Lonely Planet

Hôtels et hébergements en Tunisie

Se loger en Tunisie

L'offre hôtelière en Tunisie va du plus sommaire au plus sophistiqué. Récemment un certain nombre d'hôtels de charme sélects ont ouvert et ont été très bien accueillis sur le marché. Les établissements sont ici répartis en trois catégories de prix : petits budgets, catégorie moyenne et catégorie supérieure. Certains hôtels appliquent un supplément l'été, pour la climatisation (généralement de 5-10 DT), que nous avons inclus dans les prix cités.
Même si cela peut varier légèrement d'une ville à l'autre, les voyageurs à petit budget pourront se loger dans des campings, des auberges de jeunesse et des hôtels bon marché, où les prix vont de 8 DT le lit en dortoir à 40 DT la chambre double. En bas de l'échelle des prix, quelques dinars n'offriront qu'un lit en dortoir ou une chambre spartiate sans fenêtre, avec sdb commune. En haut de l'échelle petits budgets, vous pourrez jouir d'une sdb privative et d'une chambre parfois très agréable. Les femmes voyageant seules ne se sentiront pas toujours à leur aise dans les hôtels trop bon marché. Les auberges de jeunesse représentent en général un bon choix.
Les prix, dans la catégorie moyenne, commencent à 50 DT et s'échelonnent jusqu'à 130 DT la chambre double. Vous bénéficierez alors d'une sdb privative, d'une chambre plus spacieuse et, en général, d'un meilleur standard d'entretien, ainsi que, en de rares établissements, d'une belle vue et d'une piscine.
Dans la catégorie supérieure (à partir de 130 DT la chambre double), vous pouvez vous attendre à disposer d'une chambre luxueuse avec TV par satellite, serviettes de toilette moelleuses, téléphone et baignoire. La plupart de ces établissements comptent une piscine, un spa et un hammam. Les complexes hôteliers de renom et les hôtels de charme peuvent pratiquer des tarifs bien plus élevés, parfois affichés en euros.
 

Auberges de jeunesse

Il existe deux catégories d'auberges : les auberges de jeunesse affiliées à l'organisme international de la Fédération internationale des Auberges de jeunesse (Hostelling International ; FUAJ, en France ; 01 44 89 87 27 ; fax 01 44 89 87 10 ; www.hihostels.com/web/index.fr.htm ou www.fuaj.org ; 27 rue Pajol, 75018 Paris) et les Maisons des jeunes gérées par le gouvernement. Autant dire qu'elles n'ont rien à voir entre elles.
Nous vous recommandons les auberges de jeunesse, mais sachez toutefois que leur niveau peut varier. La plupart jouissent d'un bel emplacement, comme par exemple, celle installée dans un ancien palais de la médina de Tunis, ou dans un ancien fondouk (caravansérail) à Houmt-Souk (Djerba), ou encore juste au bord de la plage de Nabeul.
Pour séjourner dans une auberge de jeunesse, il faut être membre de la Fédération internationale (pour les conditions d'affiliation). Comptez généralement de 6 à 12 DT la nuit, auxquels ajouter quelques dinars de plus pour le petit-déjeuner, assez simple (café, pain, croissants et confiture). Étant donné leur popularité, la plupart des auberges limitent le séjour à trois nuitées pendant la haute saison.
Inversement, on ne se bouscule pas pour se loger dans les maisons des jeunes. À une exception près, ce sont des blocs en béton avec le charme caractéristique des baraquements militaires. Pratiquement toutes les villes ont leur Maison des jeunes, habituellement installée au milieu de nulle part et difficile à rejoindre sans moyens de transport. Fréquentées par de grands groupes, elles peuvent être bruyantes et, parfois, d'une propreté douteuse. Le lit en dortoir coûte environ 8 DT, et jusqu'à 20 DT en pension complète.
Dans quelques endroits, le concept de la Maison des jeunes a évolué en Centre de stages et de vacances. Ces auberges/terrains de camping sont situés sur la plage d'Aghir, à Djerba et dans l'oasis de Gabès. Les prix sont de 7 DT pour deux personnes. L'électricité et l'eau chaude dans les douches coûtent quelques dinars supplémentaires.
 
