1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 16 manières de découvrir l'Iran
Idées de voyage

16 manières de découvrir l'Iran

Mis à jour le : 11 mars 2019

Carte

La Perse a toujours séduit les voyageurs. Si cette contrée mythique a changé de nom pour s'appeler aujourd'hui Iran, elle reste une destination d'un intérêt culturel et humain de premier plan. Suivez-nous sur les pas d'anciennes civilisations, au coeur des mosquées, à travers les bazars... Et craquez pour l'Iran ! 

1. L’hospitalité avant tout

Ce que vous retiendrez avant tout de votre voyage en Iran, ce sont ses habitants, leur chaleur et leur sens de l’hospitalité, leur volonté de mettre de côté les inimitiés entre les pays pour vous accueillir à bras  ouverts. On vous demandera ce que vous pensez de l’Iran et on vous dira : “Vous êtes notre invité” en vous offrant du thé et de la nourriture. Rencontrer les Iraniens est tout simplement la meilleure expérience à vivre en Iran.

2. Le raffinement persan

Il est des images de voyage qui restent gravées à jamais, telle celle de la majestueuse place Naqsh-e Jahan d’Ispahan surnommée “la moitié du monde”. Les proportions parfaites de la mosquée de l’Imam, le turquoise et l’or de sa coupole majestueuse, les arabesques si harmonieuses de la mosquée de Sheikh Lotfollah et les fastes décoratifs du palais Ali Qapu en font un pur joyau. Mais, loin d’une architecture figée dans le temps, elle regorge de vie, tout comme les maisons de thé surplombant la rivière alentour.

adobestock_133008930.jpeg

Entrée principale de la mosquée d'Ispahan, Iran.

3. La ville d'Yazd aux portes du désert

Prodige d’adaptation au désert, la vénérable Yazd est un petit bijou. Au fil des ruelles de la vieille ville se détachent dômes en céramique bleue, hauts minarets et badgir, ces tours du vent. Les maisons, organisées autour d’une cour et approvisionnées en eau par les qanat, sont souvent converties en superbes hôtels traditionnels. Cette ville parmi les plus anciennes au monde remporte tous les suffrages. La magie à l’état pur aux portes du désert. 

fotolia_53584419_subscription_monthly_m.jpg

Vue sur Yazd, ville du désert, Iran.

4. Des saveurs infinies

La cuisine iranienne vous mène de surprise en surprise. Une fois goûtés plusieurs sortes de kabab, le khoresht (ragoût), l’ash (soupe) et le pain plat, demandez du fesenjun (poulet rôti avec sauce aux noix et à la grenade) ou un plat à base de bademjan (aubergine). Place alors aux shirini (desserts). Et aussi exquises que soient ces saveurs, c’est la joie de la rencontre autour d’un bon petit plat qui laisse à tous le plus beau souvenir.

adobestock_97685586.jpeg

Laissez-vous tenter par les saveurs de la cuisine iranienne.

5. Les nomades du Zagros

Pasteurs migrant avec leurs chèvres au printemps et à l’automne, quelque 2 millions d’Iraniens de différents groupes ethniques restent nomades. Les Qashqa’i et les Bakhtiyari montent à l’estive dans les monts Zagros, avant de redescendre sur la côte les frimas venus. Vous pourrez approcher ce mode de vie nomade lors d’une excursion à la journée au départ de Chiraz, ou séjourner chez les Khamseh – et goûter leur délicieux yaourt artisanal – dans les collines au-dessus de Bavanat.

6. La vénérable Persépolis

L’élégance de ses escaliers, la monumentalité des portes de la ville et la finesse de la sculpture désignent Persépolis comme l’une des merveilles du monde antique. Construite aux VIe et Ve av. J.-C. par les rois perses Darius Ier, Xerxès Ier et Artaxerxès Ier, la plus importante cité antique d’Iran fut le théâtre des fêtes achéménides. Ses ruines laissent largement deviner sa grandeur. Une grandeur manifeste sur le site de la nécropole royale nichée dans la falaise à Naqsh-e Rostam.

adobestock_114542221.jpeg

Persepolis, ancienne capitale de l'Empire Perse, Iran.

7. Du ski dans les monts Alborz

Aller skier en Iran ne vient pas de prime abord à l’esprit. Pourtant, l’Iran compte un bon nombre de stations, dont un bon nombre proches de la capitale. Les pentes escarpées et les espaces hors piste de Dizin et de Shemshak, les deux stations vedettes, comblent les skieurs de tous niveaux. Semaines en chalets et forfaits restent tout à fait abordables (et bien moins chers qu’en Europe) et l’ambiance sur les pistes détendue, à l’image de la classe moyenne supérieure de Téhéran qui aime chausser les skis.

adobestock_80719696.jpeg

Et pour un voyage encore plus surprenant, tentez le ski en Iran !

8. Les sites de Choqa Zanbil, Suse et Shushtar

Loin des champs de ruines qui vous laissent indifférent, l’imposante ziggourat élamite de Choqa Zanbil
construite vers 1250 av. J.-C. est l’un des seuls monuments de ce type aussi bien conservé. Ses murs de briques crues enveloppées d’un manteau de briques cuites lui ont conservé fière allure. Voisine, la  mythique Suse (Shush) a plus souffert mais château, acropole et palais aident à remonter le temps. Et Shushtar complète en beauté ce trio.

adobestock_60181908.jpeg

Le ziggourat (ici celui de Choqa Zanbil en Iran), est un édifice religieux mésopotamien.

