Cambodge

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Cambodge
  4. Comment s'y rendre

Cambodge : Comment s'y rendre

Transports pour aller au Cambodge

Le Cambodge possède deux aéroports internationaux, à Phnom Penh et à Siem Reap, et partage un certain nombre de postes-frontières avec les pays voisins, comme la Thaïlande, le Vietnam et le Laos. Les formalités dans les aéroports internationaux sont habituellement plus simples qu’aux postes-frontières, où les employés de l’immigration peuvent essayer d’extorquer des suppléments aux touristes pour l’émission d’un visa. Les voyageurs qui n’ont pas de photo d’identité pour leur visa devront régler un supplément de 2 $US environ à l’aéroport et de 100 B environ aux postes-frontières avec la Thaïlande.
Prendre en avion au Cambodge est intéressant pour les voyageurs venus pour de courtes durées, les trajets par voie terrestre étant relativement longs. En revanche, ils sont, comme les transports fluviaux, très bon marché, et très utilisés par ceux qui sillonnent le pays et les pays voisins sur un long séjour.

Voie aérienne

Aéroports

Aéroport international de Phnom Penh (PNH ; 023-890890). Bel éventail de services – restaurants, bars, boutiques, DAB, etc. Dessert la capitale.
Aéroport international de Siem Reap (063-761261). Accueille les visiteurs des temples d’Angkor. Nombreux services : restaurants, bars, boutiques, DAB, etc.
Aéroport international de Sihanoukville (012-333524). Assure des liaisons intérieures avec Phnom Penh et Siem Reap.
Cambodia Angkor Air est la compagnie nationale.

Depuis/vers l’Asie

Le Cambodge accueille un nombre croissant de vols, pour la plupart en provenance de capitales asiatiques. Depuis quelques années, les compagnies à bas prix tirent les tarifs vers le bas. Thai Airways offre de nombreuses liaisons intéressantes. Silk Air, la filiale régionale de Singapore Airlines, et la compagnie à bas prix Jetstar proposent au moins un vol quotidien entre Singapour et le Cambodge. D’autres transporteurs assurent des liaisons depuis Hô Chi Minh-Ville, Hanoi, Vientiane, Luang Prabang, Paksé, Kuala Lumpur, Séoul, Taipei, Hong Kong, Guangzhou et Shanghai – ou encore depuis la péninsule Arabique.
Les compagnies cambodgiennes tendent qu’elles apparaissent : dans la mesure du possible, optez pour un transporteur international pour rejoindre le pays. Certaines compagnies proposent des billets avec arrivée à Phnom Penh et départ de Siem Reap, ce qui peut économiser temps et argent. Les billets s’achètent directement auprès des compagnies aériennes ou par l’intermédiaire d’agences de voyages, à Phnom Penh et à Siem Reap.

  • Air Asia Vols quotidiens à bas prix, reliant Phnom Penh et Siem Reap à Kuala Lumpur et à Bangkok.
  • Asiana Airlines. Vols réguliers Phnom Penh-Séoul.
  • Bangkok Airways. Départs quotidiens pour Bangkok depuis Phnom Penh et Siem Reap.
  • Cambodia Angkor Air. Au départ de Phnom Penh et Siem Reap, vols quotidiens pour Bangkok, Hô Chi Minh-Ville et Guangzhou. Vols de Phnom Penh à Ventiane et Hanoi.
  • Cebu Pacific. Vols à bas prix entre Siem Reap et Manille, 3 fois par semaine.
  • China Eastern Airlines. Vols réguliers Phnom Penh-Shanghai.
  • China Southern Airlines. Vols quotidiens Phnom Penh-Guangzhou.
  • Dragon Air. Vols quotidiens Phnom Penh-Hong Kong.
  • Eva Air. Liaisons quotidiennes Phnom Penh-Taipei.
  • Jetstar. Vols quotidiens à bas prix au départ de Phnom Penh et de Siem Reap, et à destination de Singapour.
  • Korean Air. Depuis Phnom Penh et Siem Reap, liaisons régulières avec Séoul et Incheon.
  • Lao Airlines. Vols réguliers au départ de Phnom Penh pour Ventiane, et de Siem Reap pour Paksé et Luang Prabang.
  • Malaysia Airlines. Au départ de Phnom Penh et Siem Reap, liaisons quotidiennes vers Kuala Lumpur.
  • Qatar Airways. Depuis Phnom Penh, liaisons régulières vers Hô Chi Minh-Ville (et Doha).
  • Silk Air. Vols quotidiens au départ de Phnom Penh et Siem Reap et à destination de Singapour, plus quelques vols Siem Reap-Danang.
  • Thai Airways. Liaisons quotidiennes Phnom Penh-Bangkok.
  • Vietnam Airlines. Vols quotidiens reliant Phnom Penh et Siem Reap à Hanoi et à Hô Chi Minh-Ville, ainsi que Phnom Penh à Vientiane et Siem Reap à Luang Prabang, Danang et Phu Quoc.

