1. Accueil
  2. Magazine
  3. Cuisine
  4. Les burgers les plus originaux du monde
Cuisine

Les burgers les plus originaux du monde

Texte par

Patrick Kinsella

Mis à jour le : 15 février 2019

Carte

Adeptes du fameux sandwich désormais incontournable partout dans le monde (ou presque) ? Ou simplement curieux de découvrir quelques prouesses culinaires ? Venez tester les burgers les plus originaux et savoureux de la planète ! 

1. Naissance du “slider” ou "hamburger", États-Unis

En 1916, pendant que l’Europe se débattait avec la Grande Guerre, Walter Anderson, expert en friture reconverti inventeur au Kansas, fit une trouvaille proprement formidable : le pain à hamburger. Cinq ans plus tard, à Wichita, il inaugurait le White Castle, un établissement de restauration rapide spécialisé dans les “sliders”. Aujourd’hui, les États-Unis restent la patrie spirituelle du burger – synonyme du meilleur et du pire en la matière. Le pire, pour certains, ce sont ces énormes chaînes qui ont fini par dépasser le White Castle. Quant au meilleur, il continue de s’illustrer dans des établissements raffinés comme le Burger & Barrel, à New York, où l’on peut savourer l’emblématique Bash Style Burger, lauréat de cinq récompenses attribuées lors du NY Food & Wine Festival. 
Mordez à pleines dents dans un “slider” au Burger & Barrel (25 West Houston St, New York ), ou dans l’un des derniers White Castle.

2. Burger de dromadaire, Maroc 

La viande de dromadaire figure en bonne place dans la gastronomie arabe – le foie, cuisiné dans la graisse de la bosse, est particulièrement apprécié dans certaines régions d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Le Café Clock, au Maroc, a fait sa réputation “sur le dos” d’un mets issu de la rencontre des cuisines d’Orient et d’Occident : le burger de dromadaire. Fondé à Fès – et assorti d’un autre établissement dans la kasbah de Marrakech –, ce centre culturel invite à écouter conteurs et musiciens, à prendre des cours de cuisine et à suivre un cours intensif de culture marocaine, des bonnes manières à table jusqu’aux rudiments de la langue.
Rendez-vous au Café Clock  au n°7 Derb El Magana, à Fès, ou au n°224 Derb Chtouka, à Marrakech. 

3. Explorateurs de l’Arctique, Canada et Islande

Pendant des siècles, sous les cieux rigoureux du Grand Nord, les peuples indigènes ont survécu grâce à une alimentation riche en protéines et en graisse. Bien que ce régime traditionnel ne soit quasiment plus pratiqué aujourd’hui, une grande partie des viandes typiques figurent encore au menu des restaurants, servies dans des sandwiches à base de pain brun. À Whitehorse, capitale du territoire canadien du Yukon, les burgers de caribou et de wapiti du Klondike Rib & Salmon sont sensationnels, tandis qu’à Inuvik, plus au nord, la variante à base de bœuf musqué du Tonimoes Restaurant est un vrai régal inuit. En Islande, les restaurants de Reykjavík, tel le Grillmarkadurinn, servent des burgers allant du gastronomique (macareux, renne) au très controversé (baleine de minke). 
Le Tonimoes est installé dans le Mackenzie Hotel, à Inuvik. Consultez également www.klondikerib.com et www.grillmarkadurinn.is

4. Le burger “atomique”, Royaume-Uni

Logiquement, on pourrait s’attendre à trouver les burgers les plus pimentés au monde au Mexique, au Sri Lanka ou en Inde. Pourtant, il semble bien que personne n’apprécie plus la viande relevée que les Britanniques – lesquels poussent le masochisme gustatif jusqu’à un degré quasiment “atomique”. L’Atomic Fallout, l’emblématique burger servi à l’Atomic Burger de Bristol, est tellement pimenté que les clients doivent signer une exonération de responsabilité, porter des gants de protection, ou encore prouver qu’ils ont plus de 18 ans et sont sobres avant de se mettre à table. De son côté, le XXX Hot Chilli Burger, proposé par le Burger Off de Hove, près de Brighton (Sussex), est crédité de 6 à 9 millions d’unités sur l’échelle de Scoville (le Tabasco se situant entre 2 500 et 5 000 unités) et a déjà expédié plusieurs personnes à l’hôpital.
Le Burger Off est situé au 52 Brunswick St West, à Hove (suivez les hurlements !). Consultez www.atomicburger.co.uk/fallout-challenge

5. Burger à la sauce kiwi, Nouvelle-Zélande

Les burgers n’ont pas besoin d’être excentriques ou gigantesques pour mériter le déplacement. Né dans le cœur de Queenstown, l’une des capitales mondiales du sport extrême, l’excellent Fergburger sert une nourriture riche en protéines, idéale pour enchaîner les sauts à l’élastique, les tours de bateau ultra-rapide et les roulades en zorbing. Nouvelle-Zélande oblige – où le rapport habitant/mouton est de 1 pour 6 – le burger d’agneau est exceptionnel ; notons aussi l’excellent “Little Bambi Fiordland” (chevreuil), ainsi que les variantes au bœuf, au poisson (“Codfather”), ou encore le combiné poulet/porc (“Cockadoodle Oink”). À accompagner de quelques bières “kiwi” à la pression.
Le Fergburger est situé au 42 Shotover St, à Queenstown. 

