Éthiopie

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Éthiopie
  4. Comment s'y rendre

Éthiopie : Comment s'y rendre

Partir en Éthiopie : mode d'emploi

 
La grande majorité des voyageurs arrivent par avion Addis-Abeba, mais il est également possible de se
rendre en Éthiopie par voie terrestre en passant par le Soudan, le Kenya, Djibouti ou même le Somaliland. Il n’existe aucune liaison terrestre ou aérienne entre l’Éthiopie et l’Érythrée. Les frontières avec le Soudan du Sud et le reste de la Somalie sont fermées et/ou dangereuses.
>>> Les informations contenues dans cette page sont particulièrement susceptibles de changements. Vérifiez directement auprès de la compagnie aérienne ou de l’agence de voyages les modalités d’utilisation de votre billet d’avion. N’hésitez pas à comparer les prestations. Les détails fournis ici doivent être considérés à titre indicatif et ne remplacent en rien une recherche personnelle attentive.

Entrer en Éthiopie

Le plus facile est de se rendre en Éthiopie en avion et d’obtenir un visa à l’arrivée à l’aéroport international de Bole à Addis-Abeba. La taxe de départ est incluse dans le prix du billet. Les agents des postesfrontières terrestres sont plus stricts. Si la réglementation officielle laisse entendre que les visas peuvent être obtenus à l’arrivée, dans la pratique, ils sont uniquement délivrés à ceux qui arrivent en avion à l’aéroport international de Bole. Ainsi, sans visa valide, il vous sera impossible d’entrer en Éthiopie par voie terrestre. Si vous traversez la frontière avec un véhicule, vous devez présenter tous les documents nécessaires.

Voie aérienne

Aéroports

L’aéroport international de Bole (carte p. 34 ; 011 551 7000), à Addis-Abeba, est le seul aéroport international d’Éthiopie. Le hall des arrivées abrite une agence bancaire ouverte 24h/24, un restaurant et quelques cafés ; les chariots à bagages sont gratuits. Le hall des départs comprend un bar et des boutiques détaxées. La compagnie aérienne nationale, Ethiopian Airlines (011 663 3163 ;  ; Bole Rd (Africa Ave) ; h8h30-17h lun-sam), se classe parmi les meilleures compagnies aériennes d’Afrique, avec
une flotte moderne et un bon bilan en matière de sécurité. Elle assure des vols internationaux et tous les vols intérieurs. Si vous réservez un billet avec des compagnies européennes comme Lufthansa ou KLM, vérifiez que vous prendrez effectivement l’un de leurs avions et non ceux d’Ethiopian Airlines. Des partenariats leur permettent en effet de vous faire voyager sur les vols d’Ethiopian Airlines en vous facturant un prix plus élevé que ce que vous auriez payé en réservant directement auprès de la compagnie éthiopienne.

Compagnies aériennes depuis/vers l’Éthiopie

  • EgyptAir (011156 4493 ; 2e ét., Ayeu Shashe Bldg, Churchill Ave ; h9h-17h lun-ven)
  • Emirates (EK ;  011 518 1818  ; Dembel City Centre ; h8h30-17h lun-ven, 8h30- 12h30 sam)
  • Kenya Airways (011 551 4258 ; Hilton Hotel, Menelik II Ave ; h8h30-17h lun-ven)
  • KLM (011 5525495  ; Hilton Hotel, Menelik II Ave ; h9h- 12h et 13h-17h lun-ven, 9h-12h sam)
  • Lufthansa (011155 1666  ;Axum Bldg, Cameroon St ;h9h-12h et 13h-17h lun-ven, 9h-12h sam)
  • Saudi Arabian Airlines (011 561 4327 ; Ras Desta Damtew St ; h9h-12h30 et 13h30-17h lun-jeu)
  • Sudan Airways (011 550 4724 ; Ras Desta Damtew St ; h9h-17h lun-ven)
  • Turkish Airlines (011 662 7781 ; Zimbabwe St ; h8h30-17h30 lun-ven, 8h30-12h30 sam)
  • Yemenia (011552 6440 ; Ras Desta Damtew St ; h8h30-12h30 et 14h30-17h lun-ven, 8h30-12h30 sam)