 

Camping

Le camping n'est pas vraiment à la mode en Tunisie et les quelques terrains du pays, qui offrent un confort sommaire, accueillent surtout des camping-cars. La plupart demandent 5-8 DT par personne. Les douches sont gratuites ou ne coûtent que quelques dinars. Ceux qui voyagent en voiture ou camping-car payeront environ 4 DT pour profiter de l'eau et de l'électricité. Les meilleurs campings du pays se trouvent à Tozeur, Ksar Ghilane, Douz et près de Kélibia.
En dehors des terrains de camping, vous pourrez planter votre tente à peu près n'importe où, tant que vous obtenez l'autorisation du propriétaire des lieux. Vous pouvez aussi demander l'avis des habitants sur les bons endroits où camper dans les environs. Dormir sur la plage dans le nord à Raf-Raf et Ghar el-Melh est toléré, mais seulement hors saison. Par contre, vous ne pourrez jamais dormir à la belle étoile dans les zones touristiques du Cap-Bon, de Djerba et de Sousse.
 
 

Hôtels

En Tunisie, il existe deux sortes d'hôtels. Les établissements classifiés, qui ont été inspectés et ont reçu de une à cinq étoiles selon une méthode d'évaluation officielle, contrairement aux non classifiés. Ces derniers sont indiqués par le sigle NC (non classifié) sur la liste d'hébergements des offices du tourisme.
Les réservations en ligne sont peu courantes en Tunisie, excepté dans quelques complexes hôteliers. La plupart des hôtels des catégories moyenne et supérieure acceptent les réservations par mail, mais certains demandent en plus une confirmation par fax.
C'est dans les médinas que vous trouverez les meilleurs prix pour un lit dans une chambre spartiate, souvent sans douche, que vous partagerez avec d'autres voyageurs. Ces hôtels sont déconseillés aux femmes voyageant seules. Il existe toutefois de nombreux autres établissements non classifiés plus attrayants – certains très agréables.
Les hôtels une ou deux-étoiles sont généralement de petits établissements. Ils sont souvent bien entretenus, bien qu'un peu défraîchis, et accueillent une clientèle locale qui veut disposer d'une chambre agréable avec une sdb privative et de l'eau chaude. Les hôtels trois étoiles sont principalement conçus pour héberger des groupes de touristes. Quant aux quatre et cinq-étoiles, ils offrent en général les aménagements auxquels on peut s'attendre dans cette catégorie, sans être forcément à la hauteur des standards internationaux, notamment en matière de service.
Les prix pratiqués varient en fonction des trois saisons : haute, moyenne et basse. La haute saison correspond à l'été en Europe, du 1er juillet au 15 septembre, et aux fêtes de fin d'année. La saison basse s'étend du 1er novembre au 15 mars (hors vacances de Noël). Le reste de l'année est considéré comme la moyenne saison. À la saison basse, les prix dans les établissements de catégorie supérieure baissent de 30 à 75%. La différence est moins marquée dans les hôtels de catégorie moyenne et pour petits budgets, hormis dans les stations balnéaires.
Dans les hôtels classifiés, les prix incluent le petit-déjeuner. Pour les hôtels non classifiés et de catégorie supérieure, il est souvent en sus ; renseignez-vous avant à la réception. Dans les établissements petits budgets et de catégorie moyenne, on vous sert un petit-déjeuner continental : généralement du café au lait, du pain, du beurre et de la confiture, parfois des croissants et des yaourts. Les hôtels accueillant surtout les groupes proposent un petit-déjeuner sous forme de buffet. Enfin, dans les établissements de catégorie supérieure, on vous sert un véritable festin : œufs, fromage, pâtisseries, jus de fruits fraîchement pressés, yaourts, etc.
 
 

Complexes hôteliers

On ne compte plus les complexes hôteliers sur le littoral tunisien, souvent concentrés dans ce qu'on appelle la zone touristique. S'ils ne s'adressent pas vraiment aux voyageurs indépendants, pour qui les tarifs affichés correspondent à un quatre ou cinq-étoiles, les prix pratiqués restent moins élevés qu'en Europe, mais sont chers pour la Tunisie. La majorité des touristes qui logent là ont acheté un voyage à un prix compétitif comprenant l'avion, l'hébergement et les repas. Ces tarifs comprennent souvent le petit-déjeuner et le dîner (demi-pension) ou les trois repas (pension complète).
La plupart de ces établissements disposent de bars, de restaurants, d'au moins une piscine, d'un bureau d'excursions et de boutiques, ainsi que d'un hammam, d'une salle de jeux, d'une plage privée et d'une salle de sport, sans oublier les activités club. Les complexes hôteliers les plus populaires se trouvent à Hammamet, Sousse, Port el-Kantaoui, Monastir et Djerba.