Lonely Planet

Tunisie

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Tunisie
  4. Comment circuler

Tunisie : Comment circuler

La Tunisie jouit d'un bon réseau de transports comprenant bus, louages (taxis collectifs), trains et ferries. Pratiquement toutes les villes de quelque importance disposent de liaisons quotidiennes avec la capitale.

Avion

Les lignes intérieures sont plutôt limitées.
Les vols intérieurs sont assurés par la filiale de Tunisair Sevenair (www.sevenair.com.tn), anciennement Tuninter. Des vols directs sont assurés entre Tunis et Djerba (85 DT, jusqu'à 4 par jour l'été), Sfax (58 DT), Tozeur (65 DT), Gafsa (99 DT) et Tabarka (26 DT).

Bateau

Il existe deux services de ferries réguliers. Le premier relie Sfax aux îles Kerkennah, à environ 25 km de la côte. Il peut y avoir jusqu'à 11 traversées par jour l'été mais quatre seulement l'hiver.
Le second dessert Adjim, sur l'île de Djerba, depuis El-Jorf, sur le continent, et circule jour et nuit.

Bus

À quelques exceptions près (Tabarka et Tataouine, par exemple, qui ont deux gares séparées), les compagnies nationales et régionales opèrent depuis une gare routière commune. Les bus constituent un mode de transport plus commode et plus confortable sur les longs trajets que les louages.

Bus nationaux

La Société nationale du transport rural et interurbain (SNTRI ; www.sntri.com.tn) effectue des liaisons quotidiennes en véhicules climatisés entre Tunis et presque toutes les villes du pays. La fréquence va d'un bus, pour les petites localités, à 10 bus par jour pour les grandes agglomérations telles que Sousse et Sfax. Confortables, rapides et abordables, ces bus respectent assez bien les horaires.
En été, beaucoup de trajets longue distance ayant lieu de nuit pour éviter la chaleur, vous ne verrez rien du paysage. Pensez à réserver vos places.

Bus régionaux

En dehors de la compagnie nationale, des bus circulent dans une région donnée et la relient aux villes proches.
Bien qu'assez fiables, la plupart ont connu des jours meilleurs. Ils sont en outre lents et dépourvus de climatisation. Assurant une bonne desserte, ils constituent parfois l'unique moyen de transport dans les petites localités. Pour connaître les horaires, rendez-vous directement à la gare routière. Certaines villes importantes sont couvertes par deux ou trois compagnies régionales.

Tarifs

Le tarif des bus est sensiblement le même que celui des louages. Exemples de tarifs longue distance depuis Tunis : Djerba (24,6 DT), Sfax (14,15 DT) et Tozeur (22,9 DT).

Réservations

Presque toutes les gares routières comportent un bureau de réservation de la SNTRI. Les compagnies régionales ont également des guichets, mais ils n'ouvrent souvent qu'une heure environ avant le départ, d'où la difficulté de réserver.

Camionnette

Les camionnettes vont là où les bus et les louages craignent de s'aventurer. Peu nombreuses et inconfortables, elles sont cependant indispensables pour rallier certaines destinations retirées du Sud (en particulier autour de Tataouine). Côté prix, essayez de savoir ce que paient les Tunisiens pour vous faire une idée. Rappelez-vous qu'elles ne circulent guère au-delà du milieu de l'après-midi.

Circuits organisés locaux

La majorité des sites étant accessible par les transports publics, inutile de recourir à une formule entièrement organisée à bord d'un bus de tourisme. Il existe toutefois des exceptions.
La première concerne le Sahara. À moins d'être motorisé, il s'agit en effet de la seule façon d'explorer le désert. Les options vont de la méharée d'une journée aux expéditions d'une semaine en 4×4. Douz est le principal point de départ, mais des agences locales sérieuses organisent aussi des circuits depuis Tozeur. Beaucoup de complexes hôteliers de la côte (surtout à Djerba) proposent également des itinéraires dans le désert. Notez que pour les circuits au départ de stations balnéaires comme Hammamet, Nabeul et Sousse, on passe un certain temps sur les routes, le voyage étant très long pour atteindre le sud du pays.
La seconde exception concerne les excursions d'une journée. Généralement organisées par un hôtel ayant réussi à réunir un nombre suffisant de participants, elles conviennent bien pour visiter Matmata, les villages des oasis près de Tozeur et les sites autour de Tunis. Pour profiter au mieux d'un circuit, assurez-vous qu'il ne couvre pas trop de sites à la fois – ceux qui incluent Carthage, le Bardo et la Médina de Tunis, par exemple, s'effectuent à toute allure.
Louer un taxi donne la possibilité de découvrir Djerba ou les villages berbères et les ksour autour de Tataouine en individuel. Marchandez avant le départ pour obtenir un prix fixe.

