1. Accueil
  2. Magazine
  3. Tour du monde
  4. Tour du monde : monter un projet et trouver des sponsors
Tour du monde

Tour du monde : monter un projet et trouver des sponsors

Mis à jour le : 28 janvier 2019

Carte

Se faire payer son voyage ou, mieux encore, être payé pour voyager via des bourses et des sponsors fait rêver, mais ce n’est pas chose facile. Voici quelques conseils pour monter votre projet de tour du monde (ou autre voyage) et trouver des sponsors.
Bien que le nombre de possibilités soit important, de nombreux projets se font concurrence. Pour que le vôtre soit retenu, il devra être original mais surtout “utile” compte tenu des critères du sponsor.
Rappelez-vous que si votre voyage est en partie financé par un organisme, il faudra lui rendre des comptes. C’est donc un mode de financement à double tranchant : il offre une aide financière non négligeable tout en cadrant votre projet et en lui fixant des objectifs intéressants, mais vous perdez un peu de liberté quant au contenu du voyage et laissez moins de place à l’improvisation, à l’aventure. Votre voyage sera entièrement rythmé par ce projet.

Monter un projet

Avant de partir à la recherche de commanditaires, il faut s’attarder à votre problématique et ficeler votre projet afin que tout soit “béton”. 

  • Quelle est votre idée, votre fil conducteur ? 
  • Qui partira ? Où ? Quand ? Combien de temps ? Pourquoi ? Comment ? 
  • Quels sont les objectifs de ce voyage : éducatif, humanitaire, journalistique, etc. ? 
  • Quelles sont vos compétences, vos qualités, vos lacunes ? 
  • Quels sont vos besoins techniques ?

Une fois ces éléments posés, inspirez-vous de projets déjà réalisés. Faites des recherches sur Internet, comme sur le site de l’association Aventure du bout du monde (ABM ; www.abm.fr) ou encore du ministère chargé de la Jeunesse (www.enviedagir.fr). Vous y trouverez des exemples de projets et de quoi vous aider à monter le vôtre.
Quand votre projet commencera à prendre forme, il faudra lui donner un nom ! C’est très important pour créer une identité à votre projet et qu’il soit facilement reconnaissable. Si vous êtes plusieurs, il faudra songer à répartir clairement les rôles dans l’équipe.
Créez ensuite des liens, construisez un réseau autour de votre projet : contactez des organismes pouvant êtres intéressés dans votre pays et à destination, recherchez des projets similaires, etc. Mettez en place des outils de communication comme des cartes de visite, une page Web avec vos premières idées (même s’il sera amené à évoluer par la suite), une courte vidéo de présentation, la possibilité de télécharger le dossier de présentation, de faire des dons, etc.

Dossier de présentation

Le dossier de présentation établit un lien entre votre projet, le monde extérieur et vous. Il pourra être envoyé aux financeurs potentiels, à la presse, etc. N’hésitez pas à être original
Votre dossier devra néanmoins comporter les éléments suivants :

  • Couverture Nom du projet, logo éventuel, texte de description très court et accrocheur, vos noms et coordonnées, l’adresse du site Web, etc.
  • Sommaire
  • Présentation claire, détaillée, aérée et organisée En paragraphes, elle doit pouvoir être lue en diagonale et répondre aux questions du lecteur dans un ordre logique. Dans cette partie, il faut transmettre votre rêve au lecteur, lui donner envie de vous aider à réaliser ce projet.
  • Présentation des membres du projet et de leurs rôles.
  • Calendrier des étapes organisationnelles Ce qui a déjà été fait, ce qui est en cours et ce qui reste à faire.
  • Budget prévisionnel C’est la clé de voûte du projet ! Celui-ci doit être le plus précis et organisé possible. Divisez-le en deux parties : recettes et dépenses prévisionnelles. Dans la partie recettes, indiquez combien vous pensez recevoir de chaque organisme. S’il s’agit de prestations en nature, estimez-en la valeur en indiquant qu’il s’agit d’un don en nature. Prévoyez une majoration de 10% pour pallier les imprévus éventuels (évolution de la monnaie, tarifs des transports, détour, etc.) et inscrivez ce montant au budget. Indiquez aussi vos apports personnels. Dans tous les cas, n’hésitez pas à estimer vos dépenses à la hausse.
  • Partenaires et supporteurs acquis Faites-les figurer en insérant si possible un mot de soutien de leur part pour rassurer les financeurs potentiels. Vous pouvez aussi créer un groupe Facebook ou une liste similaire et essayer de réunir le maximum d’intéressés.
  • Propositions de sponsoring Section optionnelle en fonction de votre projet et du destinataire du dossier.
  • Stratégie de communication Présentation du site Web, de votre stratégie newsletters et réseaux sociaux, des relations avec la presse, des projets de conférences, etc.
  • Actions post-voyage Envisagez-vous d’écrire un livre, de faire un film, de mener un cycle de conférences, de monter une expo photo ?

