Lonely Planet

Libye : Histoire

En 106 avant J.C.

Les Romains envahissent la Tripolitaine (région de Tripoli) et dès 64 avant J.-C., les légions de Jules César occupent la totalité du territoire. Devenue province romaine, la Libye prospère et atteint son apogée au IIe siècle. Les trois principales villes de Sabratha, Oea et Leptis Magna fournissent l'empire en céréales, en huile, en produits exotiques et en esclaves.

Ve et VIe siècles

Toutefois, le déclin de l'empire romain voit les principales villes tomber en ruines, phénomène que ne font qu'accélérer les conquêtes vandales qui ravagent toute l'Afrique du Nord au cours du Ve siècle. Lorsque les Byzantins s'emparent du territoire au VIe siècle, des efforts sont faits pour renforcer les anciennes cités mais elles seront rapidement de nouveau laissées à l'abandon. Des villes de cette époque, seule Oea a subsisté pour devenir Tripoli, aujourd'hui capitale du pays.

VIIe siècle

La conquête arabe marque l'entrée en Libye de l'Islam, qui reste aujourd'hui la religion officielle du pays. L'influence culturelle des Arabes est très importante et l'on trouve encore de nos jours de nombreux exemples de l'architecture de cette époque, notamment dans les oasis du Sud. Au milieu du XVIe siècle, la conquête du pays par les Ottomans met un terme à la domination arabe. Pour administrer le pays, ils nomment dans chaque région des dirigeants locaux qui prélèvent une taxe sur chaque navire chrétien voyageant dans leur région.

1911-1945

Suite aux guerres napoléoniennes, les puissances européennes commencent à coloniser l'Afrique du Nord et la Libye devient colonie italienne à l'issue d'une guerre contre l'empire Ottoman. La domination italienne se révèle désastreuse pour les Libyens : entre 1911 et 1945, les Italiens exterminent ou forcent à l'exil la moitié de la population locale. Durant la Seconde Guerre mondiale, la campagne de Libye oppose les forces britanniques aux forces germano-italiennes et de dangereux champs de mines témoignent encore de cette époque.

1951

La Libye devient un royaume indépendant avec à sa tête le souverain Idris Ier, chef vieillissant de la confrérie des Senousis de la Cyrénaïque. Toutefois, des tensions se font rapidement ressentir dans le pays et un climat de mécontentement croissant s'installe alors que, dans le même temps, le panarabisme se développe à travers le monde arabe.

1er septembre 1969

Un coup d'Etat militaire dirigé par le capitaine Mouammar Kadhafi, alors âgé de 27 ans, renverse la royauté. Peu de temps après, les troupes britanniques et américaines sont enjointes d'abandonner les bases qu'elles occupaient depuis la fin de la guerre et les quelque 25 000 descendants de colons italiens sont forcés de quitter au plus vite le territoire.

Le nouveau régime s'attache à répartir de manière plus équitable les revenus énormes générés par l'industrie du pétrole et investit des sommes d'argent colossales dans les routes, les écoles, le logement, les hôpitaux et l'agriculture. Dans les années 1970, Kadhafi écrit le livre vert dans laquelle il affirme que sa révolution est une alternative au capitalisme et au communisme. Il déclare également que la Libye est une Jamahiriyya (néologisme pouvant se traduire par "république des masses") et met en place un système de démocratie directe à travers les Comités populaires. Toutefois, dans la pratique, le système politique libyen est (et reste encore aujourd'hui) une dictature militaire stricto sensu.

Alors qu'à l'époque du roi Idris l'industrie pétrolière était presque entièrement aux mains de compagnies étrangères, le nouveau gouvernement reprend le contrôle de la principale ressource du pays. Grâce à l'argent du pétrole, le gouvernement construit la "Grande Rivière Artificielle", un projet de 27 milliards de dollars US qui, en pompant de l'eau dans d'anciennes nappes phréatiques du Sahara et en la transportant à travers le désert vers des endroits aussi reculés que Tripoli ou Tobrouk, est censé rendre la Libye autosuffisante en nourriture.

Années 1970_1980

Au cours de ces années, la Libye mène une politique extérieure basée sur la panarabisme, la condamnation violente de "l'impérialisme occidental", le soutient aux mouvements indépendantistes à travers le monde et l'intervention dans les pays voisins. Toutefois, cette politique ne contribue qu'à isoler le pays de la communauté internationale et la Libye se voit accusée de venir en aide à des organisations terroristes internationales. Dans ce contexte, les Etats-Unis mènent en avril 1986 une attaque aérienne sur la Libye qui fait une centaine de victimes, dont la fille adoptive de Kadhafi.

1988

Le pays entre dans une période d'isolement suite à un attentat perpétré contre un avion de la Pan-Am au dessus de Lockerbie en Ecosse, qui fait 270 victimes. La Libye est soupçonnée d'avoir commandité l'attentat et deux ressortissants libyens sont désignés comme suspects. Suite au refus du gouvernement libyen d'extrader les suspects afin qu'ils soient jugés comme le demandaient la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, le conseil de sécurité des Nations-Unies vote la prise de sanctions contre la Libye. En mars 1998, la cour internationale de la Hague se déclare compétente pour juger l'affaire de Lockerbie et en décembre 1998, le congrès libyen décide finalement de livrer les deux suspects à la justice internationale, pour qu'ils soient jugés selon la loi écossaise. La question du pays dans lequel les suspects doivent être emprisonnés s'ils sont reconnus coupables, ne se règle qu'en février 1999, lorsque Kadhafi accepte que les deux hommes effectuent leur peine en Ecosse, sous le contrôle direct des Nations-Unies. Ce geste du gouvernement conduit alors les Nations-Unies à lever les sanctions prises contre la Libye sept ans auparavant. Symbole de l'ouverture de la société libyenne à une économie plus libérale, un docteur de l'université de Harvard est nommé à la tête du ministère de l'Economie. Fin 2003, l'indemnisation des victimes de l'attentat de Lockerbie permet à la Libye de faire son retour sur la scène internationale. En 2004, l'embargo militaire européen à l'encontre de la Libye est levé.

15 mai 2006

les États-Unis rétablissent leurs relations diplomatiques avec la Libye qui étaient interrompues depuis 26 ans. Le 19 décembre, cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien sont jugés coupables par le Libye d’avoir inoculé volontairement le VIH à 426 enfants à la fin des années 1990 et condamnés à mort.

Juillet 2007

Un accord a été passé entre l'UE et la libye afin de libérer les infirmières bulgares et le médecin palestinien. C'est à bord de l'avion de la République française que Cécilia Sarkozy, Benita Ferrero-Waldner et Claude Guéant ont fait le déplacement jusqu'en libye pour les libérer.

2011

En février, le pays n'est pas épargné par les manifestations qui secouent les pays du Moyen-Orient. Le soulèvement dégénère en guerre civile, entre anti et pro-Kadhafi.

Octobre 2011

Après plusieurs mois de guerre civile et l'appui des interventions aériennes du Royaume-Uni, des États-Unis et de la France, les partisans du Conseil national de transition prennent le pouvoir. Le colonel Khadafi est tué le 20 octobre dans son bastion de Syrthe. Le Premier Ministre provisoire est chargé d'organiser des élections démocratiques.

Juin 2012

Une assemblée constituante doit être élue pour revoir la constitution.

Articles récents