1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. Handicap : le monde pour tous
Astuces voyage

Handicap : le monde pour tous

Mis à jour le : 2 septembre 2016

Carte

Avec le vieillissement de la population mondiale, nombre de structures touristiques commencent  à comprendre que les questions d’accessibilité sont primordiales. Voici notre sélection de 10 destinations qui garantissent confort et accessibilité aux personnes handicapées. 

1. Singapour

Singapour est l’une des villes les mieux conçues au monde pour les personnes handicapées. La hausse de la fréquentation touristique et la mise en place du système d’accessibilité pour tous, il y a plus de 20 ans, expliquent l’absence de marches à l’entrée de la plupart des bâtiments et le nombre de trottoirs abaissés. Certes, les taxis équipés pour accueillir les fauteuils roulants électriques sont rares, mais l’accessibilité du métro (MRT) et du bus pour les malvoyants et les personnes à mobilité réduite les rend superflus. Les trottoirs étroits et bondés de Chinatown et de Little India pourront toutefois poser des problèmes aux voyageurs en situation de handicap.
Vous trouverez infos et conseils sur le site de la Disabled People’s Association of Singapore.

2. Barcelone, Espagne

Sachant la détermination de l’instance touristique nationale et de la région de Catalogne en matière d’accessibilité, il n’est guère surprenant que les utilisateurs de fauteuils roulants se pressent à Barcelone. Avec des aménagements prévus dans 80% des stations de métro et 100% des bus, ainsi qu’une vieille ville relativement plate et dépourvue de pavés, se déplacer ici est un jeu d’enfant. Par ailleurs, l’accès à divers sites, dont l’époustouflante Sagrada Família, est prioritaire (voire gratuit) pour les personnes en fauteuil. 
On peut également parcourir La Rambla de bout en bout et circuler dans le marché de la Boqueria ; même la plage, avec son personnel à disposition, est accessible aux fauteuils. 
Barcelona Turisme consacre un site Internet au tourisme accessible, avec toutes les informations nécessaires : barcelona-access.cat.

3. Manchester, Royaume-Uni

Le centre de Manchester a été largement réaménagé à la fin des années 1990 : larges trottoirs dénués de marches, nombreux magasins, restaurants et bars à entrée abaissée – le rêve pour toute personne dont la mobilité est réduite. La capitale culturelle du nord de l’Angleterre est également bien desservie en matière de transports accessibles à tous, ce qui permet de visiter le stade d’Old Trafford, de découvrir les racines industrielles de la ville au Museum of Science and Industry et de faire ses emplettes à Affleck’s. Si vous souhaitez prendre l’air, sachez que le Peak District National Park, avec ses infrastructures aménagées, est à moins d’une heure. 
Programmez votre séjour avec Visit England, Open Britain et DisabledGo. Si vous privilégiez les grands espaces, rendez-vous sur www.peakdistrict.gov.uk/visiting/accessible-places-to-visit/access4all.

4. Melbourne, Australie

Avec son système de transports en commun bien aménagé et son centre-ville compact, Melbourne est l’une des villes les mieux adaptées aux personnes handicapées. Visitez la dynamique métropole australienne armé d’Accessible Melbourne, un e-book (en anglais) proposé gratuitement par Lonely Planet pour accéder à tous nos conseils. Découvrez les meilleurs restaurants, profitez de paysages spectaculaires le long de la Great Ocean Road, et visitez l’un des meilleurs zoos de la planète, sans oublier les parcs que Parks Victoria ne cesse d’ouvrir aux visiteurs à mobilité réduite. 
Téléchargez gratuitement notre e-book sur www.lonelyplanet.com/accessible-melbourne et organisez vos excursions au grand air via le site parkweb.vic.gov.au/accessibility.

5. Galápagos et Amazonie, Équateur

Atteint de paraplégie, Lenín Moreno, vice-président de l’Équateur (2006-2013) et candidat au prix Nobel de la paix, a fait beaucoup pour améliorer la vie des personnes handicapées. Bien que moins accessible que la moyenne des villes occidentales, Quito, la capitale équatorienne, a fait d’énormes progrès en la matière, notamment grâce aux initiatives de Moreno. Cependant, pour explorer l’Amazonie, les Andes ou les Galápagos, faire de la tyrolienne ou aller visiter le Machu Picchu au Pérou, vous devrez participer à un circuit organisé.
Depuis sept ans, South America for All organise des circuits pour les personnes malvoyantes et à mobilité réduite entre l’Équateur et le Pérou.

