-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Profiter du soleil (de minuit) : nos plages norvégiennes préférées
Idées de voyage

Profiter du soleil (de minuit) : nos plages norvégiennes préférées

Texte par

Gemma Graham traduit par Vincent Guilluy

Mis à jour le : 3 novembre 2021

Carte

Oubliez vos préconceptions sur les plages. Celles de Norvège ne sont pas comme les autres, et évoquent plutôt dunes balayées par le vent, tumulus de l’Âge du fer et soleil de minuit.
 

Avec 100 915 km (62 705 miles) de côte déchiquetée, la Norvège compte des centaines de plages, souvent vierges et isolées. Ces étendues idylliques ne sont pas réputés pour leurs bars pieds dans le sable, leurs palmiers ou leurs températures tropicales. Mais chacune permet de découvrir la Scandinavie maritime et donne un autre sens à l’expression “vacances à la plage”. Voici nos plages norvégiennes préférées.

istock-1338038283.jpg

 La plage de Skagsanden est un bon endroit pour admirer les aurores boréales

Skagsanden, îles Lofoten - Pour les aurores boréales

Souvent négligée par les touristes ordinaires au profit de plages plus connues des îles Lofoten, la plage de Skagsanden est en revanche bien connue des photographes. Si ce n’est pas une vraie plage de sable noir (elle n’est pas volcanique), des ruisseaux y créent des motifs sombres et sinueux sur le sable, donnant lieu à d’intéressantes photos. De plus, la météo peut donner l’impression de se trouver sur une vaste étendue de sable arctique, avec les sommets enneigés à l’arrière-plan.

Mais ce n’est pas là le clou du spectacle. Durant les nuits claires et calmes de l’hiver arctique, les photographes y viennent dans l’espoir de capturer des aurores boréales. Ces ondulations vertes ou violettes surgissent dans le vide du ciel au-dessus des montagnes dentées, le sable humide et plat reflète alors le magnifique spectacle céleste que saisissent ces chasseurs d’aurores, à coups de millièmes de secondes.

istock-1325206334.jpg

Beau paysage lumineux du bord de mer à Tromso

Telegrafbukta, Tromsø - La plus belle plage urbaine

À Telegrafbukta, 350 km (217 miles) au nord du Cercle polaire, le soleil ne se couchera pas sur vos festivités d’été. Non loin du centre-ville de Tromsø, parmi les plages du sud de l’île éponyme, c’est petit croissant de sable blond que lape toute l’année une eau glacée. La plage borde un parc boisé aménagé – avec sentiers, aires de jeux et un terrain de beach-volley – qui attire les habitants de la ville.

Assistez au festival de musique en plein air de Bukta (qui redémarrera en 2022), l’été, quand le soleil de minuit permet de profiter vingt-quatre heures durant de la vue sur les montagnes de Balsfjorden. Mais l’hiver, le rivage s’illumine du spectacle céleste des aurores boréales. Protégez-vous contre le froid arctique et allez admirer ces lumières dansantes qui se reflètent dans l’eau immobile et glacée du fjord en contrebas.

 Sjøsanden n’est qu’une des plages de sable blond qui bordent la côte de la réserve naturelle de Furulunden

Sjøsanden, Mandal - Pour profiter en famille

Profitant du climat (relativement) doux de la côte sud, Sjøsanden est peut-être la plage de sable la plus réputée du pays. La plus conventionnelle aussi : rien n’y semble sortir de l’ordinaire. Mais ses abords où l’eau est peu profonde la rendent idéale pour les familles avec de jeunes enfants qui pataugent avec délice dans l’eau calme.

Et quand ils ont assez profité de la vue, les habitants du coin se rendent simplement à une des autres plages de la réserve naturelle de Furulunden – il y en a au moins six d’importance, en comptant Sjøsanden – ou sautent sur leur vélo pour emprunter les sentiers forestiers du parc.

Orrestranda, Jæren - Pour les balades à pied

La plus longue plage de sable de Norvège est attirante, avec ses 3 km (2 miles) de sable doré bordé de dunes herbeuses où vivent des espèces protégées de plantes et d’oiseaux. Battue par les vents, Orrestranda se détache de la série de plages pourtant réputées de Jæren, dans le sud-ouest de la Norvège, par son charme sauvage.

