Argentine

Argentine : sécurité

Sécurité

L’Argentine est l’une des destinations les plus sûres d’Amérique latine. Malgré une augmentation de la petite délinquance, les grandes villes du pays ne sont pas plus dangereuses que des capitales comme Paris ou Londres, par exemple. Comme partout, il convient avant tout de faire preuve de bon sens.

Délinquance

Depuis le début des années2000 et dans un contexte économique difficile, la délinquance urbaine a augmenté dans le pays, en particulier à Buenos Aires. Prenez garde aux pickpockets dans les bus et les métros bondés, ainsi que sur les marchés et dans les sites touristiques. Toutefois, vous vous sentirez généralement en sécurité dans les grandes villes et, dans les petites localités, rares sont ceux qui en voudront à votre argent.Bien qu’assez sûres en général (on y rencontre d’ailleurs de nombreuses familles), les gares routières n’en sont pas moins des lieux de prédilection pour les voleurs à l’arraché. Surveillez bien vos affaires, en particulier à la gare de Retiro à Buenos Aires.Aux terrasses des cafés et des restaurants, gardez vos sacs près de vous –ou, mieux encore, sur vous. Vous pouvez placer la bandoulière autour de votre jambe ou d’un pied de chaise.À Buenos Aires, la police touristique (Comisaría del Turista ; 0800-999-5000, 011-4309-9000, poste 6422 ; turista@policiafederal.gov.ar ; Av. Corrientes 436 ; 24h/24), qui dispose d’interprètes, offre une assistance aux victimes de vols et d’escroqueries.

Conducteurs

Être piéton en Argentine n’est pas une sinécure. Bien souvent, des conducteurs démarrent avant que le feu passe au vert, roulent à des vitesses excessives ou changent de file de manière imprévisible. En théorie, les piétons sont prioritaires aux croisements et sur les passages piétons. Cependant, cette règle est rarement respectée, et la plupart des automobilistes ralentissent à peine lorsque quelqu’un traverse. Méfiez-vous notamment des bus, particulièrement dangereux du fait de leur taille.

Grèves et manifestations

Depuis plusieurs années, les manifestations sont fréquentes en Argentine, en particulier à Buenos Aires, sur la Plaza de Mayo et alentour. En règle générale, ces mouvements n’ont guère d’incidence pour les visiteurs, si ce n’est qu’ils perturbent la circulation et empêchent l’accès à la Plaza de Mayo et la Casa Rosada.Le pays compte de nombreux gremios ou sindicatos (syndicats) très actifs. Lorsque les syndicats du secteur des transports se mettent en grève, les vols intérieurs ou les liaisons en bus peuvent subir des retards. Informez-vous de la situation en cours avant de vous déplacer.

Police et armée

Les policiers et les militaires, qui ont la réputation de verser dans des pratiques corrompues, se montrent généralement courtois et bien disposés envers les visiteurs. Si vous avez l’impression que l’on vous contrôle afin de vous extorquer un pot-de-vin (ce qui peut se produire le plus souvent lorsque vous êtes au volant), vous pouvez soit payer, soit demander à l’agent de vous conduire au poste de police le plus proche afin de régler l’affaire. Cela peut suffire à lui faire renoncer à ses velléités, mais vous risquez aussi de vous plonger dans les dédales de l’administration policière argentine. Pour décourager les tentatives d’extorsion, certains voyageurs font semblant de ne pas comprendre l’espagnol.

Avec des enfants

L’Argentine ne manque pas d’attraits pour les voyageurs en herbe, entre musées consacrés aux dinosaures, stations balnéaires et nombreuses activités de plein air. Ce pays très tourné vers la famille constitue une excellente destination –quoique parfois un brin aventureuse– pour un voyage avec votre tribu.

L’Argentine pour les enfants

La famille occupe une place de choix en Argentine, qui offre en outre des conditions de sécurité satisfaisantes pour un voyage avec des enfants. Les parents se retrouvent volontiers dans les nombreux parcs dotés d’aires de jeux. Dans ce pays où l’on a le contact facile, les gens n’hésitent pas à ébouriffer les cheveux des enfants. Les vôtres pourraient bien vous aider à briser la glace et faciliter les rencontres avec les habitants.Ici, les familles sortent souvent très tard le soir, de sorte qu’il n’est pas rare de croiser des parents avec leurs bébés et leurs jeunes enfants bien après minuit. Pas de couvre-feu: tout le monde est convié à prendre du bon temps. À vous de changer vos habitudes!

