-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Best of 2022
  4. 10 villes à découvrir en 2022
Best of 2022

10 villes à découvrir en 2022

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 28 octobre 2021

Carte

Vous êtes à la recherche du citytrip de vos rêves ? Nos experts vous livrent les destinations qu'il ne faut absolument pas manquer dans les mois à venir !  Expériences inoubliables, nouvelles tendances, renouveau pour certaines...,  découvrez les 10 villes de notre Best of 2022.

1. Auckland, Nouvelle-Zélande

Au top 10 des villes à (re)découvrir absolument cette année, Auckland arrive en tête grâce à ses atouts naturels tels que ses volcans, se îles, ses plages… Mais aussi grâce à son dynamisme. Contrairement aux autres grandes villes du monde, Auckland a un effet su tirer son épingle du jeu de la pandémie du fait d’une politique anti-Covid 19 menée tôt et fort. Les restaurants, musées, les stades et autres salles de concert n’ont pas fermé et Auckland est devenue l’une des plus grandes cités du monde les plus animées. C’est aussi la ville qui compte la plus grande population polynésienne de la planète et dont la culture et la gastronomie sont fortement imprégnées, à l’image de Homeland, un établissement à la fois restaurant, école de cuisine et vitrine pour les producteurs d’aliments durables d’Aotearoa - le nom maori de la Nouvelle-Zélande -.

thomas-tucker-au3cybd7vcu-unsplash.jpg

Taipei, capitale synonyme de diversité

2. Taipei, Taïwan

Explorer Taipei, c’est vivre un concentré d’expériences culturelles, gastronomiques, de plein air et de détente, et célébrer la diversité. Une diversité qu’on retrouve dans les différentes croyances religieuses, dans les paysages urbains et l’architecture, dans la richesse de la fameuse cuisine taïwanaise, dans les marchés, fêtes et festivals. A cette diversité s’ajoute une grande ouverture d’esprit, par exemple à l’égard des communautés LGBT+. La capitale de Taïwan regorge aussi de belles balades nature à faire, au milieu des volcans endormis du parc national de Yangmingshan au coeur de Taipei, ou en périphérie, le territoire taïwanais étant couverts aux deux tiers de montagnes, d’innombrables pics dépassant les 3 000 m et de sources chaudes naturelles fort plaisantes et apaisantes.  

3._freiburg_shutterstockrf_186953045.jpg

Fribourg, championne de l'écocitoyenneté

3. Fribourg-en-Brisgau, Allemagne

Au delà de la carte postale de vieille ville avec sa cathédrale, ses gargouilles, ses ruelles pavées, ses places bordées de cafés et ses maisons à pignon, Fribourg est réputée pour son caractère décontracté, étudiant, ouvert d’esprit et surtout pionnier en matière d’environnement. Avec un réseau de transports publics intelligents, deux fois plus de vélos que de voitures, des espaces verts omniprésents, un hôtel de ville « zéro déchet » - le seul de la planète -, des bâtiments à énergie positive etc, la capitale de la Forêt Noire est un exemple écologique à explorer et à suivre. Un engagement qui se retrouve et se vit au sein de la forêt, elle-même désignée Réserve de biosphère par l’Unesco en 2017.

4._atlanta_shutterstockrf_209362879.jpg

Saviez-vous qu'Atlanta était boisée à 48% ?

4. Atlanta, Etats-Unis

Atlanta mérite bien son surnom de « Hotlanta ». Il se réfère non seulement à son climat chaud l’été mais aussi, et surtout, à son énergie débordante depuis ces dernières années. Sur les plans créatif et culturel, la capitale de la Géorgie, lieu de naissance de Ray Charles, Gladys Knight ou encore Usher, vit en effet une véritable renaissance avec l’installation de studios de cinéma et de télé, l’arrivée d’acteurs, de journalistes, d’artistes et de jeunes entreprises innovantes. Ville d’origine de Martin Luther King, Atlanta a aussi une histoire politique axée sur la défense des droits de l’homme qu’elle ne cesse de cultiver à travers ses institutions comme le National Center for Civil and Human Rights. Elle est également réputée pour son accueil des communautés marginalisées et son engagement auprès d’elles. C’est aussi une ville verte, étonnamment boisée à 48%.

5._lagos_shutterstock_1219530052.jpg

Lagos est la troisième plus grande ville d’Afrique

5. Lagos, Nigéria

D’un village de pêcheurs Yoruba installés sur une lagune, Lagos - Lacs en portugais - est devenue une mégalopole de 22 millions d’habitants et la troisième plus grande ville d’Afrique. Depuis une bonne décennie, son effervescence, qui lui valut un temps une mauvaise réputation, s’est transformée en une énergie créatrice positive - à travers sa fameuse Fashion Week, ses salons d’art contemporains et ses festivals - qui donne envie de s’y aventurer. A « Las Gidi », comme on la surnomme au Nigéria, l’exploration commence sur l’île de Lagos, coeur originel de la ville avec ses marchés et ses anciennes maisons coloniales. Elle se poursuit dans le quartier plus résidentiel d’Ikeja où l’on trouve notamment la célèbre Afrika Shrine, salle de concert de l’inventeur de l’Afrobeat, Fela Kuti, puis sur Victoria Island, pour ses galeries d’art, ses restaurants chics et ses plages glamour où les fêtes durent jusqu’au bout de la nuit.

