1. Accueil
  2. Magazine
  3. Reportages
  4. Venise sous les eaux : ce que vous devez savoir
Reportages

Venise sous les eaux : ce que vous devez savoir

Texte par

Sasha Brady (traduit de l'anglais par Elodie Lécadieu)

Mis à jour le : 13 novembre 2019

Carte

Le maire de Venise a déclaré l’état d’urgence. En effet, une partie de la ville est inondée, subissant la plus haute marée qu’elle ait connue depuis 50 ans.

Les touristes et les habitants pataugent dans une eau jusqu'aux genoux dans les rues de Venise suite à une impressionnante tempête mêlant vent et pluie depuis mardi soir. Des sirènes alertent sur une marée montante, la hauteur de l’eau ayant atteint jusqu'à 1.87 mètres en ville à 23 heures. Mercredi matin, plus de 85% de la ville était inondés, ont déclaré les autorités. La plupart des rues et des places sont submergées, l’eau s’infiltrant dans les cafés, les bureaux et les habitations, mettant la vie à Venise sur pause.

gettyimages-1055211728.jpg

Le déluge a suspendu la vie quotidienne à Venise

Deux personnes ont été retrouvées mortes et trois vaporetti (les bateaux – transports en communs - de Venise) ont coulé. La place Saint Marc, l’un des sites les plus bas de la ville, est un des lieux les plus touchés par la marée. La crypte de la Basilique Saint Marc a quant à elle été inondée sur plus de 90 centimètres de haut, a déclaré l’agence de presse italienne ANSA.

gettyimages-1187268957.jpg

La place Saint Marc après la crue exceptionnelle de mardi

« Nous subissons actuellement une crue exceptionnellement haute. Nous sommes tous mobilisés pour y faire face dans l’urgence » a tweeté le maire de Venise, Luigi Brugnaro. « Nous demandons au gouvernement de nous aider. Les coûts seront élevés. Tout ceci est le résultat du dérèglement climatique. » Dans un tweet suivant, le maire a qualifié la situation de « dramatique ».
 


En conférence de presse plus tôt dans la journée, Luigi Burgnaro avait déclaré l’état d’urgence, expliquant que la situation sur l’île de Pellestrina, située sur la bordure est de la lagune de Venise, reste également critique puisque l’eau a franchi les digues de protection.

venice_flood_tourists.jpg

Des habitants et touristes marchant sur la place Saint Marc inondée et prenant des photos

Les écoles et les hôpitaux ont dû fermer et les autorités ont déconseillé aux citoyens de quitter leurs maisons, alors que les garde-côtes italiens ont mis à disposition des embarcations servant désormais d’ambulances maritimes. Des passerelles ont été mises en place pour aider les habitants et les visiteurs.
Le gouvernement a précisé que, depuis que ces chiffres sont relevés, la marée n’est historiquement montée qu’une seule fois plus haut que ce mardi à Venise, en 1966, atteignant 1.94 mètres de haut.
 

st_marks_basillica.jpg

Dans une des ailes de la Basilique Saint Marc, l'heure est à l'estimation des dégâts...

Si Venise est désormais accoutumée à voir ses eaux monter, ces dernières années le phénomène (appelé acqua alta – hautes eaux -) a empiré parallèlement à la hausse du niveau de la mer. La ville est actuellement en train de construire un système de barrières mobiles permettant d’atténuer l’effet des hautes marrées, mais malheureusement le projet a subi plusieurs retards et scandales et reste encore inachevé.
Avec une mauvaise météo encore attendue dans les prochains jours, les touristes ont été appelés à la plus grande prudence. D’autres régions dans le sud du pays, la Basilicate, la Calabre et la Sicile, sont elles aussi en alerte maximale suite à des pluies torrentielles et de forts coups de vents.
 

 



Paramètres des cookies