Nigeria : Histoire

 

900 av. J.-C - 200 apr. J.-C.

La civilisation des Nok, habiles artisans venus du plateau de Jos, est la première à s'épanouir au Nigeria.
 
 

VIIe-XIe siècle

Les Haoussa s'installent dans le Nord, les Yoruba dans le Sud-Ouest.
 
 

XIe-XVIe siècle

Au nord-est du lac Tchad, le royaume du Kanem, qui contrôle la voie commerciale transsaharienne entre l'Afrique occidentale et la Méditerranée, connaît son apogée au XIVe siècle. Deux siècles plus tard, c'est au tour du royaume de Kanem-Bornou. Les royaumes islamisés du Nord ne subiront l'influence européenne qu'au XIXe siècle, alors qu'au Sud, le royaume d'Oyo et celui du Bénin sont en relation avec le Portugal depuis le XVe siècle.
 
 

1553

L'Angleterre supplante le Portugal et s'assure le monopole de la traite des Noirs dans la région.
 
 

Fin du XVIIIe siècle

Les Peul (Foulani) musulmans du Nord, dominés jusque-là par les royaumes Haoussa, s'emparent du pouvoir et fondent un État islamique unifié, le califat de Sokoto. La fracture entre le pouvoir islamique du Nord et les tribus Yoruba du Sud, source perpétuelle d'affrontements interethniques et de guerres civiles, subsiste encore aujourd'hui.
 
 

1851

Les Britanniques occupent Lagos. Depuis l'abolition de l'esclavage, en 1807, ils se sont emparés des mines d'étain de Jos, entraînant la ruine de milliers de travailleurs nigérians indépendants et provoquant les premières famines.
 
 

1900

Le Nigeria passe sous la juridiction du Colonial Office britannique.
 
 

1960

Le pays accède à l'indépendance et choisit de rester dans le Commonwealth en 1963.
 
 

1966

Un coup d'État place au pouvoir le général Ironsi, un Ibo. Il sera assassiné quelques mois plus tard. Les Ibo sont victimes de sanglantes émeutes raciales.
 
 

1967-1970

Les Ibo du Sud-Est, en majorité chrétiens, font sécession et fondent la république du Biafra. Le Biafra réintègre le Nigeria à l'issue d'une guerre meurtrière et d'une famine sans précédent, qui font près d'un million de victimes.
 
 

1970-1985

Les coups d'État militaires se succèdent sauf entre 1979 et 1983, brève période de retour à la démocratie. Le général Babangida prend le pouvoir en 1985.
 
 

1993

Après la démission de Babangida, le général Abacha instaure un régime fort.
 
 

1995

Condamné par la communauté internationale pour le meurtre de plusieurs opposants, dont le célèbre écrivain Ken Saro-Wiwa, le Nigeria est exclu du Commonwealth.
 
 

1998

Le général Abubakar prend la succession d'Abacha, décédé, et s'engage à transférer le pouvoir aux civils.
 
 

1999

Olusegun Obasanjo, ancien dirigeant militaire, prisonnier politique jusqu'en 1998, est élu président de la République.
 
 

Février 2000

Conflits ethniques et religieux resurgissent. A Kaduna, des émeutes sanglantes opposent Ibo chrétiens et Haoussa musulmans sur l'application de la charia. Le spectre de la guerre civile continue de planer sur le pays. Et malgré les promesses qui ont suivi les dernières élections, la démocratie n'est toujours pas au rendez-vous.
 
 

2002

En novembre, le concours de Miss Monde qui devait se tenir à Lagos est annulé suite aux affrontements entre chrétiens et musulmans.
 
 

2003

Le président Olusegun Obasanjo est réélu.
 
 

2005

Fin septembre, la Banque mondiale aide à récupérer 700 millions de dollars détournés par Sani Abacha, pendant qu'il était au pouvoir, dans des banques suisses. Le Nigéria fait la une de l'actualité avec les condamnations à mort par lapidation. Aucune sentence n'est prononcée contre les cours islamiques locales, à l'origine de ces actes.
 
 

2006

Le Nigeria et le Cameroun signent le 12 juin à Manhasset un accord en vue de mettre fin au différend frontalier concernant la péninsule pétrolière Bakassi.
 
 

2007

Le Nigéria est le premier pays d'Afrique touché par le virus H5N1. On constate le 17 janvier le premier cas humain mortel sur le territoire.
 
 

2007

Après une tentative ratée de modifier la loi ne lui permettant pas de briguer un troisième mandat, Olusegun Obasanjo, soutient Umaru Yar'Adua à l'investiture du People's Democratic Party. Ce dernier est élu Président de la République fédérale du Nigéria le 29 mai 2007.

2010

Yar'Adua meurt avant la fin de son mandat, il est remplacé par Goodluck Jonathan.
 
2011
Goodluck Jonathan est élu Président de la République fédérale du Nigéria.

Articles récents