Tanzanie et Zanzibar : Le meilleur moment

Quand partir en Tanzanie ?

D’une manière générale, voyager dans le pays est plus facile en saison sèche (juillet à fin septembre, puis novembre à février, pour les parcs du Nord et du Centre). Dans de nombreux parcs, c’est l’époque où l’on voit le plus facilement les animaux près des points d’eau et des rivières. Le feuillage est également moins dense, ce qui favorise l’observation. Toutefois, cette saison recoupant en partie la haute saison touristique, lodges et campements sont bondés et les tarifs sont au plus haut. Attention : certains lodges et campements, principalement dans la réserve de Selous et dans les parcs de l’Ouest, ferment environ un mois vers avril-mai.
Le reste dépend des affinités de chacun. Pour l’observation des oiseaux, toutes les saisons sont propices, même si la saison des pluies (octobre-novembre et avril-juin) reste la meilleure de ce point de vue. Pour un safari-randonnée, le mieux est de partir à la saison sèche. La période de départ dépend aussi du choix du parc : d’importantes sections de celui de Katavi, par exemple, ne sont accessibles qu’en saison sèche (lorsque d’immenses troupeaux de buffles, les éléphants et d’autres animaux se bousculent près des rares points d’eau), et la quasi-totalité des campements ferme pendant la saison des pluies. Le parc national du Tarangire, bien qu’accessible toute l’année, est plus intéressant en saison sèche, les animaux y étant plus nombreux. Dans le Serengeti en revanche, c’est pendant la saison des pluies que l’on peut observer les troupeaux de gnous et de zèbres dans le sud-est du parc (la saison sèche reste cependant le meilleur moment pour y observer des lions et d’autres prédateurs). Si vous programmez votre safari en fonction d’événements particuliers comme la migration des gnous du Serengeti, sachez que les saisons varient d’année en année et sont difficiles à prévoir précisément.

Haute saison (juin-août)

  • Temps frais et sec.
  • Dans les zones très fréquentées, les hôtels affichent complet et pratiquent des prix élevés.
  • Il est plus facile de voir les animaux : le feuillage est épars et ils se rassemblent autour des points d’eau.

Saison intermédiaire (sept-fév)

  • Temps chaud, notamment de décembre à février.
  • Dès fin octobre, les ondées (mvuli) et le kusi (vent du sud-est) rythment la saison.
  • Tarifs élevés de mi-décembre à mi-janvier.

Basse saison (mars-mai)

  • Fortes pluies rendant les routes secondaires boueuses et certaines régions inaccessibles.
  • Paysages luxuriants.
  • Certains hôtels ferment ; d’autres offrent des réductions.

    Articles récents