Les incontournables

Observation de la vie sauvage
  • Güirá OgaUn zoo dans la région des chutes d’Iguazú.
  • Esteros del Iberá Cerfs des marais, caïmans et capybaras.
  • Península Valdés Baleines, éléphants de mer et manchots.
  • Jardín de los Niños À Rosario, un amusant parc de découverte qui propose de multiples activités pour les petits.
Pour se dépenser
  • Parque de la Costa À Tigre, près de Buenos Aires, montagnes russes et autres manèges.
  • Complejo Termal Cacheuta En dehors de Mendoza, un complexe thermal avec piscine à vagues et toboggans aquatiques.
  • Andes Belles occasions de skier dans les environs de Bariloche et de Mendoza.
Les jours de pluie
  • Museo Paleontológico Egidio Feruglio Les enfants peuvent même passer la nuit dans le musée des dinosaures de Trelew.
  • Museo de La Plata Le meilleur muséum d’histoire naturelle du pays , avec une section dévolue aux animaux taxidermisés et aux impressionnants squelettes.
  • Glaciarium Le musée le plus chic d’El Calafate met en avant les merveilles des glaciers.
  • Centres commerciaux On y trouve souvent des aires de jeux, des galeries de jeux d’arcade, des magasins de jouets… et des glaciers.
  • Museo Municipal Ernesto Bachmann Pour rencontrer le plus grand prédateur du monde et observer les spectaculaires squelettes d’autres dinosaures trouvés dans la région.
En plein air
  • Glaciar Perito Moreno Ce glacier (très) actif d’El Calafate émerveille petits et grands.
  • Plages Sable, vagues et soleil: celles de la côte atlantique sont idéales pour les familles.
  • Estancias Balades à cheval et spectacles folkloriques sont incontournables lors d’un séjour dans un ranch.

Préparatifs

  • Pour les activités en plein air, mieux vaut éviter les mois d’hiver, de juin à août (sauf pour le ski bien sûr).
  • Les enfants en bas âge bénéficient souvent de tarifs réduits dans les hôtels, les musées et les restaurants.
  • Dans la majeure partie du pays, les supermarchés proposent un choix correct de nourriture pour bébé, de lait maternisé, de couches, de lingettes, etc. Les grandes pharmacies en vendent également.
  • Les poussettes ne sont guère pratiques sur les trottoirs bondés ou irréguliers. Pensez au porte-bébé.
  • Les toilettes publiques sont souvent mal entretenues et les tables à langer rares.
  • Pour des informations d’ordre général, consultez notre guide Voyager avec ses enfants.

Hébergement

  • La majorité des hôtels acceptent les enfants; les plus haut de gamme proposent parfois un service de baby-sitting.
  • Les petits boutiques-hôtels et les guesthouses (pensions) sont les seuls établissements appliquant parfois des restrictions quant à un âge minimal.
  • Si les auberges de jeunesse ne constituent généralement pas le meilleur environnement pour les tribus, quelques-unes n’en accueillent pas moins les voyageurs en herbe.
  • En été, réserver dans un hôtel avec piscine est une bonne idée. Privilégiez les hébergements avec kitchenette.
  • On trouve des appartements à louer, en particulier à Buenos Aires; dans les lieux de vacances moins citadins, ce sont plutôt des cabañas avec cuisine équipée.
  • Les campings assez grands disposent souvent de cabañas, de cuisines communes et parfois d’aires de jeux.

Restauration

  • Les plupart des restaurants proposent un choix de plats convenant parfaitement aux enfants&nnbsp;: légumes, pâtes, pizzas, poulet, milanesas (escalopes panées).
  • Les empanadas (chaussons) constituent des en-cas parfaits pour les jeunes gourmands; les glaces argentines, véritable institution, raviront leurs papilles.