Billets

Pour venir au mois d’août ou au moment de Pâques, de Noël ou du Nouvel An, réservez votre vol bien à l’avance. Ce sont des périodes où les Éthiopiens vivant à l’étranger rendent visite à leurs familles et où les groupes en voyage organisé sont les plus nombreux – c’est également là que les billets sont les plus chers.

Depuis la France

  • Au départ de Paris-Charles-de-Gaulle, Ethiopian Airlines (0825 826 135) propose des vols directs quotidiens, à destination d’Addis-Abeba (7 heures 50 ; aller-retour à partir de 700 euros environ).
  • Air France (36 54 ) propose, via son partenaire Kenya Airways, 2 à 3 vols hebdomadaires vers la capitale éthiopienne depuis Paris-Charles-de-Gaulle avec escale à Nairobi.
  •  Lufthansa (escale à Francfort)
  • Egypt Air (escale au Caire)
  • Turkish Airlines (escale à Istanbul).

Les tarifs s’échelonnent habituellement entre 500 et 800 euros, mais peuvent grimper bien plus haut au moment des fêtes de Timkat.
Vous pourrez également consulter les offres de Thomas Cook (01 55 90 10 41), Voyageurs du Monde
(01 42 86 16 00), STA Travel (058 450 49 49)

Depuis la Belgique

  • Ethiopian Airlines propose des vols directs Bruxelles-Addis-Abeba (9 heures,à partir de 600 euros). 

De nombreuses compagnies proposent par ailleurs des vols avec escale vers l’Éthiopie. Citons parmi elles: 

  • Lufthansa (escale à Francfort)
  • Egypt Air (escale au Caire)
  • Turkish Airlines (escale à Istanbul).

Comptez entre 450 et 800 euros. Voici quelques adresses utiles en Belgique :

Depuis la Suisse

À défaut de liaison directe entre la Suisse et l’Éthiopie, vous aurez le choix entre de nombreuses compagnies qui proposent des vols avec escale entre Genève et Addis-Abeba. Citons notamment: 

  • Ethiopian Airlines (escale à Rome ou à Francfort)
  • Egypt Air (escale au Caire)
  • Turkish Airlines (escale à Istanbul).

Vous pourrez également consulter les offres de :

Depuis le Canada, la meilleure option consiste à prendre un vol direct d’Ethiopian Airlines entre
Toronto et Addis-Abeba ; comptez environ 900 $C et 13 heures de vol. Prendre un vol avec escale vous reviendra souvent plus cher.
Lufthansa et United Airlines proposent ainsi des vols avec 2 escales entre Montréal et Addis-Abeba pour environ 1800 $C. Vous pourrez consulter notamment :

Voie terrestre

Gagner l’Éthiopie par voie terrestre constitue une expérience de voyage inoubliable, quels que soient
le moyen de transport et le pays par lequel on passe.

Djibouti

Le passage de la frontière entre Djibouti et l’Éthiopie ne pose généralement aucun problème si vous êtes en possession d’un visa (aucun visa n’est délivré aux frontières terrestres).