Circuits nature

L'écotourisme est un concept relativement nouveau en Tunisie, d'où la difficulté de trouver des guides compétents en la matière. Encore très peu développée, cette forme de tourisme est rarement au programme des agences.
Une agence vaut néanmoins le coup d'œil : la compagnie Bécasse (71 960 314, 97 462 460 ; www.becasse-ecologie.com ; app 10, 38 bis rue de Cologne, Tunis), spécialisée dans les circuits en petits groupes sur des sites naturels intéressants. Visit Tunisia (72 280 860 ; www.visit-tunisia.com), basée à Hammamet, est sa branche internationale.

Louage

Les louages (taxis collectifs longue distance ; généralement blancs avec une rayure rouge pour les longue distance, bleue pour les dessertes régionales ou jaune pour les dessertes locales/rurales) qui sillonnent les routes tunisiennes sont de loin le moyen le plus rapide et le plus simple pour se rendre d'un point A à un point B, de même qu'un bon moyen de rencontrer les habitants. Le tarif est à peu de chose près celui des bus (environ 5 DT pour 100 km). Tandis que les bus partent à une heure donnée, les louages attendent d'être pleins, ce qui ne prend habituellement pas longtemps ; il serait étonnant que vous attendiez plus de 45 minutes. Toutefois, ne vous décidez pas trop tard car la plupart cessent de circuler après 19h, voire plus tôt.
Dans les villes, la station de louages jouxte habituellement la gare routière ou est combinée avec elle. Les chauffeurs attendent près de leur véhicule et annoncent leur destination en criant. En tant qu'étranger, soyez sûr qu'on vous aidera à trouver la vôtre. Si le trajet coûte plus de 2 DT, vous devrez peut-être acheter votre billet au préalable mais en général vous réglez au chauffeur. Dans ce cas, demandez le tarif avant de monter ou consultez la liste des tarifs (édictés par le gouvernement) au kiosque, ou demandez à voir la liste du chauffeur.
Aujourd'hui, les vieux breaks Peugeot ou Renault sont souvent remplacés par des minibus d'une capacité de huit personnes. Les tarifs indiqués s'entendent par place et il n'y a pas de réduction pour les enfants.
Bien que certains louages aient le droit de circuler dans tout le pays, la plupart ne peuvent opérer que localement et sur un itinéraire défini. La ville mentionnée sur le toit de chaque véhicule indique le lieu de sa licence et ne coïncide pas nécessairement avec sa destination.

Stop

La plupart des Tunisiens font du stop et s'il vous arrive de prendre quelqu'un à bord, ce sera une bonne occasion d'établir le contact.
Étant donné les risques, nous ne recommandons pas le stop. Les femmes en particulier ne doivent jamais faire du stop (ou prendre un passager) si elles ne sont pas accompagnées d'un homme.

Train

La Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT ; 71 345 511 ; www.sncft.com.tn) exploite un réseau étendu (mais incomplet), moderne et efficace. Les voyages en train sont confortables (à moins de devoir rester debout pour cause d'affluence), mais les trains sont lents et parfois en retard. Pour gagner du temps, préférez le bus ou les louages.
La principale ligne ferroviaire, fréquemment desservie, va du nord au sud entre Tunis et Gabès via Sousse et Sfax. Un train quotidien bifurque à Mahres, au sud de Sfax, pour rejoindre Gafsa et Metlaoui. À noter aussi des liaisons avec Bizerte via Mateur ; Ghardimaou via Jendouba ; et Kalaat Khasba (à mi-chemin entre Le Kef et Kasserine).
Le Cap-Bon est relié par une ligne secondaire entre Bir Bou Regba et Nabeul, tandis que la ligne du Métro du Sahel part de Sousse vers le sud, à destination de Monastir et de Mahdia. Ces deux lignes sont connectées au grand axe ferroviaire nord-sud. Les autres itinéraires figurant sur les cartes ne transportent que du fret.
Les amoureux du chemin de fer ne manqueront pas le Lézard rouge, un vieux train restauré que le bey empruntait pour ses excursions dans la montagne. Il roule 5 jours par semaine entre Metlaoui et Redeyef, offrant une magnifique vue sur les gorges de Seldja.

