Mexique : Visa

Formalités pour entrer au Mexique

Les ressortissants de l’Union européenne, de la Suisse et du Canada n’ont pas besoin de visa pour se rendre au Mexique en visite touristique. Sur présentation de leur passeport en cours de validité et de leur billet d’avion aller-retour, il leur sera délivré un Formulaire Migratoire Multiple (FMM) soit par la ligne aérienne, soit par les services de Migration. Cela leur permettra de séjourner au Mexique jusqu’à 180 jours. Pour les autres nationalités, le visa mexicain n’est pas nécessaire s’ils possèdent un visa pour les États-Unis, le Canada ou l’Union européenne en cours de validité.
Si vous venez pour travailler (même comme bénévole), faire un reportage, étudier ou en tant que membre d’une organisation humanitaire, il vous faudra sans doute un visa, quelle que soit votre nationalité. Les formalités peuvent prendre plusieurs semaines et vous devrez peut-être les effectuer dans le pays dont vous êtes résident ou ressortissant. Les règles sont résumées sur le site de l’ambassade de votre pays d’origine et sur le site de l’Instituto Nacional de Migración (INM).
Attention : en France, les demandeurs de visa pour le Mexique doivent impérativement prendre rendez-vous pour le dépôt de leur dossier au consulat de Paris via cette adresse (navigateur Google Chrome). Des explications sont données sur le site du consulat. Avant le départ, il est impératif de contacter les ambassades et les consulats pour s’assurer que les modalités d’entrée sur le territoire n’ont pas changé. Nous vous conseillons de scanner ou de photocopier tous vos documents importants (pages d’introduction de votre passeport, cartes bancaires, police d’assurance, billets de train/ d’avion/de bus, permis de conduire, etc.). Conservez ces copies à part des originaux. Vous remplacerez ainsi plus aisément ces documents en cas de perte ou de vol. Les étrangers qui passent par les États-Unis (même en transit) doivent se renseigner sur les formalités d’entrée sur le territoire américain.

Carte touristique

Il faut remplir la forma migratoria múltiple (FMM ; carte touristique), la faire tamponner par les services de l’immigration à l’arrivée sur le territoire mexicain, et la conserver ensuite jusqu’au départ. Vous obtiendrez la carte touristique dans les aéroports internationaux, aux postes-frontières et dans les ports maritimes. Aux frontières terrestres, vous devrez la demander. La durée de séjour autorisée est écrite sur cette carte par l’employé de l’immigration. Le maximum est 180 jours, mais il arrive qu’il indique une durée moins longue si vous ne précisez pas ce que vous souhaitez. Le coût de la carte touristique est de 500 $M. Cependant, il n’y a pas de frais si vous arrivez par voie terrestre et que vous séjournez au Mexique moins de 7 jours. Si vous arrivez par avion, le coût de la carte est compris dans le prix du billet. Si vous entrez par voie terrestre, vous devrez payer cette somme à l’arrivée, ou dans une banque mexicaine avant de pénétrer à nouveau dans la zone frontalière pour sortir du pays (ou avant de vous présenter à l’aéroport si vous repartez en avion). La zone frontalière s’étend entre la frontière et les postes de contrôle de l’INM, situés généralement à 20 ou 30 km de la frontière. À la plupart des postes-frontières mexicains, des agences bancaires vous permettent de payer le DNR dès votre arrivée au Mexique. Votre carte sera alors tamponnée comme preuve de votre paiement.
Ne perdez pas votre carte touristique, car vous en aurez besoin pour quitter le pays. La carte touristique n’est pas obligatoire pour les séjours de moins de 72 heures dans la zone frontalière.

Prorogation et perte de la carte touristique

Si le nombre de jours sur votre carte touristique est inférieur au maximum (180 jours, par exemple), sa validité peut être prolongée jusqu’au maximum. Pour obtenir une prorogation de permis, adressez-vous à l’INM, représenté dans de nombreuses villes : vous en trouverez la liste sur le site Internet de l’INM. Cette formalité coûte le même prix qu’un permis et prend près d’une demiheure. Vous devrez présenter votre passeport, votre carte touristique, des photocopies de ces documents et parfois la preuve de “fonds suffisants”. Une carte bancaire internationale fait généralement l’affaire. La plupart des bureaux de l’INM n’accepteront de proroger votre carte que quelques jours avant son expiration. Si vous perdez votre carte, contactez l’office du tourisme le plus proche. Il devrait pouvoir vous fournir un papier officiel à présenter au bureau INM local, qui vous la remplacera pour 500 $M environ.

Mis à jour le : 21 février 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Mexique

Paramètres des cookies