Madagascar : Avec des enfants

Visiter Madagascar en famille

Le voyage à Madagascar peut se révéler difficile et problématique avec de jeunes enfants, surtout si vous découvrez l’île et prévoyez de l’explorer en indépendant. Les déplacements sont longs et souvent pénibles, le climat parfois éprouvant, le paludisme présent et les conditions sanitaires laissent à désirer… Les voyageurs en herbe restent donc rares à Madagascar. Madagascar est-il pour autant un pays interdit aux plus jeunes ? Non (d’autant que les lémuriens, c’est drôôôlement rigolo !). Le pays impose cependant une approche prudente, un incident ou accident mineur sous d’autres cieux pouvant avoir des répercussions dramatiques dans une nation ou les médecins et les médicaments sont rares et les infrastructures souvent défaillantes. Ceux qui ont l’habitude de pays tropicaux présentant des infrastructures sanitaires limitées pourront décider en connaissance de cause de s’y rendre en famille. Munissez-vous dans ce cas d’une trousse à pharmacie adaptée, veillez particulièrement à l’hygiène alimentaire de vos enfants, plus vulnérables aux virus intestinaux, mettez à jours leurs vaccins et prévoyez tout le matériel nécessaire. Vous ne trouverez couches, laits et autres produits destinés aux enfants que dans la capitale et les grandes villes.

LES ENFANTS ADORERONT…

Les merveilles naturelles

  • La vallée du Tsaranoro, un site d’exception au pied de somptueux massifs granitiques que domine le pic du Tsaranoro.
  • Les belles formations de grès dans le parc national de l’Isalo, et notamment l’impressionnant canyon des Makis.
  • L’allée des Baobabs (près de Morondava) : une vingtaine de ces géants du monde végétal dressent leur silhouette au-dessus des rizières et de zébus indolents.

Les plages de rêve

  • Nosy Be, île au nord de Madagascar, et les îlots qui l’entourent (Nosy Komba, Nosy Sakatia…). Leurs plages sont très fréquentées, mais on y trouve des infrastructures hôtelières de qualité et des activités pour toute la famille (plongée, sorties en pirogues pour explorer le littoral…).
  • L’île Sainte-Marie, sur la côte est : un ancien repaire de pirates, idéal pour jouer les Robinson Crusoé. L’eau est peu profonde, et donc parfaite pour les enfants.

Les lémuriens et autres animaux rares

Les makis catta, emblèmes de l’île, qui s’ébattent dans le parc d’Anjà, facile d’accès.
Les sifakas qui comptent parmi les acrobates les plus agiles, nombreux dans la réserve de Berenty.
Les geckos et les caméléons que vous rencontrerez sans doute au cours d’une promenade.
Les baleines à bosse depuis l’île Sainte-Marie qu’elles longent par centaines de juillet à septembre.

Un artisanat coloré

  • Les artisans d’Antsirabe surprendront vos enfants avec leurs savoir-faire singuliers (pousse-pousse, charrettes à zébus, miniatures ou… bonbons !).
  • L’atelier de fabrication de papier antaimoro, proche du papyrus, à Ambalavao.

Restauration

La nourriture servie dans les restaurants touristiques (qui sont recommandés, pour des raisons sanitaires) est en grande partie infl uencée par la cuisine française. Les enfants pourront se régaler de poissons bien frais, ainsi que de viandes grillées (le zébu fait partie des spécialités locales !). Les plats sont souvent accompagnés de riz, ingrédient quasi obligatoire d’un vrai repas malgache, mais on sert aussi facilement aux visiteurs des frites ou des légumes. Au rayon dessert, faites goûter aux enfants le koba ravina, gâteau à base de farine et d’arachide cuit dans des feuilles de bananier, les beignets de banane et, bien sûr, les fruits tropicaux. Les produits laitiers sont rares.

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable à Madagascar

Paramètres des cookies