tout son possible pour dénicher un ou deux matelas supplémentaires. Certains établissements ne voient pas d’inconvénients à faire dormir plusieurs enfants dans la double de leurs parents.

Les cinq-étoiles les plus chics sont équipés de piscine pour les enfants, de salles de jeu et même de clubs qui les prennent en charge. Les enfants fatigués du voyage seront ragaillardis par un bain moussant bien chaud, une assiette de macaronis au fromage dans la chambre et un film sur Disney Channel.

Sur la route

Circuler en Inde, que ce soit en taxi, en bus, en train ou en avion, peut tenir de l’épreuve pour toute la famille. Vous ne serez pas garanti de trouver systématiquement des toilettes publiques propres, des espaces bébés ou

des aires de jeu aux normes de sécurité. Prévoyez des journées amusantes pour compenser les longs trajets dans des transports, souvent bondés.

Emportez des accessoires pouvant servir au divertissement (un iPad ou un ordinateur portable contenant des films sera un compagnon de voyage inestimable, tout comme les livres, les jouets et les jeux bon marché

que l’on trouve dans toute l’Inde).

Si vous louez une voiture avec chauffeur – une bonne option qui procure une certaine liberté –, vous aurez peut-être besoin d’un siège pour bébé ou d’un rehausseur. Ces articles étant rares, faites en part le plus tôt possible à la compagnie de location. Et n’ayez pas peur de rappeler à votre chauffeur de ralentir et de respecter les règles de conduite.

Santé

Avant le départ, consultez votre médecin au sujet des vaccins nécessaires et des médicaments à inclure dans votre pharmacie de voyage.

L’accès à de bons soins de santé est très inégal selon les régions de l’Inde, et il est meilleur dans les destinations les plus touristiques, où il est presque toujours facile de trouver un médecin rapidement (la majorité des hôtels sont en mesure d’en recommander un fiable, parlant anglais).

De nombreuses pharmacies, souvent regroupées autour des hôpitaux, peuvent

vous vendre les médicaments prescrits sans problème.

La diarrhée peut se révéler grave chez les jeunes enfants : il est important de bien les réhydrater et de se rendre chez un professionnel de santé si elle se prolonge et s’accompagne de fièvre. Les irritations dues à la chaleur, les affections de la peau, comme l’impétigo, les morsures ou piqûres d’insectes peuvent être prises en charge avec une trousse de premiers soins correctement garnie.

Gay et lesbien

Après avoir été dépénalisée en 2009, l’homosexualité est redevenue illégale en Inde en 2013. La situation est moins difficile pour les transgenres : en 2014, une décision de justice a officiellement reconnu l’existence d’un troisième genre en Inde, et constitue une étape vers l’intégration d’une population transgenre (les hijra) aussi vaste que marginalisée.

Dans ce pays conservateur, les voyageurs gays et lesbiennes devront se faire discrets. Les marques d’affection en public sont mal perçues, y compris venant des couples hétérosexuels. Malgré l’interdiction, on trouve une scène gay (et des marches des fiertés) dans différentes villes, y compris à Delhi et à Kolkata.

Sites Web et publications :

  • Gay Delhi. Groupe de soutien LGBT ; organise des événements à Delhi.

  • Gaysi Zine. Mensuel et site Web publiant des écrits d’homosexuels ou sur des questions liées à l’homosexualité.

  • Indian Dost. Infos et coordonnées de groupes à contacter en Inde.

  • Indja Pink. Première “agence de voyages gay” du pays, fondée par un célèbre couturier indien.

  • Pink Pages. Magazine national gay lancé il y a presque 10 ans.

  • Queer Ink. Librairie en ligne spécialisée dans la littérature gay et lesbienne indienne.

Femmes seules

Le nombre d’agressions sexuelles commises sur des femmes et des jeunes filles en Inde est en augmentation. L’instauration de peines plus lourdes depuis le cas très médiatisé de viol en réunion et de meurtre d’une Indienne en 2012 n’y a rien changé. Si plusieurs agressions ont été perpétrées contre des touristes ces dernières années, il faut toutefois garder en tête que l’immense majorité des séjours se déroulent sans problème.

Attention nonsollicitée

De la part des hommes, elle pose souvent problème.

  • Attendez-vous à être dévisagée ; il est inutile de vous énerver pour autant.

  • Ne répondez pas aux regards insistants, au risque de laisser croire à un encouragement.