  • Ethiopie - Djibouti : postes-frontières à Gelille et ) Galafi
  • Ethiopie - Somaliland : postes- frontières à Togo-Wuchale/Wajaale
  • Somaliland - Djibouti : postes-frontières à Loyaada
Route

Par la route, on compte deux itinéraires possibles entre Djibouti et l’Éthiopie : l’un via Diré-Daoua et Gelille, l’autre via Awash et Galafi.
Les voyageurs n’ayant pas leur propre véhicule opteront pour le premier, des bus reliant quotidiennement la ville de Djibouti à Diré-Daoua. Le trajet dure 10 à 12 heures, mais il faut changer de bus à la frontière. À Djibouti, des bus de la Société Bus Assajog (77671404 ; parc à Bétail, Balbala) partent à l’aube de l’Ave Gamel Abdel Nasser pour Gelille ; achetez votre billet (1 500 FDJ) au moins un jour à l’avance pour être sûr d’avoir une place. Arrivé à Gelille, achetez un billet pour Diré-Daoua (185 birrs). Dans l’autre sens, au départ de Diré-Daoua, prenez votre billet (185 birrs) le jour du départ au bureau de Tibuuti Ee City (092 281 3751), situé au nord de la “vieille ville” de Megala, à côté du marché Ashawa ; les bus partent vers midi à proximité de ce bureau.
En cours de travaux au moment de la rédaction de ce guide, la route entre Diré-Daoua et Gelille devrait être bientôt entièrement asphaltée.
En attendant, les voyageurs disposant d’un véhicule préféreront la route de Galafi, certes plus longue mais asphaltée dans son intégralité. En venant du nord de l’Éthiopie, on peut la rejoindre depuis Woldia en empruntant un raccourci asphalté.
Il est aussi possible pour les voyageurs à pied de passer par Galafi, mais l’itinéraire est moins direct. Depuis Djibouti-Ville, il faut prendre un minibus pour Galafi, à 5 km de la frontière, puis emprunter l’un des rares minibus qui partent le matin pour Logiya (60 birrs, 3 heures) ou monter à bord de l’un des nombreux camions faisant route vers l’Éthiopie. Dans l’autre sens, des camions font le trajet direct jusqu’à Djibouti. Comptez entre 400 et 500 birrs le trajet de 6 heures en camion depuis Logiya (à négocier).

Train

La construction de la nouvelle ligne ferroviaire entre Diré-Daoua et Djibouti est achevée, mais les trains de passagers n’étaient pas encore en service lors de la publication de cet ouvrage. Cette ligne relie Djibouti à Addis-Abeba en passant par Diré-Daoua.

Érythrée

Les trois points d’entrée traditionnels entre l’Érythrée et l’Éthiopie sont Asmara-Adoua (et Aksoum) via Adi Quala, Asmara-Adigrat via Senafe et Assab-Addis- Abeba via Serdo et Dessie. Toutefois, toutes ces frontières sont fermées. Au vu de l’état actuel des relations entre les deux pays, il semble peu probable que les frontières rouvrent prochainement.
Le seul moyen de se rendre d’Éthiopie en Érythrée est par avion via un pays tiers (par exemple via Le Caire, en Égypte).

Kenya

On peut généralement circuler entre l’Éthiopie et le Kenya sans trop de problèmes. Unique frontière accessible, la ville de Moyale, à 772 km au sud d’Addis- Abeba par la route, est à cheval sur les deux pays.
La partie éthiopienne de Moyale est bien reliée à Addis-Abeba par bus, via une route asphaltée plutôt bonne mais souvent criblée de nids-de-poule. L’axe nord-sud, ainsi que Moyale et ses environs, sont en temps normal sûrs, mais des conflits ethniques éclatent de temps à autre dans le secteur.
Il peut être difficile d’obtenir des informations fiables sur la situation lors de votre passage de la frontière. Les sites Internet des tour-opérateurs et des ministères des Affaires étrangères vous donneront des informations sur les éventuels problèmes dans la région. Renseignez-vous également auprès d’autres voyageurs et sur le forum en ligne de Lonely Planet.
La partie kenyane de Moyale est très isolée du reste du pays (Nairobi est à 800 km au sud). Un bus quotidien relie Moyale à Marsabit, d’où vous pourrez continuer ver Isiolo, puis Nairobi. Les camions à destination de ces villes prennent des passagers (postez-vous près du carrefour principal).
Si vous voyagez avec votre propre véhicule, le trajet entre Moyale et Marsabit est long mais la route est désormais asphaltée. Les problèmes de sécurité qui autrefois empoisonnaient la vie des voyageurs semblent aujourd’hui en grande partie maîtrisés. Certes, les actes de banditisme et les conflits ethniques n’ont pas disparu, mais ils se produisent bien à l’écart de la route Marsabit- Moyale (de graves conflits ethniques ont néanmoins eu lieu à Moyale et dans ses environs). En période d’extrême tension, des convois armés patrouillent parfois sur cet axe. La route de Wajir vers le sud est toujours considérée comme dangereuse.

