Éthiopie : Femmes seules

Voyager seule en Éthiopie

Comparé à de nombreux autres pays africains, l’Éthiopie est une destination plutôt sûre pour les femmes seules. Le risque d’être victime d’un viol ou d’une autre agression grave est moins élevé que dans bien des pays occidentaux. Le meilleur conseil est de faire attention à votre tenue vestimentaire et à votre comportement, et de tenir compte de certains codes.

Boire de l’alcool, fumer, porter un maquillage voyant et des vêtements peu couvrants peut donner l’impression aux hommes que vous êtes “disponible” car c’est ainsi que se conduisent les prostituées locales. Hormis dans les couches sociales les plus aisées d’Addis-Abeba, aucune femme “convenable” ne se montre dans un bar.

Beaucoup d’hôtels bon marché en Éthiopie tiennent aussi lieu de maisons de passe. Les hommes peuvent donc naturellement se demander pourquoi vous y séjournez, surtout si vous êtes seule. Montrez-vous discrète et faites preuve de retenue ; tenez-vous à l’écart du bar de l’hôtel par exemple et joignez-vous à d’autres touristes quand vous voulez sortir.

Accepter de se rendre chez un homme célibataire, quelle que soit la raison, est considéré comme un consentement tacite à des relations plus poussées. Une invitation à dîner au restaurant n’est souvent que le prélude à une escapade dans un hôtel borgne. Même une invitation apparemment innocente au cinéma peut vous réserver des surprises désagréables.

Sachez que les femmes éthiopiennes “respectables” sont censées faire preuve de retenue et de pruderie même quand elles sont consentantes.

Traditionnellement, faire mine de résister farouchement à son époux s’inscrivait dans le rituel de la nuit de noces pour chaque jeune mariée amhara. De ce fait, certains hommes peuvent prendre vos refus pour des encouragements... Il existe même un mot en amharique pour exprimer cette réticence feinte : maqderder (terme qui s’applique aussi dans d’autres contextes). Soyez très claire dès le départ sur vos intentions.

S’il n’y a pas d’autres touristes aux alentours, voici une petite astuce : liez-vous avec un Éthiopien, plaignez-vous des problèmes que vous rencontrez avec ses compatriotes et faites appel à sa fierté, son patriotisme et sa galanterie. Généralement, tous les “projets” qu’il aurait lui-même pu concevoir à

votre égard se mueront en compassion ou en honte et il se chargera personnellement de vous protéger !

L’adultère est courant parmi la population urbaine, aussi bien de la part des hommes que des femmes. La présence d’une alliance à votre doigt (vraie ou fausse) n’aura donc aucun pouvoir de dissuasion (ce serait plutôt le contraire).

L’un des avantages de la relative permissivité de la société éthiopienne est que les femmes occidentales ne sont pas forcément considérées comme plus faciles que les Éthiopiennes, une idée courante dans bon nombre de pays en développement en raison de l’image faussée véhiculée par le cinéma hollywoodien.

Dans certains monastères et lieux saints, l’accès est par tradition interdit aux femmes. Les prêtres prennent cette règle très au sérieux.

Mis à jour le : 28 février 2018

Articles récents

Guide de voyage

Un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Éthiopie

Paramètres des cookies