  • Des lunettes de soleil, un téléphone, un livre ou un appareil électronique vous aideront à éviter les conversations importunes.

  • Vous pouvez aussi porter une alliance et dire que vous allez retrouver votre mari, ce qui devrait repousser les importuns.

Tenue vestimentaire

Si les femmes de la classe moyenne de Delhi s’habillent souvent comme celles de Paris, ailleurs en Inde les femmes portent la tenue traditionnelle. Les voyageuses auront donc tout intérêt à porter des vêtements en accord avec la culture du pays.

  • Ainsi, évitez les débardeurs, les shorts, les jupes courtes (préférez les modèles arrivant aux chevilles) et tout ce qui peut être transparent, moulant, ou trop peu couvrant.

  • S’habiller à l’indienne (avec un salwar kameez –tunique longue et pantalon traditionnels – par exemple) donne une impression positive et réduit les risques.

  • Une dupatta (longue écharpe) drapée sur un T-shirt est pratique pour éviter les regards ; idéale pour se cacher, elle servira aussi à vous couvrir la tête dans certains temples.

  • Vous pouvez aussi adopter la kurta (longue chemise) sur un jeans ou un pantalon.

  • Ne sortez pas vêtue d’un choli (corsage porté sous le sari) ou d’un jupon de sari (que beaucoup d’étrangères prennent pour une jupe) ; cela reviendrait à se promener à demi habillée.

  • La plupart des Indiennes portent un bermuda et un T-shirt pour se baigner ; mieux vaut se draper d’un sarong pour revenir de la plage à l’hôtel.

Harcèlement sexuel

De nombreux cas de harcèlement sexuel ont été signalés par des touristes, consistant en des propos ou des gestes déplacés la plupart du temps.

  • Des voyageuses ont rapporté avoir fait l’objet de gestes déplacés, de moqueries, de bousculades “accidentelles” dans la rue et de filatures.

  • Les incidents sont fréquents lors des festivitéspour la fête d’Holi par exemple. Si une foule se forme, tenez-vous à l’écart et trouvez un endroit plus sûr ; vous éviterez ainsi les mains baladeuses.

  • Les femmes qui voyagent avec un compagnon sont bien moins importunées.

Précautions utiles

Les conseils suivants sont destinés à vous aider à éviter des situations gênantes ou dangereuses :

  • Soyez attentive à votre environnement. S’il semble peu sûr, suivez votre instinct. Soyez prudente. N’ayez pas peur, mais faites attention.
  • Écourtez les conversations avec des hommes inconnus. Prolonger un échange de propos sans intérêt peut passer pour un encouragement.

Handicapés

Si vous êtes une personne à mobilité réduite ou malvoyante, voyager en Inde peut s’avérer éprouvant.

Si votre mobilité est très réduite, il est conseillé de voyager avec une personne non handicapée. L’un des avantages de l’Inde pour les voyageurs handicapés est qu’ils peuvent facilement engager un assistant, ou louer une voiture avec chauffeur par exemple.

Accessibilité

Si certains restaurants et bureaux sont équipés de rampes, la plupart sont accessibles par au moins une marche. Les escaliers sont souvent raides ; beaucoup d’ascenseurs s’arrêtent à l’entresol entre les étages.

Hébergement

Les hôtels équipés pour accueillir les personnes en fauteuil roulant appartiennent presque exclusivement à la catégorie supérieure. Renseignez-vous avant le départ. Dans les hôtels non aménagés, réservez une chambre au rez-de-chaussée. Transports La location d’un véhicule privé avec chauffeur pourra faciliter grandement vos déplacements. Si vous êtes en fauteuil roulant, assurez-vous que la société de location vous fournisse un véhicule pouvant le transporter.

Trottoirs

Les trottoirs, quand ils existent, sont bondés et jonchés de nids-de-poule et de débris. Si vous utilisez des béquilles, prévoyez des embouts en caoutchouc de rechange. L’APF (Association des paralysés de France ; 01 40 78 69 00 ; 17 bd Auguste-Blanqui, 75013 Paris) peut fournir des informations utiles sur les voyages accessibles. L’agence de voyages Yoolaet l’association Ailleurs & Autrement organisent des voyages adaptés aux personnes à mobilité réduite. Yanous et handicap.fr constituent également de bonnes sources d’information.

Voir aussi

Le catalogue des éditions Lonely Planet

L’évasion commence ici, découvrez nos guides et livres de voyage.

Nos partenaires

#ExperienceLonely