Hôtels et hébergements en Inde du Nord

Se loger en Inde du Nord

Les lieux d'hébergement en Inde vont des hôtels sommaires, avec sol en ciment et douches froides, aux luxueux palais dignes d'un maharaja. 
 

Tarifs

Les tarifs hôteliers, toutes catégories confondues, varient grandement d'un endroit à l'autre, si bien qu'il est difficile de déterminer une moyenne « nationale ». Les tarifs augmentent rapidement chaque année. 
 
 

Réservations

 
 

  • La majorité des hôtels haut de gamme et certaines adresses de catégorie moyenne demandent un acompte au moment de la réservation, que l'on peut généralement régler avec une carte bancaire.
  • Certains hôtels de catégorie moyenne exigent un dépôt en chèque ou en espèces sur un compte en banque pour prendre une réservation. Épargnez-vous cette complication inutile.
  • Certaines adresses pour petits budgets n'acceptent pas les réservations, car elles ignorent à quel moment les chambres occupées seront libérées ; appelez pour vous renseigner.
  • D'autres demandent un acompte à la remise des clés. Exigez alors un récépissé et n'acceptez pas de signer un reçu de carte bancaire sans indication de montant. En cas d'insistance, rendez-vous au distributeur le plus proche et payez en liquide.
  • Certains hôtels imposent une heure de départ (10h ou 12h généralement), d'autres louent les chambres 24 heures à compter de votre heure d'arrivée.
  • Si l'on peut généralement réserver par téléphone sans laisser d'arrhes, mieux vaut toutefois appeler la veille pour confirmer

 
 

Saisons

  • La haute saison coïncide avec le meilleur climat pour les activités proposées dans une région : de juin à octobre dans les stations climatiques ; d'octobre à mi-février dans les plaines – les mois les plus doux.
  • Dans les régions prisées par les touristes étrangers, les prix flambent à nouveau pendant la période de Noël et du Nouvel An ; réservez longtemps à l'avance.
  • À d'autres périodes, les tarifs peuvent baisser considérablement ; si l'hôtel ne vous semble pas complet, demandez une réduction.
  • Certains hôtels ferment pendant la mousson.
  • Dans les villes de pèlerinage, les prix augmentent lors des fêtes.

 
 

Taxes et services

  • Les États imposent diverses taxes aux hôtels (sauf aux enseignes les moins chères), qui viennent s'ajouter aux prix des chambres.
  • Variables d'un État à l'autre, ces taxes sont indiquées dans les chapitres régionaux.
  • Nombre d'établissements haut de gamme facturent aussi un supplément pour le service d'environ 10%.
  • Sauf mention contraire, les tarifs figurant dans ce guide n'incluent pas les taxes.

 
 

Hôtels pour petits budgets et de catégorie moyenne

Ces établissements occupent le plus souvent des bâtiments modernes en béton. Certains sont charmants, propres et d'un bon rapport qualité/prix ; d'autres laissent à désirer.

  • La qualité de l'hébergement peut varier considérablement au sein d'un même hôtel : demandez à voir plusieurs chambres avant de vous décider ; dans les établissements les moins chers, évitez les chambres moquettées, souvent malodorantes.
  • D'ordinaire, seules les options les plus économiques ont des salles de bains communes (souvent avec toilettes à la turque).
  • La plupart des chambres sont équipées d'un ventilateur au plafond ; certaines possèdent un antimoustique électrique ou une moustiquaire ; les meilleur marché n'ont pas toujours de fenêtre.
  • Apportez un drap ou un sac à viande. Dans les hôtels bas de gamme, la literie est parfois tachée, usée et d'une propreté douteuse.
  • La pollution sonore peut être pénible, surtout en ville ; prévoyez des bouchons d'oreille de bonne qualité et demandez une chambre qui ne donne pas sur une rue fréquentée.
  • N'hésitez pas à fermer votre porte à clé, car le personnel (surtout dans les hôtels pour petits budgets) a tendance à frapper et à entrer sans attendre d'y être invité.
  • Les pannes d'électricité étant fréquentes, surtout l'été et pendant la mousson, assurez-vous que votre hôtel possède un groupe électrogène si vous payez des « extras électriques » du type climatisation et TV.
  • Notez que certains hôtels ferment leurs portes la nuit. Des employés dorment parfois dans le hall, mais il peut se révéler difficile de les réveiller. Prévenez la réception si vous devez arriver ou rentrer tard.
  • En dehors des zones touristiques, les adresses très bon marché n'acceptent pas toujours les étrangers, car elles ne disposent pas du formulaire d'enregistrement requis.