6._nicosia_shutterstockrf_209346949.jpg

La ville de Nicosie et l’Union Européenne ont investi dans des projets de restauration de monuments impliquant des équipes bi-communautaires

6. Nicosie, Chypre

Seule capitale mondiale divisée en deux, Nicosie fascine. D’autant plus que la pandémie du Covid-19, n’a pas creusé le fossé entre les communautés grecques et turques, au contraire, mais les a, au contraire, rapprochées. Car malgré la "Ligne Verte" - zone tampon de l’ONU et sinistre « no man’s land » coupant Nicosie en deux depuis l’invasion turque de 1974 -, les deux communautés se sentent avant tout Chypriotes et sont plus que jamais déterminées à mettre en lumière leur patrimoine commun.  La ville et l’Union Européenne ont en effet investi dans des projets de restauration de monuments - des fontaines publiques, des églises et des mosquées historiques … - impliquant des équipes bi-communautaires d’archéologues, d’ingénieurs et d’architectes. D’autres initiatives intercommunautaires autour de la musique par exemple voient également le jour et poussent à vouloir découvrir cette capitale aux deux facettes qui se mélangent enfin, surtout autour d’un verre d’ouzo glacé et d’assiettes de mezze traditionnels à la terrasse d’un café !

7._dublin_gettyrf_876182678.jpg

Le Ha'penny Bridge, au-dessus de la Liffey à Dublin, fait le lien entre le nord et le sud de la ville

7. Dublin, Irlande

Tout comme Léopold Bloom, personnage principal du célèbre roman Ulysse de James Joyce, le faisait il y a plus d’un siècle, Dublin se parcourt à pied. Sur ses pas, le voyageur retrouve les atmosphères et les endroits clés du roman : des pubs traditionnels aux places géorgiennes en passant par les « institutions » du Southside - quartier sud - telles que Trinity College, l’artère commerçante de Grafton Street ou la Guinness Storehouse, où on brasse la fameuse bière brune depuis 1759. De l’autre côté de la rivière Liffey, dans le Northside, Leopold serait un peu plus perdu devant la multitude de microbrasseries et de restaurants innovants ouverts récemment, mais il aurait adoré le côté jeune et cosmopolite de la population actuelle de Dublin, tout en retrouvant son hospitalité légendaire. De nos jours, il aurait sans doute emprunté un vélo - la petite reine gagne en effet du terrain en ville et la moitié du parc en libre-service est électrique - pour longer le littoral tout proche le long de la plage de Sandymount.

8._merida_shutterstockrf_746526646.jpg

Prévoyez un séjour à Mérida pour découvrir ses sites Mayas incontournables aux alentours tels que Chichen Itza ou Uxmal

8. Mérida, Mexique

Explorer Mérida, capitale de la région du Yucatan, c’est partir à la découverte du monde Maya depuis le coeur d’une ville coloniale âgée de plus de 500 ans. Celle que l’on surnomme la « ville blanche » abrite en effet le prestigieux Gran Museo del Mundo Maya où l’on trouve un millier de pièces archéologiques remarquablement préservées. Résolument déterminée à renouveler son image de ville un peu endormie, Mérida encourage l’utilisation du vélo, un excellent moyen pour visiter la ville et partir à la découverte des sites Mayas alentour tels que Chichen Itza ou Uxmal ainsi que les fameuses cénotes, des piscines naturelles formées dans des gouffres calcaires. La ville vit aussi un renouveau gastronomique offrant une cuisine régionale exquise puisant dans des influences à la fois mayas, caribéennes, européennes et moyen-orientales.

9._florence_lpt1113_005.jpg

La ville de Florence a beaucoup travaillé à désengorger son centre historique, victime du tourisme de masse

9. Florence, Italie

Berceau de la Renaissance, Florence regorge de trésors d’art et d’architecture que le monde entier venait admirer, du Ponte Vecchio à l’époustouflante galerie des Offices. Le tout petit centro storico - centre historique - souffrait d’un tourisme de masse avant que la pandémie change la donne et oblige la città d’arte à ré-imaginer son avenir touristique en le décentralisant de son centre historique, en le tournant vers d’autres quartiers et vers les habitants de la capitale toscane. Ainsi, de nouveaux circuits proposent des balades à la découverte de street art ou dans les collines de Bellosguardo jusqu’à un ancien couvent où artisans et artistes partagent leur savoir-faire et leur créativité. Et des projets tel que celui d’aménager en hub artistique et culturel une ancienne manufacture de tabac à l’architecture rationaliste italienne des années 1930 incitent encore plus à (re)découvrir Florence autrement.

10._gyeongju_shutterstock_1723648117.jpg

Gyeongju , elle aussi, veut aller vers un tourisme plus durable

10. Gyeongju, Corée du Sud

Gyeongju est la ville idéale pour voyager dans le temps, se dépayser et s’émerveiller de joyaux archéologiques et architecturaux. Capitale de la dynastie Silla qui régna sur l’est et le sud de la Corée durant tout un millénaire, de 57 av. J.-C. à 935, elle était aussi la dernière étape de la route maritime de la Soie et garde de nombreuses traces de ce lien avec des empires lointains. On la surnomme d’ailleurs le « musée sans murs » car les gravures rupestres, les pagodes et autres reliques bouddhiques reliées par des sentiers s’admirent in situ et sont disséminées sur plus de 1 323 km2. Une vaste superficie qui héberge un parc surprenant, celui des tumuli, en forme de pyramides, où découvrir les tombes des rois Silla procure un sensation d’émerveillement. Tournée aussi vers le futur, Gyeongju se veut de plus en plus accessible grâce à un réseau ferroviaire en pleine évolution et développe des actions de tourisme durable, notamment sur les plans agriculture locale et gastronomie.



Guide de voyage

Les dernières tendances, les meilleures destinations