Quel que soit l’itinéraire choisi, renseignez-vous sur le niveau de sécurité avant de quitter Moyale. Par ailleurs, faites le plein avant de quitter l’Éthiopie, l’essence étant deux fois moins chère au nord de la
frontière.
Les postes-frontières éthiopien et kenyan à Moyale sont ouverts tous les jours. On peut facilement obtenir un visa de 3 mois pour le Kenya auprès des services de l’immigration kényans (h6h30-18h) moyennant 50 $US (les euros sont parfois acceptés mais pas les birrs). Les visas de transit, valables 7 jours, coûtent 20 $US. Les services de l’immigration éthiopiens (Moyale ; h8h-12h et 14h-18h lun-ven, 9h-11h et 15h-17h sam-dim) ne délivrent pas de visa ; vous devrez vous procurer un visa auprès d’une ambassade éthiopienne avant de passer cette frontière.
En direction du sud, il est possible de traverser la frontière près d’Omorate, le long du lac Turkana, à
condition d’avoir un bon 4x4. L’itinéraire “principal” (tout est relatif) suit une vague piste sableuse
partant de la route de Turmi, à environ 15 km d’Omorate. Attendez-vous à un trajet éprouvant dans une région dépourvue de toute infrastructure. Il est recommandé de faire appel à un guide. Comptez environ deux jours pour atteindre Loyangalani. L’itinéraire est impraticable pendant la saison des pluies.
Un pont sur l’Omo ayant été construit à Omorate, il est plus facile de passer par Namoruputh, à l’ouest de la rivière, car la route est en meilleur état. Les services de l’immigration kenyans se trouvent à Todonyang, à 7km après la frontière. Les conflits ethniques étant fréquents dans ce secteur, renseignez-vous avant de partir.
On trouve à Omorate un poste d’immigration éthiopien (Omorate ; h7h30-17h) qui peut tamponner votre visa de sortie, mais toujours aucun poste kenyan pour vous délivrer un visa d’entrée ; vous devrez en demander un à l’avance à l’ambassade du Kenya à Addis-Abeba. Une fois à Nairobi, il faudra le faire tamponner sur votre passeport par les agents de l’immigration. Prévoyez beaucoup d’essence et faites preuve d’un esprit d’aventure avant d’entreprendre un tel voyage.

Somaliland

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, se rendre à Hargeisa, la capitale du Somaliland, est très facile.
Des bus et des minibus circulent entre Jijiga et la ville frontalière de Togo- Wuchale (32 birrs, 1 heure à 1 heure 30), sur une route asphaltée en bon état. Faites tamponner votre visa de sortie au bureau de l’immigration éthiopien (le bâtiment blanc doté d’un drapeau et d’une parabole), puis marchez 100 m dans le no man’s land jusqu’au bureau de l’immigration du Somaliland (bien indiqué), dans le village de Wajaale. La demande de visa pour le Somaliland doit avoir été effectuée avant l’arrivée par l’intermédiaire d’un hôtel ou d’un prestataire à Hargeisa.
Des taxis attendent dans la zone de stationnement proche du bureau de l’immigration. Pour Hargeisa, à 90 km au sud-est, ils demandent 140 birrs, (2 heures), avec un supplément pour les bagages.