9. Le Téhéran artiste

Les excellents musées et palais de la capitale invitent à se pencher sur le passé de l’Iran. Ce n’est pas une raison pour oublier le présent, tout aussi artiste. Cafés branchés et galeries d’art contemporain permettent de s’imprégner de cet esprit créatif, ambitieux et libéral qui caractérise l’Iran d’aujourd’hui et dont les médias se font peu l’écho. Même des institutions financées par le gouvernement, tels que le musée de la Défense sacrée de l’Iran et celui du jardin Qasr, misent désormais sur l’inventivité de l’art contemporain.

adobestock_103572859.jpeg

La tour Azadi, ou mémorial des rois, est l'un des symboles de la ville de Téhéran.

10. Un pèlerinage chiite à Mashhad

L’Iran est une République islamique et le chiisme imprègne la vie quotidienne iranienne. Une fervente
dévotion se manisfeste
sur des sites comme celui du mausolée de l’Imam Reza, le seul imam chiite inhumé en terre iranienne. L’immense complexe religieux Haram-e Motahare Razavi a été construit à Mashhad autour de son sanctuaire.

adobestock_126007188.jpeg

Le mausolée de l’Imam Reza sur trouve dans la ville de Mashhad, en Iran.

11. Une oasis dans le désert

Est-il accueil plus chaleureux que dans l’immensité et le silence des deux grands déserts iraniens ? Le village de Garmeh est une oasis de rêve, avec son château en ruine, ses palmiers-dattiers oscillant dans le vent et le murmure de l’eau : vous étiez venu pour une nuit et vous restez quatre jours ! En séjournant chez l’habitant, dans la proche Farahzad ou la minuscule Toudeshk Cho, entre Ispahan et Na’in, vous approcherez un petit bout de vie au désert. 

adobestock_134666480.jpeg

Palmiers-dattiers dans l'oasis de Garmeh, Iran.

12. Du shopping au bazar

Les Iraniens font toujours une bonne partie de leurs courses dans ces labyrinthes d’allées couvertes. À Téhéran, Ispahan, Chiraz, Kerman ou Kashan, on se glisse sous les voûtes et les coupoles du bazar, entre magasins, barbiers, maisons de thé et ballet des livraisons motorisées. Toutefois, Tabriz est le plus beau et le plus vaste bazar couvert qui soit. Comptoir clé sur l’ancestrale route de la Soie, cette “ville dans la ville” a été classée au patrimoine de l’Unesco

adobestock_103225122.jpeg

Le bazar de Tabriz est sûrement le plus grand du pays.

13. Les richesses de l’Ouest

Le tourisme de masse n’a pas encore touché l’Ouest. C’est donc un bonheur de partir à la recherche des églises arméniennes classées au patrimoine mondial, de traverser la vallée de Howraman entre Marivan et Paveh, de longer les rives de la rivière Araxe. Vous apprendrez aussi à connaître les Kurdes dans le Howraman, les Azéris au nord-ouest, les Gilan sur la côte caspienne et les Arabes du Khuzestan. En fait, l’ouest de l’Iran mérite un séjour à lui seul. 

14. La vallée d’Alamut

La légendaire vallée d’Alamut est une invitation à randonner, à explorer et à se questionner sur les mythiques châteaux des Assassins. Nichés sur des monticules et des pitons rocheux, ces vestiges de plus de 50 forteresses témoignent de la puissance de la secte religieuse la plus redoutée du monde médiéval. Optez pour une journée de marche au départ de Qazvin ou une escapade plus longue à partir de Gazor Khan – soit la traversée complète des monts Alborz jusqu’à l’arrière-pays de la côte caspienne. Deux des plus belles randonnées qui soient au Moyen-Orient.

adobestock_131364493.jpeg

La vallée d'Alamut abrite les vestiges de plus de 50 forteresses !

15. Les poètes de Chiraz

Les Iraniens aiment à dire que même le plus pauvre des foyers possède toujours deux ouvrages : un Coran et des poèmes de Hafez. Cela semble logique dans un pays dont les enfants les plus célèbres sont les poètes, et où quasiment chaque habitant peut citer les vers de ce prodige du XIVe siècle. À Chiraz, ville des rossignols et des jardins, les tombeaux de Hafez et de Saadi attirent des pèlerins de tout le pays. Joignez-vous à eux tandis qu’ils partagent un thé et récitent les oeuvres de leurs héros. 

16. Les temples du feu zoroastriens

Les lieux du zoroastrisme (ou mazdéisme) rappellent la Perse ancienne dont ce fut la religion. Retraite magnifique en plein arrière-pays de Yazd, Chak Chak fut au coeur de cette croyance. On vient en pèlerinage dans ce superbe temple du feu dont il faut pousser l’incroyable porte en cuivre pour ressentir le poids des rituels antiques. Outre la vue grandiose, c’est une authentique plongée dans la Perse des origines. Il existe cinq autres temples du feu à Kerman et à Yazd. 


Paramètres des cookies