Mexique : Sécurité

Désagréments et dangers au Mexique

Si la guerre liée au trafic de drogue au Mexique est sans conteste terrifiante, cette violence est presque exclusivement limitée aux cartels de la drogue et les touristes en sont rarement victimes.

Le ministère des Affaires étrangères de votre pays, ainsi que les sites Internet des ambassades et consulats au Mexique  voir l'essentiel) renseignent sur les lieux marqués par les violences en lien avec le trafic de drogue. Notons toutefois qu’ils sont souvent extrêmement précautionneux et que certaines informations ne sont plus d’actualité. La guerre de la drogue étant un phénomène mouvant, gardez un œil sur les médias locaux et demandez conseil sur place lorsque vous voyagez.
Les principales mesures de sécurité à prendre au Mexique sont les suivantes :

  • Évitez de vous rendre dans certaines régions réputées comme dangereuses. Au moment de nos recherches, les zones déconseillées sur le site du ministère des Affaires étrangères français concernaient les États du Tamaulipas et de Guerrero (à l’exception des stations balnéaires d’Ixtapa et Zihuatanejo, à rejoindre par avion), le sud de l’État de Michoacán (depuis la ville d’Uruapán et jusqu’à la côte), la ville de Martinez de la Torre et ses environs (État de Veracruz) et la ville de Tijuana (État de Basse-Californie du Nord).
  • Certains axes routiers sont également déconseillés. Renseignez-vous avant de prendre la route.
  • Voyagez de jour, si possible sur les routes à péage ; ne vous aventurez pas la nuit dans les quartiers non touristiques.
  • Évitez le camping sauvage (quelle que soit la région, y compris dans les véhicules aménagés à cet effet) et les campings non gardés.
  • Méfiez-vous des contrecourants et des courants de marée dans l’océan et ne laissez pas vos effets sans surveillance quand vous vous baignez.
  • Méfiez-vous de l’alcool frelaté (de mauvaise qualité) ; on lui impute plusieurs décès survenus dans des stations balnéaires de l’État du Quintana Roo.



Vol

Les pickpockets et les voleurs à l’arraché sévissent dans les bus et les rames de métro bondées, aux arrêts de bus, dans les gares routières, les aéroports, les marchés, et dans les rues et les places très fréquentées, surtout dans les grandes villes. Les pickpockets opèrent souvent en équipe pour tenter de vous distraire.
Les agressions sont moins courantes, mais plus graves : les voleurs peuvent vous contraindre à leur remettre votre sac contenant votre argent, votre montre, vos bijoux, etc. Sous la menace, toute résistance pourra être suivie de violence, aussi, ne résistez pas car les agresseurs sont parfois armés. Des “kidnappings express” peuvent aussi se produire : les victimes sont contraintes de se rendre à un DAB pour retirer des espèces, mais ce type d’agression vise rarement les touristes étrangers. Les précautions suivantes vous permettront de minimiser les risques :

  • Évitez les lieux peu fréquentés, comme les rues et les rames de métro désertes le soir, les passages piétons souterrains ou les zones isolées des plages.
  • Prudence avec les taxis à Mexico, et assurez-vous que vous avez choisi le bon.
  • Soyez attentif aux personnes autour de vous.
  • Sauf besoin immédiat, laissez l’essentiel de votre argent et vos objets de valeur dans le coffre de votre hôtel. Sinon, répartissez vos objets précieux dans plusieurs paquets et conservez-les dans différentes valises fermées à clé, dans votre chambre ou votre casier.
  • Mettez dans une de vos poches l’argent nécessaire pour la journée. Si vous prenez des objets précieux, utilisez une ceinture portemonnaie, un portefeuille en bandoulière ou une bourse dissimulée sous vos vêtements.
  • Dès que vous n’en avez plus besoin, rangez cartes bancaires, sacs, appareils photo et gadgets hightech. Au guichet des gares routières et des aéroports, gardez votre sac entre vos pieds. Si vous êtes victime d’une agression, faites une déclaration à un office du tourisme, à la police ou au consulat de votre pays.
Mis à jour le : 21 février 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Mexique

Paramètres des cookies