Égypte : Sécurité

Désagréments et dangers en Égypte

Pour des informations à jour sur la sécurité en Égypte, consultez le site du ministère des Affaires étrangères avant votre départ.

Terrorisme

Depuis la chute du président Morsi en 2013, les attentats terroristes se sont multipliés en Égypte, visant en majorité les services gouvernementaux et les forces de sécurité. Les plus nombreux ont lieu dans le Nord-Sinaï, où Wilayat Sinaï (WS, anciennement Ansar Bayt al-Maqdis) et d’autres groupes djihadistes affrontent l’armée égyptienne. Le 24 mars 2018, un attentat visant le cortège du chef de la sécurité locale a eu lieu à Alexandrie. Par ailleurs, des actes militants touchent de façon sporadique les communautés, notamment les coptes. Les attentats à la bombe contre les églises coptes de Tanta et d’Alexandrie en avril 2017 (le dimanche des Rameaux) ont fait au moins 44 morts, et 28 personnes ont été tuées lors d’une attaque armée contre des pèlerins chrétiens près de Minya en mai 2017. En novembre 2017, des militants ont attaqué la mosquée Al-Rawda de Bir al-Abd, au Nord-Sinaï, faisant 305 morts et plus de 100 blessés. Compte tenu de la situation, l’état d’urgence a été déclaré en 2017. Les forces de sécurité sont donc très présentes dans tout le pays, y compris sur les sites touristiques.

Vols et arnaques

Malgré un fort éclairage médiatique, la criminalité reste substantiellement moins élevée en Égypte que dans maints pays occidentaux. Il faut néanmoins faire preuve de vigilance et de bon sens. Les vols “ordinaires”, par exemple dans les chambres d’hôtel fermées à clé (y compris d’objets placés dans les petits coffresforts), continuent. Il est ainsi conseillé de mettre ses affaires précieuses dans une valise verrouillée. Ce qui touche plus les voyageurs peu méfiants, ce sont les escroqueries face auxquelles il faut exercer une certaine vigilance. Côté taxis, ceux du Caire sont désormais équipés de compteurs modernes, mais dans certaines localités, ils ont conservé de vieux compteurs en piastres. Assurez-vous donc que le compteur fonctionne ou faites-vous préciser le tarif de la course. Sinon, cherchez un autre taxi.Commerçants et colporteurs prétendent parfois qu’un article est de fabrication artisanale locale alors qu’il n’en est rien. Nombre d’objets vendus dans les souks et les boutiques proches des sites touristiques sont produits de manière industrielle, parfois même en Chine. Sur tous les sites archéologiques, on vous proposera de prétendus objets de fouilles, des antika. Ce ne sont souvent que des objets d’hier patinés à la va-vite, bref une supercherie tout juste alléchante. De toute façon, il en va en Égypte comme ailleurs : les véritables antiquités font partie du patrimoine et nul ne peut en exporter clandestinement. Le délit de contrebande peut d’ailleurs être puni d’une peine de prison avec travaux forcés et d’une amende considérable.Votre compassion potentielle peut aussi être visée par des récits, vrais ou non, de divers déboires (notamment lors de courses en taxi) : un parent à l’hôpital qui a besoin d’argent pour des médicaments ou une opération, le manque d’argent pour acheter des fournitures et étudier, pour manger. À vous de décider s’il vaut mieux donner quelque chose au cas où ce serait vrai (c’est parfois le cas), ou ignorer ces appels.

Mis à jour le : 4 octobre 2019

Articles récents

Guide de voyage

Un guide au format de poche très pratique et parfaitement adapté au voyage, pour vivre l'aventure en V.O. !

Paramètres des cookies