1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 5 bonnes raisons de découvrir la Laponie suédoise en hiver
Idées de voyage

5 bonnes raisons de découvrir la Laponie suédoise en hiver

Texte par

Olivier Cirendini

Mis à jour le : 4 février 2019

Carte

Moins fréquentée que sa voisine finlandaise, la Laponie suédoise s'ouvre de plus en plus aux visiteurs. Avec de beaux atouts, nature vierge et authenticité Sami en tête.

1. Into the wild

Moins de 1 habitant au km2. Autant dire pas grand monde… Mais des millions de bouleaux, épicéas et pins sylvestres, des centaines de lacs et de marais, d'infinis espaces de toundra et de taïga. Étendue sur plus de 100 000 km2 de part et d'autre du cercle polaire, la Laponie suédoise est l'une des dernières régions sauvages d'Europe occidentale. Un territoire où la nature est reine et ouverte à tous. L'accès libre à la nature – “allemansrätt” – est en effet inscrit dans la loi nationale. En bref : un sublime terrain de jeu pour les amateurs de grands espaces vierges – à condition de ne pas être trop frileux, l'ensemble étant recouvert de neige quasiment six mois par an – qui séduit aussi de plus en plus d'amateurs de déconnexion. "Les Suédois sont nombreux à avoir un chalet pour s'échapper en pleine nature, explique Maëlle, une française qui a créé Lapland Retreat, bel hébergement écolo au milieu de la forêt boréale. Mais depuis quelques années la formule soulève un nouvel intérêt auprès de touristes qui souhaitent déconnecter”. Une nuit dans un chalet en bois, dans le sublime et écrasant silence de la forêt, suffit pour se convaincre des bienfaits de l'expérience.

_mar4181.jpg

Une nuit dans un chalet en bois, dans le sublime et écrasant silence de la forêt...

2. Bienvenue au Sápmi

Les vrais maîtres des lieux, ce sont eux. Longtemps désignés sous le nom de Lapons – un terme péjoratif qui signifie “vêtus de haillons” – les Sami occupent l'immense Laponie depuis plus de 10 000 ans. "Aujourd'hui, nous avons un pied dans la culture traditionnelle et l'autre dans la Suède du XXIe siècle, raconte Anna Kuhmunen, qui a créé Silba Siida, quasiment sur le cercle polaire près de la ville de Jokkmokk, pour faire découvrir sa culture ancestrale. Dans l'enceinte enfumée du lavvo – le tipi traditionnel, maintenant utilisé uniquement en été –, autour du café qui chauffe sur le feu de bois, elle raconte l'élevage des rennes, leur importance dans la culture locale, les traditions sami, le chamanisme, le grand festival annuel de Jokkmokk, qui a lieu depuis 1605… Sa gaité est communicative mais l'éclat de ses yeux clairs ne dissimule aucun angélisme : “les anciens n’avaient pas le droit de parler sami, ni d'habiter dans des maisons en dur jusqu'aux années 1950”, rappelle t-elle. Le joik, les beaux et étonnants chants sami, étaient eux-aussi interdits. "Il y a eu une génération volée, je suis de la génération qui se bat pour sa culture”, conclut-t-elle.

_mar4079.jpg

Découvrez la culture ancestrale des Sami

3. Sur la mer gelée

“En été, on vient sur ces îles en kayak ou en bateau”, assure Roger Nilsson. Aujourd'hui, ce débonnaire guide local nous a conduit sur un îlot de l'archipel de Luleå en… motoneige. C'est l'une des récompenses de la rigueur du climat : pendant plusieurs mois, la mer arctique gèle face à la grande ville de Laponie, au fond du golfe de Botnie, emprisonnant dans une couche de glace épaisse de plusieurs dizaines de centimètres la centaine d'îlots de l'archipel qui fait face à Luleå. De mi-décembre à avril – la saison tend à se retarder d'un mois pour cause de réchauffement, précise Roger – ce miroir aux reflets bleutés de glace offre un cadre idéal pour s'initier à la motoneige. À moins d'opter pour une autre activité : jamais avares de nouveaux moyens de se frotter à l'hiver, les Suédois ont découvert le fatbike depuis quelques années. Dotés de solides et larges pneus cloutés, sous-gonflés pour en augmenter l'adhérence, ces VTT permettent de pédaler sur la glace devant la ville, entre patineurs et skieurs de fond… 

_mar4413.jpg

Doté de solides et larges pneus cloutés, le fatbike permet de pédaler sur la glace

4. Saucisses et glögg

C'est une tradition avec laquelle on ne plaisante pas, même lorsque le thermomètre affiche -12° c (voire moins) ! Pour les Suédois, rien ne vaut pour déjeuner un barbecue au milieu des immensités glacées. Quelques bûches, une allumette, et le feu est prêt pour faire griller bacon, pommes de terre et surtout saucisses. Invariablement, on sert avec cette base roborative quelques goûteuses baies – la Suède en regorge – dont on imagine sans peine qu'elles avaient naguère fonction à prévenir le scorbut. Enfin, on arrose le tout d'une autre institution locale, le glögg, revigorante boisson chaude à base de baies et d'épices. De passage à Jokkmokk, on pourra s'initier à toutes les saveurs de la nature du pays sami chez Eva Gunnare, créatrice d'Essence of Lapland : pâtes de fruit de baies sauvages, crackers d'écorce de pin, infusions de gentiane, d'angélique ou d'épicéa… En revanche, on ne vous en voudra pas d'oublier un autre classique suédois, le räkost, un fromage fondu aromatisé à la crevette, vendu en tube…

_mar3873.jpg

Et si on tentait le barbecue en plein nature ?

5. Dans la nuit polaire

Seize heures trente. La nuit est tombée depuis deux bonnes heures en ce mois de janvier, et la Laponie est baignée d'une lueur diffuse, mélange de restes de rayonnements solaires frappant ce grand nord d'une lumière rasante et de l'éclat des étoiles et de la lune. Les yeux des chiens brillent dans la semi-obscurité. S'initier à la conduite d'un attelage de chiens de traîneaux est un must en Laponie. Mais l'expérience prend une saveur particulière passé le coucher du soleil. Sous les étoiles, on glisse dans le seul bruit des patins sur le sol glacé et les halètements étouffés par la ouate de la neige. Un bonheur ! Le soir, au sortir du sauna, on n'oubliera pas de jeter un regard vers le ciel. Des fois qu'une aurore boréale se prenne l'envie de danser des arabesques ondoyantes dans la nuit polaire…

_mar3945.jpg

Initiation à la conduite en motoneige

En pratique

Outre le guide Lonely Planet Suède, vous pourrez vous renseigner auprès de l'office du tourisme du pays.
Le tour opérateur d'aventure Allibert Trekking, labellisé ATR (Agir pour un Tourisme Responsable) et partenaire de ce reportage, propose plusieurs circuits de découverte du pays et de ses activités.


Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Suède

Paramètres des cookies