6. Playa del Carmen, Mexique

À une heure de l’aéroport international de Cancún, Playa Del Carmen est la ville la plus branchée de la péninsule du Yucatán. Outre des hôtels accessibles aux personnes handicapées, la station balnéaire propose des fauteuils roulants de plage et du matériel de snorkeling adapté pour admirer le récif corallien et les tortues vertes. Pour le reste, on est tellement proche de tout que les transports adaptés sont inutiles. Le premier atout de l’endroit reste néanmoins la proximité des sites archéologiques mayas de Chichén Itzá et de Tulum, rares endroits de ce genre adaptés aux personnes à mobilité réduite.
Les transports aménagés sont limités : Cancún Accesible, un tour-opérateur respecté, propose les transferts depuis/vers l’aéroport, la visite des sites et la location de divers équipements.

7. Sicile, Italie

Reliefs escarpés, étroites rues pavées, circulation parfois anarchique : la Sicile n’est pas forcément la destination la plus évidente pour les personnes handicapées. L’île propose pourtant un large éventail d’activités adaptées : de la plongée à la conduite en 4×4 en passant par la pêche, la fabrication de l’huile d’olive ou la découverte de l’Etna, le plus important volcan en activité d’Europe. À Ancona, un musée tactile propose ainsi aux déficients visuels – pas seulement – une approche unique des œuvres d’art. Enfin, sachez que deux records du monde de plongée ont été établis ici : celui des paraplégiques (59 m) et celui des non-voyants (41 m).
www.siciliaccessibile.it est une bonne source d’information sur les sites et adresses adaptés.

8. Göteborg, Suède

La Suède est l’un des pays les plus faciles à visiter pour les personnes à mobilité réduite : taxis, trains et autres transports publics sont adaptés et de nombreux services – des toilettes publiques à certaines chambres d’hôtels – ont été pensés pour être utilisables par tous. Au sud-ouest, Göteborg, deuxième ville du pays, se distingue particulièrement dans son engagement à faire disparaître les difficultés pour circuler – une démarche qui lui a valu d’obtenir l’Access City Award en 2014. Cosmopolite et animée, la ville est réputée pour ses musées, sa scène culturelle et artistique très vivante, ses bars… et le Liseberg, le plus grand parc à thème de Scandinavie – lui aussi largement accessible aux personnes à mobilité réduite. 
En 2015, ce fut au tour de la ville suédoise de Borås, à l’est de Göteborg, d’être récompensée par l’Access City Award.

9. Ljubljana, Slovénie

Avec son centre-ville majoritairement piétonnier et plat, desservi par des véhicules électriques adaptés, la capitale slovène mérite bien une visite. Ses bus bénéficient d’un bon système d’annonces audio et vidéo, complété par des panneaux en braille aux arrêts et un réseau de sentiers tactiles dans le centre-ville. Principal site d’intérêt de Ljubljana, le château (XVIe siècle) – dont on peut trouver une maquette tactile dans la cour, avec des descriptions en braille – est accessible via le funiculaire (gratuit pour la personne handicapée et son accompagnateur) ou le train, tous deux adaptés aux fauteuils roulants. Nombre des ponts conçus par Jože Plečnik ont été récemment aménagés, tout comme le nouveau pont des Bouchers (Mesarski most, construit en 2010).
Le site de l’office du tourisme de la ville est une bonne source d’information sur l’hébergement et les activités.

10. Vienne, Autriche

L’ancienne capitale des Habsbourg et épicentre musical de l’Europe a fait disparaître ses pavés, ainsi que nombre de ses bordures de trottoir. La ville est désormais plate et compacte, avec une majorité de magasins et de cafés accessibles dans le centre-ville. Il est relativement facile de se déplacer, grâce aux ascenseurs qui permettent de rejoindre le métro et quantité de tramways à plancher abaissé. Par ailleurs, la plupart des musées et des lieux d’intérêt sont intégralement aménagés, dont l’incontournable château de Schönbrunn. 
Consultez www.wien.info/en/travel-info/accessible-vienna.
Texte par Martin Heng, responsable du tourisme adapté chez Lonely Planet

Toutes les tendances du voyage en 2016 sont à retrouver dans le Best of de Lonely Planet !