Le dossier de présentation servira de base pour la recherche de partenaires. C’est en quelque sorte votre lettre de motivation en plus d’être un exercice intéressant puisqu’il vous permet de faire un tour d’horizon de votre projet, de le préciser et de le rendre concrètement réalisable.
Il doit absolument être adapté à chaque demande pour rencontrer les exigences de chaque partenaire potentiel. S’il est adressé à une grosse entreprise, vous prendrez soin de la mettre en avant et de lui donner de l’ampleur afin que cela retienne son attention. Auprès d’une collectivité locale, d’une petite entreprise ou d’une association, il est préférable de faire ressortir que leur participation est la dernière pièce manquante du puzzle. Tout est histoire de stratégie !

Trouver ses partenaires et sponsors

Trouver des financeurs n’est jamais facile, mais ne vous découragez pas ! Essayez toutes les pistes, relancez vos contacts sans relâche. Veillez à ne pas mettre en concurrence différents financeurs et soyez transparent. Si vous prévoyez un financement mixte (privé et public), assurez-vous que cette solution convient à tous ou choisissez simplement l’option la plus intéressante.
Plusieurs stratégies peuvent être efficaces auprès de sponsors potentiels :

  • Offre globale comme une exclusivité totale où le sponsor est seul à couvrir vos frais mais aussi à apparaître, ce qui peut être un énorme avantage pour lui. Vous pouvez aller jusqu’à inclure son nom dans le nom du projet !
  • Offre à paliers : par exemple, vous pourriez trouver un sponsor principal (à 50%) et deux autres complémentaires (à 25% chacun).

À vous de tenter les combinaisons et de faire une offre alléchante à vos commanditaires potentiels. Le sponsoring ne se limite pas à coller des autocollants de la marque sur toutes vos affaires. D’autres formules peuvent très bien convenir, comme des bannières sur Internet, une exclusivité de diffusion, etc. Laissez libre cours à votre imagination !

Partenaires potentiels

  • Collectivités locales Directions régionales et départementales de la jeunesse et des sports, conseils généraux, conseils régionaux, mairies, municipalités, etc. Astuce : faites d’abord la liste de tous les territoires auxquels vous appartenez en ordre croissant de taille ou d’importance.
  • Associations Voyez toutes celles qui se rapprochent de près ou de loin à votre projet. Elles pourraient vous prêter des locaux, du matériel (ordinateur, fax, photocopieuse) ou vous mettre en relation avec les médias.
  • Médias Préparez un petit dossier de presse à leur intention. La presse locale et régionale est toujours en quête de sujets. Les médias spécialisés dans le voyage ou en lien avec votre thème peuvent aussi être intéressés. En France, vous trouverez leurs coordonnées dans le Mediasig, l’annuaire de référence des médias disponible en librairie et réactualisé chaque année (vérifiez si votre bibliothèque locale le possède).
  • Établissements publics Bibliothèques, centres culturels, musées, etc. Pour les étudiants : CROUS, FSDIE, bureau des étudiants, etc.
  • Entreprises Contactez le service marketing ou communication d’entreprises potentielles par e-mail ou courrier. Demandez à les rencontrer ou la permission de leur envoyer un dossier de présentation. Préparez-vous soigneusement afin de les “accrocher” et n’hésitez pas à les relancer par téléphone si vous n’avez pas de réponse. Un argument majeur auprès des entreprises est l’opportunité publicitaire à travers vos parutions dans la presse, vos conférences, votre site Web, etc. Attention, aux alentours du mois de février, les entreprises clôturent leurs comptes : c’est la mauvaise période pour espérer obtenir quelque chose.
  • Finance participative ou Crowdfunding Les sites Web de finance participative fleurissent et sont aujourd'hui une opportunité à considérer sérieusement pour le financement de votre projet. Le principe est simple : vous présentez votre idée sur un site Web dédié avec un texte, des photos et des vidéos. Ensuite, les visiteurs de votre page ont la possibilité de donner de l'argent pour atteindre votre objectif financier. Plusieurs sites Web et formules existent. Voici un lien pour vous permettre de trouver celui qui vous convient le mieux : www.crowdsunite.com.

Bourses de voyage

Certains organismes proposent des bourses de voyage. Il s’agit soit de financements publics pour encourager la créativité, l’échange international et les jeunes à réaliser leurs projets de voyage, soit de financements privés liés à la stratégie de communication et à la politique de l’entreprise. Pour espérer obtenir leur aide, il faut que votre projet soit le plus en accord possible avec leurs critères. Il faudra donc constituer un dossier sur mesure ! 
Voici une liste non exhaustive d’organismes et de sites recensant les opportunités pour la France : 


Paramètres des cookies