Soudan

Le principal poste-frontière est à Métemma, à 180 km à l’ouest de Gondar. La route entre Gondar et Khartoum est aujourd’hui entièrement asphaltée. Il est impératif d’obtenir son visa pour le Soudan à Addis-Abeba ou ailleurs avant d’emprunter cet itinéraire.
De Gondar, des minibus partent chaque jour pour Métemma (105 birrs, 3 heures). Il existe également un bus direct au départ d’Addis-Abeba (375 birrs, 2 jours).
Arrivé à Métemma, traversez la frontière à pied pour entrer dans la ville soudanaise de Gallabat. Il est prévu que les deux postes-frontières soient regroupés, ce qui simplifierait les démarches. De Gallabat, vous pourrez rejoindre Gedaref (3 heures), puis Khartoum, par les transports en commun. En partant très tôt, vous devriez pouvoir faire le trajet Gondar-Khartoum en une journée. Si vous êtes bloqué en
route, passez la nuit à Gedaref.

Soudan du Sud

Lors de nos recherches, le poste-frontière de Jikawo était fermé aux étrangers (mais ouvert aux citoyens éthiopiens et sud-soudanais). Si la situation change, prenez un bus pour Jikawo (98 birrs, 4 heures 30) à Gambela, puis un taxi collectif pour Adora (Soudan du Sud).
Une autre solution, parfois utilisée par les habitants de Gambela, consiste à attendre au bord du Baro dans l’espoir d’embarquer sur l’un des petits bateaux qui font de temps en temps route vers Akobe. Nous n’avons jamais entendu parler de voyageurs ayant tenté l’expérience, mais cela peut être un moyen original de traverser la frontière entre l’Éthiopie et le Soudan du Sud si les agents de l’immigration laissent passer les étrangers.
Quel que soit l’itinéraire choisi, renseignez-vous bien sur la sécurité au Soudan du Sud, pays en proie à d’extrêmes difficultés lors de la rédaction de cet ouvrage.

Voyages organisés

Tour-opérateurs

Participer à un circuit organisé présente l’avantage d’accéder à des régions mal ou pas desservies par les transports en commun, comme la basse vallée de l’Omo et le désert Danakil. Pour ceux qui disposent de peu de temps, c’est aussi un moyen d’optimiser son séjour. Les tour-opérateurs proposent une grande diversité de circuits en Éthiopie : route historique du Nord pendant la fête de Timkat, circuits autour des lacs de la vallée du Rift, excursions dans la vallée de l’Omo, treks dans le Simien et le massif du Balé, etc. Voici quelques spécialistes de la destination :

  • Akaina (04 76 86 14 14  ; 4 rue Gabriel- Péri, 38000 Grenoble).
  • Allibert trekking (01 44 59 35 35, 04 76 45 50 50 depuis la France, 02 526 92 90 depuis la Belgique, 22 849 85 51 depuis la Suisse ; 37 bd Beaumarchais, 75003 Paris). Autres agences en France.
  • Atalante (Paris 01 55 42 81 00, 18 rue Séguier, 75006 Paris ; Lyon 04 72 53 24 80, 36 quai Arloing, 69009 Lyon ; Belgique 02 627 07 97, rue César- Franck 44A, B-1050 Bruxelles)
  • Clio (01 53 68 82 82  ; 34 rue du Hameau, 75015 Paris).
  • Comptoir des voyages (0892 239 339, 0,34euros/min, 01 53 10 30 15  ; 2-18 rue Saint Victor, 75005 Paris). Agences à Lyon, Toulouse et Marseille.
  • Explorator (01 53 45 85 85 ; 23 rue Danielle-Casanova, 75001 Paris)
  • La Maison de l’Afrique (01 56 81 38 29 ; 90 rue Bonaparte, 75006 Paris).
  • Nomade Aventure (0826 10 20 32, 0,15 €/min  ; 40 rue de la Montagne-Sainte- Geneviève, 75005 Paris).
  • Terres d’Aventure France (0 825 700 825, 0,15 euros/min ; 30 rue Saint-Augustin, 75002 Paris) ; Belgique (représenté par Voyageurs du Monde Bruxelles ; %32 2 543 95 60 ; 23 chaussée de Charleroi, 1060 Saint-Gilles Bruxelles) ; Suisse (%41 (0)22 518 05 13 ; 19 rue de la Rôtisserie, 1204 Genève) ; Canada (1 418 651 9191 ; 1137 Route de L’Église, Québec, (QC) G1V 3W4). Autres agences en France et au Canada.
  • Voyageurs du Monde Paris (01 42 86 16 00 ; 55 rue Sainte-Anne, 75002 Paris) ; Genève (41 (0) 22 518 04 94 ; 19 rue de la Rôtisserie, 1204 Genève) ; Bruxelles (32 (0)2 543 95 50 ; 23 chaussée de Charleroi, 1060 Bruxelles). Nombreuses agences en France.