6. Sandwich à l’autruche, Afrique du Sud 

Sur le plan gustatif, aucune viande n’évoque mieux l’Afrique que l’autruche. L’un des meilleurs endroits pour savourer ce classique mets sud-africain est l’excellent Neighbourgoods Market, qui se tient chaque semaine à l’Old Biscuit Mill, au Cap. Si cet entrepôt victorien récemment rénové est toujours animé, il se transforme en véritable festival sensoriel le samedi. Les patrons de stands rivalisent d’imagination pour vous attirer vers leurs marmites et leurs plaques grésillantes, emplissant l’atmosphère de fumets du monde entier. Nous vous conseillons toutefois de privilégier la cuisine locale en commandant un burger à l’autruche. 
Ce marché se tient le samedi de 9h à 14h, à l’Old Biscuit Mill (373-375 Albert Rd, Woodstock, Le Cap).

7. Burgers végétariens, Singapour

L’art d’envelopper un steak assorti de condiments dans un pain à plusieurs niveaux n’est pas l’apanage des carnivores – les burgers sans viande sont légion aux quatre coins de la planète.  Si nombre de restaurants de viandes proposent déjà cette option, les meilleures adresses en la matière sont 100% végétariennes, à l’exemple du VeganBurg, à Singapour. Ici, on invente des burgers à base de soja et de champignons, rehaussés d’ingrédients acidulés comme l’ananas et le saté. Le “Paleo” va plus loin encore, en remplaçant le pain brioché par des couches de laitue fraîche. Le reste est à l’avenant – avec des frites “salées” aux algues, et des sodas bio.
Le VeganBurg originel est installé au 44 Jalan Eunos, à Singapour.

8. Burgers exotiques, Australie

En Australie, les crocodiles se font rarement prier pour honorer leur réputation de mangeurs d’hommes. Cela dit, plusieurs restaurants de burgers invitent à leur retourner la politesse. À noter que cette viande requiert une certaine habitude (peut-être parce que l’homme n’est pas familier des carnivores). Pour le reste, les Australiens ne rechignent pas à croquer des créatures plus délicates – les burgers de kangourou et d’émeu sont régulièrement au menu. Pour goûter toutes sortes de viandes (crocodile, émeu, kangourou, barramundi, etc.), le Mindil Beach Sunset Market, à Darwin, est imbattable.
Le Mindil Beach Sunset Market a lieu les jeudis et dimanches soir. Be Game et Aussie Burgers servent diverses options aborigènes. 

9. Burger noir, Japon 

La cuisine japonaise est réputée pour son sens de l’esthétique et son talent artistique – dans un repas kaiseki, par exemple, la présentation compte autant que le goût. S’il est difficile d’en dire autant des menus de Burger King, le représentant nippon de la chaîne de restauration rapide a néanmoins fait sensation en lançant les burgers Kuro, à commencer par le Pearl. Le qualificatif kuro (“noir” en japonais) n’est pas exagéré – pain, fromage noirci au charbon de bambou, poivre et ketchup à l’encre de seiche… ici tout est noir. À noter tout de même que le Kuro Ninja comporte une tranche de bacon et que le Kuro Diamond, particulièrement extravagant, affiche une garniture à base de laitue et de tomate. 
Rejoignez le côté obscur du burger nippon sur www.burgerkingjapan.co.jp.


 

10. Festival du mauvais goût, États-Unis et Royaume-Uni

Ce circuit thématique plutôt inquiétant illustre l’aspect le plus indigeste de l’évolution du burger. Attaquez par un Doh! Nut Burger (steak de bœuf, fromage et bacon nappé de chocolat, servi sur un beignet avec glaçage) au PYT, à Philadelphie, ou privilégiez le goût douteux du Heart Attack Grill, à Las Vegas, où l’on enfile une chemise d’hôpital avant d’attaquer l’énorme “Octuple-Bypass” (octuple pontage), un burger accompagné de frites cuites dans le lard et d’un milkshake au babeurre, le tout servi par un personnel déguisé en infirmières. Si vous pesez plus de 350 livres (159 kg), c’est gratuit ! Cela dit, la palme revient certainement à cette création du restaurant londonien Honky Tonk : le “Glamburger”, décoré à la feuille d’or, à base de homard et de caviar et mis en jeu lors d’un concours en 2014. Son prix ? 1 100 £.
Pour plus d’infos, consultez www.pytburger.com et www.honkytonklondon.com
 
 


Vizeat
Paramètres des cookies