 
 

Camping

  • L'Inde compte peu de campings. Les voyageurs motorisés parviendront généralement sans difficulté à s'entendre avec les responsables d'hôtels avec jardin : ils pourront se garer et camper moyennant une somme modique, comprenant l'accès à une salle de bains commune.
  • Le camping sauvage est souvent la seule option possible lors d'un trek.
  • Dans les régions montagneuses, des campements, installés uniquement pour l'été, comprennent des Swiss tents (tentes suisses) dotées de salles de bains.

 
 

Dortoirs

  • De nombreux établissements bon marché proposent un hébergement mixte en dortoir, qui accueille davantage les chauffeurs routiers que les voyageurs – une option déconseillée aux femmes.
  • Les auberges de jeunesse gérées par YMCA, YWCA, l'Armée du Salut et Hostelling International (HI) offrent des dortoirs plus agréables.

 
 

Hébergements et bungalows touristiques d'État

  • L'État indien administre un réseau de pensions connues sous des appellations diverses, telles que rest houses, dak bungalows, circuit houses, PWD (Public Works Department), bungalows et forest rest houses.
  • Normalement réservées aux fonctionnaires, celles-ci acceptent les touristes à l'occasion, mais il faut parfois demander l'autorisation aux autorités locales et trouver le chowkidar (gardien) pour vous ouvrir la porte.
  • Les bungalows touristiques (tourist bungalows) sont gérés par les gouvernements fédéraux. Les tarifs des chambres, au niveau de confort et de qualité extrêmement variable, relèvent généralement de la catégorie moyenne ; certains disposent de dortoirs bon marché.
  • Les États gèrent parfois également des chaînes d'hôtels plus onéreux, dont de superbes établissements historiques. Les offices du tourisme provinciaux vous renseigneront.

 
 

Hébergement chez l'habitant

  • Ces pensions tenues par des familles conviendront aux voyageurs en quête d'un hébergement à taille humaine, dans un cadre traditionnel où on leur servira des repas maison.
  • De la hutte en pisé avec toilettes à la turque aux confortables maisons des classes moyennes, le choix est vaste.
  • Dans des régions comme le Ladakh, ce type d'hébergement rencontre un succès croissant, mais sachez que le confort reste sommaire.
  • Prenez garde à certaines adresses qui sont en fait gérées comme des hôtels et où les contacts avec la famille d'accueil sont réduits au minimum, voire inexistants.
  • Les offices du tourisme locaux vous procureront les listes des familles proposant ce type d'hébergement ; vous trouverez aussi des adresses dans les chapitres régionaux.

 
 

Retiring rooms des gares ferroviaires

  • La plupart des grandes gares hébergent les voyageurs en possession d'un billet de train ou d'un forfait Indrail Pass. Ces chambres et dortoirs, défraîchis ou étonnamment plaisants selon l'endroit, se révèlent bruyants.
  • Ces hébergements dépannent en cas de départ de bonne heure et se louent pour 24 heures.

 
 

Temples et hôtelleries pour pèlerins

  • Certains ashrams (lieux de retraite spirituelle), gurdwara (temples sikhs) et dharamsala (gîtes pour pèlerins) hébergent les visiteurs moyennant un don.
  • Ces endroits simples étant destinés aux pèlerins, faites preuve de bon sens et n'abusez pas de leur hospitalité.
  • Si l'on vous y accueille, conformez-vous aux usages en vigueur.

 
 

Hôtels de catégorie supérieure et hôtels historiques

  • L'Inde du Nord compte de nombreux établissements haut de gamme, des chaînes cinq-étoiles modernes aux anciens palais et demeures traditionnelles de charme.
  • La plupart des enseignes haut de gamme affichent leurs tarifs en roupies pour la clientèle locale, et en dollars US pour les étrangers et les Indiens non-résidents (Non-Resident Indians, ou NRI).
  • Officiellement, vous devez régler en dollars, par carte bancaire ou en espèces. Toutefois, de nombreux établissements acceptent l'équivalent en roupies.
  • Le site Internet gouvernemental Incredible India (www.incredibleindia.org) propose une liste de palais, de forts et de châteaux qui accueillent les touristes. Cliquez sur Royal Retreats pour la consulter.

 
 

Mis à jour le : 15 février 2017
Paramètres des cookies