Tour-opérateurs locaux

Les agences locales proposent en général les prestations suivantes : services d’un guide, location de 4x4 et/ou de matériel de camping... Certaines possèdent des antennes en dehors de la capitale. En réservant assez tôt, vous pourrez louer un 4x4, réserver une excursion ou embaucher un guide pour votre périple.
Bien qu’officiellement les prix soient fixes, il est possible de négocier, surtout en basse saison. Certaines agences acceptent aujourd’hui les cartes bancaires (moyennant une commission de 2 à 3%). Loin d’être exhaustive, la liste suivante comprend des agences recommandées par des voyageurs et des Éthiopiens travaillant dans l’industrie du tourisme.

  • Abeba Tours Ethiopia (011 557 0881, mobile 092 781 9331 ; près de Democratic Republic Congo St, Addis-Abeba). Très professionnel, ce tour-opérateur organise des circuits dans tout le pays.
  • Ethiopian Quadrants (011 515 7990 ; Côte d’Ivoire St, près de l’Adwa Bridge, Addis-Abeba). Cette agence sérieuse emploie un personnel compétent. Organise tous les circuits classiques, ainsi que des excursions pour observer les oiseaux, les papillons et les fleurs, et des visites dans les plantations de café.
  • GETTS Ethiopia (091 123 3289 ; près de Bole Rd (Africa Ave), Addis- Abeba). Tour-opérateur réputé et professionnel. Guides et chauffeurs compétents, excellents véhicules.
  • Mandril Wenni Tour & Travel (091 139 3944, 092 794 9257  ; Cameroon St, Addis-Abeba). Cette agence sérieuse fait appel à de bons chauffeurs et à des guides expérimentés. Elle propose des circuits sur mesure dans tout le pays.
  • Mon Pays Tours (011 655 4195 ; Wendmanah St, Addis- Abeba). Ce tour-opérateur, dont l’essentiel de la clientèle est francophone, propose des itinéraires sur mesure.
  • Red Jackal Tour Operator (011 155 9915 ; Itegue Taitu Hotel, Piazza, Addis- Abeba). Une agence bien connue des voyageurs indépendants. Bon rapport qualité/prix.
  • Simien Trek (091 877 6499). Dirigée par Shiferaw (Shif) Asrat, cette agence est spécialisée dans la randonnée dans les monts Simien (p. 87), dans le nord de l’Éthiopie, où elle est basée, mais organise aussi des séjours dans le reste du pays.
  • Smiling Ethiopia (091 121 8258, 011 515 0694). Prestataire ayant une bonne expérience du désert Danakil.
  • Tesfa Tours (011 126 0301, 092 160 2236 ;Tsehafi Tiezaz Afewerk St, Addis-Abeba). Tenu par Mark Chapman, Tesfa Tours est spécialisé dans le trekking et le tourisme communautaire.
Mis à jour le : 5 février 2018

Articles récents

Guide de voyage

Un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Éthiopie