-->

Égypte : Femmes seules

Seules en voyage en Egypte

L’Égypte ne compte pas parmi les pays les plus tranquilles pour voyager seule si l’on est une femme. En 2013, un rapport des Nations unies soulignait un pourcentage impressionnant (99,3%) de femmes égyptiennes confrontées, d’une manière ou d’une autre, au harcèlement. Les attitudes évoluent lentement et, depuis juin 2014, le harcèlement sexuel constitue une infraction pénale en Égypte.

Comment s’habiller

L’Égypte étant un pays très conservateur, ce n’est pas l’endroit où étrenner son dernier minishort ! Vous passerez davantage inaperçue en adoptant une tenue ample couvrant les épaules, le décolleté et les genoux : hauts à manches longues ou au coude, pantalons longs, jupes longues. Outre d’éviter les regards importuns, une tenue en accord avec celle des femmes égyptiennes vous permettra d’entrer plus aisément en contact avec elles. Les bikinis et autres maillots de bain occidentaux sont réservés aux plages privées des hôtels. Sur les plages publiques et dans les sources chaudes du désert, enfilez au moins un T-shirt et un short par-dessus votre maillot de bain.

Attitudes et précautions

  • Attendez-vous à un déluge de questions concernant votre état matrimonial et votre progéniture, et si vous êtes célibataire et sans enfant, sur les raisons de cet état de fait. Il est parfois plus facile de prétendre que vous avez un mari et des enfants dans votre pays.
  • Ayez toujours un foulard sur vous pour vous couvrir la tête dans les mosquées.
  • Ne montez que dans les voitures réservées aux femmes dans le métro du Caire et évitez les bus urbains aux heures de pointe. Dans tous les transports en commun, asseyez-vous si possible près d’une autre femme et jamais sur le siège passager avant.
  • Ignorez la majeure partie du harcèlement verbal, marchez et agissez avec assurance. Les lunettes de soleil contribuent aussi à détourner l’attention.
  • Ne vous rendez pas seule dans un baladi (bar de quartier).
  • N’allez pas dans la rue à la nuit tombée les soirs de l’Aïd el-Séghir (fête marquant la fin du ramadan).
  • Faites provision de protections et autres articles d’hygiène féminine avant de partir.

En cas d’urgence

En cas d’incident plus sérieux et de harcèlement physique, ne craignez pas de faire une scène. Criez haraam aleik ! ou ayb aleik ! (qui signifient tous deux “honte à vous !”) ou plus simplement imshi ! (“allez-vous en !”). Cela désarme le plus souvent le harceleur.
En cas d’agression, si vous avez besoin d’aide, d’accompagnement psychologique et d’assistance juridique, contactez l’une des organisations égyptiennes défendant les droits des femmes, El Nadeem Center for Victims of Violence and Torture (010-0666-2404) ou Nazra for Feminist Studies (010-1191-0917). HarassMap est aussi d’excellent conseil.

Mis à jour le : 4 octobre 2019

Articles récents

Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l'Egypte