Classes

Les trains de passagers comportent habituellement trois classes : 2e, 1re et « confort ». Certains trains express ne comportent que des 1re classe. La 2e classe coûte à peu près le même prix que le bus et affiche d'ordinaire une forte densité de voyageurs, de marchandises et d'animaux entassés. Son ambiance pittoresque peut valoir le coup sur un court trajet. À moins d'embarquer dans la ville de départ et de savoir jouer des coudes, vous avez peu de chance d'obtenir une place assise.
La 1re classe, 40% plus chère, dispose de sièges rembourrés inclinables et vous y trouverez plus facilement une place libre. La classe confort, le tarif au-dessus, ne diffère de la précédente que par des petits compartiments légèrement plus chics. Sur les grandes lignes, la plupart des trains comportent un wagon-restaurant qui vend des sandwichs, des paquets de gâteaux, des boissons non alcoolisées et du café.

Tarifs

Quelques prix au départ de Tunis :
Destination 1re classe 2e classe Confort Gafsa 22,95 DT 17 DT 24,45 DT Monastir 12,75 DT 9,25 DT 13,5 DT Sfax 16,85 DT 12,45 DT 17,95 DT Sousse 10,3 DT 7,65 DT 11 DT

Réservations

Les trains affichent parfois complet l'été, notamment ceux en direction du sud. Pour avoir une place, réservez un jour à l'avance, ce qui peut se faire à la gare de n'importe quelle ville moyenne. Mieux vaut vous présenter au moins une demi-heure avant le départ ; vous aurez de meilleures chances d'être assis. En outre, une fois pleins, les trains partent parfois en avance.

Transports urbains

La plupart des villes peuvent se visiter à pied. Toutefois, il fait souvent trop chaud l'été pour marcher longtemps.

Taxi

Présents presque partout et bon marché, les taxis constituent la meilleure formule. Le tarif de jour (tarif A ou tarif 1) s'applique de 5h à 20h. Comptez 0,34 DT de prise en charge plus 0,5 DT/km (0,51 DT de prise en charge et 50% de plus le soir). Les taxis ne sont autorisés à prendre que trois personnes mais certains dérogent à cette règle, parfois avec une hausse du tarif… et la bénédiction de la police.

Autres réseaux urbains

Les grandes agglomérations comme Sousse, Sfax et Tunis disposent d'un réseau de bus local. Tunis possède aussi un tramway moderne (métro léger) et une ligne ferroviaire (TGM) reliant le centre aux banlieues nord.
Dans certains centres urbains, comme Gabès, Houmt-Souk, Nabeul et Tozeur, on peut se déplacer en calèche moyennant 10 DT l'heure.

Vélo

La Tunisie s'est forgé une bonne réputation parmi les amoureux de la petite reine. Bien entretenu, son vaste réseau routier comporte une majorité de routes plates. En dehors de l'été trop chaud et de l'hiver parfois rigoureux dans le Nord, le climat offre des conditions idéales. Pour éviter les longues distances, on peut en outre voyager en train avec sa monture. Équipés de galeries, les louages acceptent aussi de transporter les vélos.
L'inconvénient de ce mode de déplacement réside dans l'intensité de la circulation, notamment sur certaines routes littorales. Par ailleurs, la plupart des automobilistes n'ont pas l'habitude de rouler près des cyclistes. Les pistes cyclables n'existent pas et la majorité des routes se résument à une bande d'asphalte à deux voies, pratiquement dépourvue de bas-côtés. La circulation sur les itinéraires côtiers et sur les routes conduisant à et hors de Tunis est parfois très chargée alors qu'ailleurs, elle est généralement fluide. Votre voyage sera d'autant plus agréable, sûr et intéressant que vous éviterez les axes principaux.
Les habitants que vous croisez sont tout sourires mais il est à signaler que des enfants jettent parfois des pierres, en particulier dans le nord du pays.
Si vous planifiez d'effectuer tout votre périple en vélo et si vous souhaitez rouler sur un vélo correct, vous pouvez apporter le vôtre (vérifiez auprès de la compagnie aérienne que vous pouvez l'enregistrer comme bagage). Pour plus de sécurité, portez des tenues qui vous signalent de loin, ayez un bon éclairage, etc. Le port du casque n'est pas obligatoire en Tunisie, mais mieux vaut mettre toutes les chances de son côté.
Un conseil : avant de partir, passez votre engin au peigne fin et remplissez votre trousse à outils de pièces de rechange en cas d'ennui mécanique dans un coin perdu.

