Argentine : Santé

Assurez-vous que vous êtes en bonne santé avant de partir. Si vous suivez un traitement de façon régulière, n’oubliez pas votre ordonnance (avec le nom du principe actif). Il est également conseillé d’emporter vos médicaments dans leurs emballages d’origine.

VACCINS

Un certificat de vaccination antiamarile est exigé pour les personnes en provenance d’un pays infecté par la fièvre jaune et pour les voyageurs restés plus de 12 heures en transit dans un aéroport d’un pays où un risque de transmission de la fièvre jaune existe.
Plus vous vous éloignez des circuits classiques, plus il faut prendre vos précautions. Le ministère des Affaires étrangères effectue une veille sanitaire et met régulièrement en ligne des recommandations sur les vaccinations. Faites inscrire vos vaccinations dans un carnet international de vaccination que vous pourrez vous procurer auprès de votre médecin ou d’un centre.
Planifiez vos vaccins à l’avance (au moins 6 semaines avant le départ), car certains demandent des rappels ou sont incompatibles. Ils ont des durées d’efficacité très variables ; certains sont contre-indiqués pour les femmes enceintes.
Voici les coordonnées de quelques centres de vaccination. Tous sont habilités à effectuer la vaccination antiamarile.
Institut Pasteur (01 45 68 80 88 ; 211 rue de Vaugirard, 75015 Paris ; lun-sam, vaccinations sans rdv)
Centre de vaccination Air France (01 43 17 22 00 ; 38 quai de Jemmapes, 75010 Paris ; lun-sam).
Hôpital Saint-Louis – Centre de vaccination internationale et d’information aux voyageurs (01 42 49 46 83 ; 1 av. Claude-Vellefaux, 75010 Paris ; lun sur rdv, sam sans rdv).
IHU Méditerranée Infection (04 13 73 20 20 ; 19 bd Jean-Moulin, 13005 Marseille ; lun-ven sur rdv).
Centre de vaccinations internationales ISBA (04 72 76 88 68 ; 7 rue Jean- Marie-Chavant, 69007 Lyon ; lun-ven sur rdv). Autre centre à Grenoble. Coordonnées sur le site Web.

Santé sur Internet

Il existe de très bons sites Internet consacrés à la santé en voyage. Avant de partir, vous pouvez consulter les conseils en ligne du ministère des Affaires étrangères ou de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ou le site très complet du ministère des Solidarités et de la Santé

Sur place

  • En Argentine, le niveau d’hygiène et de propreté dans les restaurants est assez élevé, et l’eau du robinet est en principe potable. En cas de doute et pour ne pas prendre de risque, préférez les eaux minérales et les boissons gazeuses en bouteille. Sinon, demandez “¿Se puede tomar el agua de la canilla?” (Est-ce que l’eau du robinet est potable ?).
  • Les hôpitaux publics argentins dispensent des soins convenables et sont gratuits, même pour les étrangers. L’attente peut en revanche être longue, et la qualité des soins est inégale. Ceux qui peuvent se le permettre choisissent le secteur privé, de meilleure qualité, mais très onéreux. Le paiement en espèces est la règle pour la plupart des médecins et des hôpitaux. Le personnel médical et paramédical parle généralement anglais.
  • Les pharmacies en Argentine sont dans l’ensemble très bien fournies.
  • L’autodiagnostic et l’autotraitement sont risqués ; aussi, chaque fois que cela est possible, adressez-vous à un médecin. Ambassades et consulats pourront en général vous en recommander un. Les grands hôtels également, mais les honoraires risquent d’être très élevés.

 

Mis à jour le : 26 mars 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Qu’ils partent deux mois ou deux ans, ce guide est le compagnon indispensable des grands voyageurs.
 

Paramètres des cookies