Ici, on prend surtout plaisir à se promener sur le rivage vierge, entre les vagues qui donnent le rythme, d’un côté, et l’herbe qui ondule dans le vent de l’autre. Mais si vous y venez par un beau jour d’été, étendez-vous pour profitez du soleil et osez la baignade dans l’eau turquoise – froide, malgré les apparences.

istock-939163768.jpg

Cela peut surprendre, mais il y a de très bons spots de surf en Norvège

Mølen, Larvik - Pour découvrir l'Histoire 

Formée il y a plus de 10 000 ans à la fin du dernier âge glaciaire, la vaste plage de galets de Mølen est autant une machine à remonter le temps géologique qu’une malle au trésor pour l’archéologie. Quelque 230 cairns mystérieux ponctuent le rivage ici, dont certains font près de 25 m (115 pieds) de diamètre. Ces antiques tumuli de l’Âge du fer, face à la rude mer du Nord, nous offrent un aperçu des rituels funéraires pratiqués il y a deux millénaires.

Le glacier qui a créé cette moraine, dans le sud du pays, a arraché près de 100 types de roches différentes à des montagnes parfois très éloignées. Mélange géologique unique, Mølen est aujourd’hui un géoparc mondial protégé par l’Unesco. Comme les autres visiteurs, admirez, ébahis, ce paysage impressionnant et méditez sur notre place minuscule dans ce décor, comme l’ont fait ceux qui furent enterrés ici des siècles avant nous.
 

Munkholmen, Trondheim - La plus originale

La plus petite plage de cette liste est aussi la plus étrange. Munkholmen est une étendue de sable située à un emplacement des plus originaux du pays : il y en effet a peu d’endroits où on peut dire qu’on a pris un bain de soleil là où on procédait à des exécutions à l’époque des Vikings. À 15 minutes en bateau de Trondheim, cet îlot a été un monastère, un fort, une prison et un poste de douane. Aujourd’hui, l’été, son musée attire les excursionnistes qui s’étendent ensuite sur l’herbe pour manger des glaces avant de descendre sur la petite étendue de sable pour un plongeon tonifiant dans Trondheimsfjorden.

istock-1213508793.jpg

Empruntez les lacets de la route solitaire pour admirer la magie d’Hoddevik

Hoddevik, Stad - Pour le surf 

Croyez-le ou non, la concurrence est rude pour le titre de meilleure plage de surf de Norvège. Les vagues des Lofoten et de Jæren sont très réputées mais c’est Hoddevik, à l'extrême ouest du pays, qui remporte le pompon. L’aventure commence avec les virages en épingle de la route étroite qui descend vers la baie. Sous vos yeux, un amphithéâtre de montagnes déchiquetées entoure une crique carrée frangée de sable blond clair.

Si les montagnes protègent un peu du vent, les vagues venues de la mer de Norvège qui déferlent à Hoddevik peuvent être puissantes. En été, les débutants essaient de tenir debout sur leur planche ; en automne, les amateurs estivaux de frissons ont laissé la place aux aventuriers chevronnés équipés de combinaisons intégrales. Prêts à subir l’assaut des éléments, ils se jettent dans les vagues mordantes, au pied des sommets saupoudrés de neige.
 

À proximité d’Oslo et de Bergen


Plage urbaine de Tjuvholmen, Oslo : si vous arrivez à trouver de la place par un chaud jour d’été, rafraîchissez-vous les pieds dans l’Oslofjord grâce à cette petite plage urbaine artificielle. Elle est située juste à côté d’une galerie d’art moderne, l’Astrup Fearnley Museet.
 

Kyrkjetangen, près de Bergen : À cause de la nature rocheuse de la région, les vraies plages sont rares aux environs de Bergen. Le trajet de 8 km (5 miles) entre le centre-ville et Kyrkjetangen se justifie amplement pour profiter des petites langues de sable, d’une baignade dans le fjord et (pour les plus intrépides) des plongeoirs.


Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Norvège