Location

Quelques adresses louent des bicyclettes, parfaites pour explorer les villes étendues, ainsi que les grandes palmeraies à l'extrême sud du pays. La plupart demandent entre 2,5 et 5 DT l'heure, mais on peut en général négocier un tarif plus avantageux à la journée ou à la demi-journée. Les tarifs n'incluent pas le casque ni l'antivol. Au lieu de vous précipiter sur le premier vélo venu, examinez-les tous pour repérer le meilleur et vérifiez bien les freins.

Voiture et moto

Automobile-club

Le Touring-Club de Tunisie (71 323 114 ; www.touringclubtunisie.org ; 15 rue d'Allemagne, Tunis 1000) a des accords avec de nombreux automobile-clubs européens. Si votre voiture tombe en panne, il pourra vous diriger vers un service de réparation agréé.

Transport de véhicule

Assurance

Document international délivré gratuitement par votre assureur, la carte verte vous permet de prouver que vous avez souscrit à l'assurance minimum exigée légalement dans le pays que vous visitez. Elle n'est pas indispensable si vous possédez un certificat d'assurance attestant cette garantie, mais offre l'avantage d'être identifiable par les autorités et la police du pays étranger.
Si vous voyagez avec votre propre véhicule, renseignez-vous auprès de votre assureur pour savoir si vous êtes couvert pour les frais médicaux et d'hospitalisation et pour les dommages au véhicule. Il vous faudra peut-être vous acquitter d'un supplément si vous souhaitez bénéficier des mêmes garanties que dans votre pays. Vous pouvez également souscrire une assurance prévoyant une assistance en cas de panne du véhicule.
Si vous contractez une assurance voyages, celle-ci peut aussi prendre en charge les dommages causés au véhicule ou les accidents. Lisez bien votre contrat.
Si vous louez un véhicule, l'assurance de base fournie par l'agence de location ne comporte certainement qu'une simple garantie au tiers. Il vous faudra généralement souscrire auprès du loueur une garantie complémentaire vous couvrant en cas de vol du véhicule, de dommages résultant d'une collision ou d'un acte de vandalisme et de blessures ou décès du conducteur ou des passagers. Quoi qu'il en soit, étudiez soigneusement les conditions de votre contrat de location avant de le signer.

Permis de conduire

Un permis de conduire national suffit pour conduire (ou louer une voiture) en Tunisie. Le permis international (d'une validité de 12 mois ; délivré par les associations automobiles de votre pays) s'avère toutefois recommandé si vous venez d'un pays autre que ceux d'Europe occidentale.

Carburant et pièces détachées

Suivant les critères européens, l'essence ne revient pas cher et affiche partout le même tarif : diesel et mélange deux-temps 0,89 DT/l, super, ordinaire et sans-plomb 1,27 DT/l.
On peut se procurer des pièces détachées correspondant aux principales marques de voitures européennes (en particulier françaises), mais uniquement dans les villes importantes. Par conséquent, faites soigneusement réviser votre véhicule avant le départ.
À moto, prévoyez également des pièces de rechange, quasiment introuvables en Tunisie.