Gay et lesbien

L’Argentine a été le premier pays latino-américain à légaliser le mariage entre personnes du même sexe, en2010, et le pays s’est largement ouvert à l’homosexualité. Buenos Aires est l’une des principales destinations gays du monde. On y trouve des hôtels, B&B, bars et discothèques destinés en premier lieu à un public homosexuel. La capitale accueille tous les ans la plus grande Gay Pride d’Amérique du Sud.En dehors de Buenos Aires et, dans une moindre mesure, d’autres agglomérations, le reste du pays demeure dans l’ensemble moins à l’aise avec la question. Cependant, l’homophobie se manifeste rarement par la violence physique, et les nombreux voyageurs gays qui sillonnent chaque année l’Argentine en reviennent enchantés. Personne ici n’est choqué de voir deux hommes s’embrasser sur la joue ou s’étreindre d’un peu près, car tout le monde se salue de cette manière. De même, deux lesbiennes se donnant la main dans la rue passeront inaperçues, car c’est ici un comportement courant chez les femmes hétérosexuelles. Une telle attitude paraîtrait en revanche incongrue chez les hommes. Dans le doute, faites preuve de discrétion.

BUENOS AIRES GAY ET LESBIENEn2002, Buenos Aires est devenue la première ville d’Amérique latine à légaliser le mariage entre personnes du même sexe et en juillet2010, l’Argentine a autorisé ces unions sur tout son territoire. En novembre, Buenos Aires accueille la plus grande gay pride d’Amérique du Sud. La ville attire aujourd’hui de nombreux gays et lesbiens, qui profitent des auberges de jeunesse, pensions, bars et discothèques destinés en premier lieu à la communauté homosexuelle. Procurez-vous la carte gratuite Circuitos Cortos BSAS Gay, qui répertorie les commerces gay friendly. Consultez également The Gay Guide et Night Tours, deux sites Internet bien renseignés.

Femmes seules

Il n’est pas toujours simple pour une femme de voyager en Argentine, surtout quand on est jeune ou seule. À bien des égards, l’Argentine est pourtant une destination plus sûre que bien d’autres pays, y compris d’Amérique du Nord et d’Europe.Pour les femmes, les principaux désagréments viendront du harcèlement de rue, qui peut aller de sifflements à des piropos (compliments “galants”) bien souvent grossiers. Le mieux est d’ignorer ces commentaires.

Handicapés

Les voyageurs handicapés affronteront un certain nombre de difficultés en Argentine. Les personnes en fauteuil roulant devront manoeuvrer sur des trottoirs étroits et bondés, au revêtement inégal.Traverser la rue est également une épreuve: tous les trottoirs ne sont pas équipés de rampes et celles qui existent sont fréquemment en mauvais état. Les automobilistes ne sont pas toujours patients vis-à-vis des piétons, qu’ils soient valides ou handicapés.Quelques bus sont équipés de plateformes qui s’abaissent (pisos bajos) pour permettre l’accès avec un fauteuil. Ce qui n’est pas le cas du Subte (métro) de Buenos Aires.Les chaînes d’hôtel internationales possèdent généralement des chambres conçues pour les personnes en fauteuil roulant; il en existe également dans certains établissements moins luxueux.Des restaurants, sites touristiques et monuments publics sont équipés de rampes, mais les toilettes ne sont pas toujours accessibles (dans les grandes villes, privilégiez celles des centres commerciaux, qui sont généralement adaptées).À Buenos Aires, QRV Transportes Especiales (011-15-6863-9555, 011-4306-6635) propose des transports privés et des visites de la ville à bord de minibus adaptés aux fauteuils roulants.Hormis les inscriptions en braille sur les DAB, rien n’est fait pour faciliter la vie quotidienne des non-voyants. Les feux rouges sont rarement équipés d’avertisseurs sonores.La Biblioteca Argentina Para Ciegos (BAC ; Bibliothèque argentine pour les aveugles ; 011-4981-0137 ; Lezica 3909, Buenos Aires ; 12h-19h lun-ven) possède un fonds de livres en braille (espagnol).

En France, l’APF France handicap fournit des informations utiles sur les voyages accessibles. L’agence de voyages Yoola (01 83 64 70 06) et l’association Ailleurs & Autrement (04 37 45 04 72) organisent des voyages adaptés aux personnes à mobilité réduite. Yanouset handicap.frconstituent également de bonnes sources d’information.Si vous lisez l’anglais, vous pourrez télécharger le guide gratuit de Lonely Planet, Accessible Travel, à l’adresse suivante: lptravel.to/AccessibleTravel.

Voir aussi

Le catalogue des éditions Lonely Planet

L’évasion commence ici, découvrez nos guides et livres de voyage.

Nos partenaires

#ExperienceLonely