Depuis l’Europe

Il n’existe pas de vols directs entre les pays européens et le Cambodge. La plupart des liaisons se font via les grandes métropoles d’Asie du Sud-Est (notamment Bangkok, Kuala Lumpur et Hô Chi Minh-Ville) ou de la péninsule Arabique (Dubaï, Abu Dhabi ou Doha). Selon la saison, les tarifs les plus intéressants pour un vol économique avec une ou deux escales au départ de Paris ou Bruxelles s’échelonnent entre 550 et 1 100 euros. Depuis Genève ou Zurich, comptez de 750 à 1 550 FS environ. Prévoyez pas moins de 13 heures 30 de voyage avec une escale – souvent beaucoup plus.

France

Quelques agences et transporteurs :

BELGIQUE

Lors de nos recherches, Brussels Airlines ne desservait pas le Cambodge. Quelques adresses utiles :

SUISSE

Voici quelques adresses utiles en Suisse :

Depuis le Canada

Il n’existe pas actuellement de vols directs entre le Canada et le Cambodge. Au départ de Toronto, les tarifs les plus bas pour un aller-retour en classe économique sont compris entre 1 300 et 2 050 $C selon la saison (comptez 22 heures de vol). Les prix sont plus intéressants depuis Vancouver : ils démarrent entre 980 et 1 700 $C selon la période (au moins 18 heures de vol).
Air Canada propose des vols pour le Cambodge uniquement en partenariat avec d’autres compagnies aériennes.
Quelques adresses utiles :

Voie terrestre

Postes-frontières

Aujourd’hui, plus d’une dizaine de postes-frontières relient le pays à ses voisins. Le Cambodge partage un poste-frontière avec le Laos, ainsi que cinq avec la Thaïlande et huit avec le Vietnam. Des visas cambodgiens sont désormais délivrés à tous les points de passage terrestres. Il est également possible d’obtenir un visa en arrivant au Laos et en Thaïlande (notez que les Français, les Belges, les Suisses et les Canadiens bénéficient d’une exemption de visa de 30 jours en Thaïlande), mais pas au Vietnam. La plupart des postes-frontières fonctionnent de 7h à 17h. Certains des plus fréquentés restent ouverts plus tard le soir ; d’autres, plus reculés, marquent une pause pour le déjeuner. Dans les postes-frontières excentrés, les possibilités de change légales sont très limitées. Prévoyez quelques dollars en petites coupures.

Des visas touristiques sont émis à tous les points de passage moyennant 30 $US. Toutefois, les agents de l’immigration cambodgiens tentent souvent d’extorquer de l’argent – surtout à la frontière avec la Thaïlande. Certains réclament un petit “droit d’immigration” ou des frais de délivrance d’un prétendu certificat médical (1 $US). Certains demandent un tarif excessif pour le visa, à acquitter en bahts ou obligent les touristes à changer des dollars US en riels à un taux ridicule. Dans tous les cas, gardez votre calme !
Avant de partir, renseignez-vous bien sur les horaires d’ouverture des postes-frontières, vérifiez que la réglementation sur les visas n’a pas changé auprès des autorités compétentes.
LAOS

La frontière entre le Cambodge et le Laos traverse certaines des régions les plus sauvages de ces pays. Un seul poste est ouvert aux étrangers.

THAÏLANDE

Le Cambodge et la Thaïlande partagent une frontière de 805 km de longueur, jalonnée de cinq points de passage pour les étrangers – d’autres sont ouverts aux populations locales.

VIETNAM

Parmi les nombreux points de passage qui ponctuent la longue frontière entre le Cambodge et le Vietnam, huit sont actuellement accessibles aux étrangers. Tous les postes-frontières cambodgiens délivrent des visas. En revanche, les visas vietnamiens doivent être obtenus au préalable.

Voiture et moto

Pour entrer avec un véhicule au Cambodge, les conducteurs doivent présenter un certificat d’immatriculation, une attestation d’assurance et un permis de conduire international (même s’il n’est pas officiellement reconnu). La procédure, compliquée pour une voiture, est relativement simple pour une moto à condition de posséder un carnet de passage en douanes. Ce dernier dispense temporairement des droits de douane et devrait vous épargner bien des tracasseries.

Mis à jour le : 9 juillet 2018

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le compagnon des voyageurs au long cours en Asie du Sud-Est, à glisser dans tous les sacs à dos avant le départ.