Campeche et ses environs

Niché à l’extrémité sud-ouest de la péninsule du Yucatán, l’État de Campeche abrite des villages sereins, de vastes étendues de jungle mêlées à des mangroves et à des lagunes peuplées d’oiseaux, ainsi que quelques-uns des sites archéologiques mayas les plus imposants de la région – que vous visiterez, pour beaucoup, pratiquement seul. Sur des plages désertes, des tortues menacées d’extinction pondent leurs œufs, tandis qu’au large, des dauphins espiègles jouent dans les vagues. La ville close de Campeche, capitale et épicentre culturel de la région, fera une base idéale pour des aventures dans cet arrière-pays hors des sentiers battus.
État le moins visité de la péninsule, le Campeche se caractérise par ses petites routes isolées, ses habitants chaleureux, son littoral tranquille et le charme provincial d’une contrée oubliée. C’est une étape bienvenue pour fuir les foules de touristes attirés par des destinations plus courues : ici, vous trouverez la paix et des attractions surprenantes.

À ne pas manquer

  1. Une balade dans les rues de la cité fortifiée de Campeche, bordées d’édifices coloniaux aux couleurs pastel
  2. La visite des grandioses complexes d’Edzná, le site de vestiges mayas le plus important à proximité de Campeche
  3. L’observation des dauphins et des oiseaux marins sur l’Isla Aguada et l’éclosion des bébés tortues à Sabancuy
  4. La dégustation de produits de la mer ou un coin de plage déserte sur la côte Sud-Ouest
  5. L’ascension des majestueuses pyramides de Calakmul enfouies dans une jungle où résonnent les cris des singes hurleurs
Mis à jour le : 30 novembre 2014
Paramètres des cookies