Location

Voiture

Louer une voiture permet de découvrir le pays de façon plus approfondie et à son rythme. Compte tenu des prix élevés, cette solution ne vaut toutefois que si vous voyagez à plusieurs. Parmi les agences internationales, citons :

Vous pouvez aussi essayer Rhino (www.rhinocarhire.com) ou Camelcar (www.camelcar.com).
Les agences internationales facturent généralement à partir de 150 DT/jour pour les voitures les plus petites (Fiat Uno ou Punto). Ce tarif comprend la clim, le kilométrage illimité, 18% de taxe, les frais d'assurance etc. Une Renault Mégane ou une Ford Fiesta avec clim débute à 200 DT. Les locations de moins de 7 jours sont bien plus chères.
Toutes les agences locales ou internationales sont généralement prêtes à consentir de meilleurs prix que ceux affichés. Il est possible de trouver des agences locales acceptant de louer une Peugeot 206 pour moins de 525 DT par semaine l'été, mais ne vous attendez pas à un véhicule impeccable. C'est à Tunis, Sfax et Houmt-Souk (Djerba) que l'on bénéficie des meilleures affaires et plus encore si on loue à l'arrivée plutôt que depuis l'étranger. Les agences essaient souvent de vous compter un supplément si vous voulez rendre la voiture dans une autre succursale, mais vous pouvez biaiser en ne le demandant que vers la fin du voyage, et non au moment où vous louez le véhicule.
Les sièges enfants se louent 10 DT par jour environ.
Une caution à peu près équivalente au montant de la location est demandée (sauf si vous payez par carte de crédit). Il faut être âgé de 21 ans minimum et détenteur du permis de conduire depuis au moins un an.
Vérifiez qu'un formulaire de déclaration d'accident figure bien parmi les papiers du véhicule. En cas de problème, les deux parties impliquées doivent le remplir, sinon vous pourriez être obligé de rembourser les dégâts, que vous ayez ou non payé une assurance.

Moto

Quelques enseignes louent des scooters et des vélomoteurs, qui ne nécessitent pas de permis ni d'assurance. Pour un engin de plus de 50cc, vous devez par contre avoir plus de 21 ans et disposer du permis depuis un an minimum.

Code de la route

Il diffère peu de celui en vigueur sur le continent européen. On conduit à droite et l'on double à gauche. La vitesse est limitée à 50km/h dans les agglomérations et à 90km/h en dehors. Seule exception, la route à péage entre Tunis et Sousse où l'on peut rouler jusqu'à 110 km/h.
Les embranchements pour tourner à gauche sur les grands axes peuvent occasionner une certaine confusion. Au lieu d'une bifurcation partant du centre de la route, le système tunisien comporte en effet une voie spéciale partant de la droite qui forme une boucle et traverse la route à angle droit. Suivre un panneau indiquant « tourner à droite » pour aller à gauche peut s'avérer un peu perturbant au début.
La ceinture de sécurité n'est pas obligatoire en ville. Les passagers avant doivent en revanche l'attacher hors des agglomérations. Quoi qu'il en soit, mieux vaut la porter en permanence.

État des routes

La Tunisie peut s'enorgueillir d'un excellent réseau routier dont même les voies mineures sont asphaltées et bien entretenues. On rencontre davantage de nids-de-poule dans le Sud, mais ils restent rares. Beaucoup de routes signalées sur les cartes comme non-goudronnées ont subi des travaux depuis, notamment dans la partie méridionale où l'armée a massivement participé aux opérations de voirie. Bien nivelées, la plupart des pistes du Sud peuvent être empruntées avec un véhicule standard. Bien entendu, circuler sur les pistes dépend des conditions météorologiques.
L'A4 pour Bizerte rejoint l'autoroute à péage A1 reliant Tunis et Sfax (247 km). Les tarifs sont peu chers, un trajet coûtant en moyenne 1,3 DT.
La police arrête rarement les étrangers, mais gardez quand même votre passeport et les papiers de la voiture à portée de main.

Sécurité

Les automobilistes tunisiens adoptent dans l'ensemble un comportement correct, prévisible et sûr. Ils ont toutefois tendance à doubler sans regarder ce qui vient dans l'autre sens, souvent dans les tournants ou en haut d'une montée. Mais le réel danger vient surtout des vélomoteurs qui slaloment entre les voitures de façon suicidaire, et des piétons qui s'arrogent le droit de marcher sur la route sans se soucier de la circulation. Dans les bourgs de campagne, gare aux animaux et aux jeunes enfants qui traversent à l'improviste.

 

Articles récents