1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. 10 festivals rock incontournables en France
France

10 festivals rock incontournables en France

Mis à jour le : 9 janvier 2017

Carte

Les Français aiment se déhancher. Pour preuve, le nombre de festivals musicaux organisés chaque année, de tous les genres, pour tous les goûts. Petit tour de France des festivals qui décoiffent.

1. Les Eurockéennes de Belfort (Territoire de Belfort)

Ce festival rock, créé en 1989, est devenu un incontournable pour les plus grands groupes rock du monde. De Bowie aux Cure, en passant par Bashung, Noir Désir, Rammstein ou Radiohead, tous sont passés sur l’une des nombreuses scènes installées sur la presqu’île de Malsaucy où se déroule le festival. Une organisation impeccable, un lieu magnifique et facilement accessible, non loin de Belfort, permet au public de vivre une sorte de mini-Woodstock. Réservez vos billets pour le premier week-end de juillet.
Navettes nombreuses entre Belfort et le festival ; camping sur place ; accès handicapés très développé.

2. Le Rock dans tous ses états, évreux (Eure)

Évreux peut être morne, et ses soirées mortes tout au long de l’année, mais les deux jours et deux nuits, chaque année fin juin, du Rock dans tous ses états déménagent et vibrent dans l’ambiance électrique de l’un des plus vieux festivals du genre en France. Son succès tient à la taille humaine qu’il a su garder – deux scènes principales et une scène dévolue aux groupes régionaux – et à la qualité de sa programmation, que l’organisation, ces dernières années, a su faire varier sans trahir l’esprit d’origine. On a ainsi récemment pu entendre aussi bien Birdy Nam Nam, Franz Ferdinand, Sean Lennon que Didier Super, Camille ou Peter von Poehl.
Camping au prix sympathique (3 €) et sans réservation, et garderie rock pour enfants de 3 à 11 ans (5 € par enfant et par jour), www.lerock.org

3. Printemps de Bourges (Cher)

Chaque printemps, Bourges est livrée à une grande fête dédiée à la chanson française. Plus de 200 000 visiteurs débarquent dans la préfecture du Cher pour écouter des artistes établis, mais aussi de jeunes talents. Créé en 1977, ce festival de musique est devenu un rendez-vous incontournable pour la scène musicale française, tous genres confondus, mais aussi pour les professionnels de l’industrie du disque. À côté du programme officiel, un festival “off” s’est établi et offre à des centaines d’autres artistes une tribune dans les cafés ou dans la rue.
Le festival a lieu pendant six jours en avril et programme, dans dix salles, plus de 200 artistes et 80 concerts.

4. Rock-en-Seine (Hauts-de-Seine)

Un jardin à la française conçu par Le Nôtre qui accueille un festival de rock, voilà un contraste original ! Dès la première édition, en 2003, Rock-en-Seine a démarré très fort et s’est rapidement imposé comme incontournable. Dernier grand rendez-vous rock de l’été en France, il est ouvert à tous les genres et propose des programmations audacieuses. Le festival s’est fait aussi connaître du grand public par de prestigieuses annulations : celles d’Amy Winehouse ou encore celle du groupe Oasis, qui s’est séparé après une dispute dans les coulisses.
Le festival se déroule le dernier week-end du mois d’août, aux portes de Paris, dans le parc de Saint-Cloud.

5. Les Francofolies de La Rochelle (Charente-Maritime)

Depuis 1985, au mois de juillet, les Francofolies de La Rochelle braquent les projecteurs sur la culture musicale francophone, de la variété au rap en passant désormais par la world, le rock, la pop (y compris en langue anglaise) et l’électro. Les grands concerts fédérateurs ont lieu sur l’esplanade Saint-Jean-d’Acre qui a sacré Higelin, Renan Luce, Zazie et autres. La Coursive et la scène du “Chantier des Francos” est dédiée aux artistes émergents.
Sur le site officiel, www.francofolies.fr, le programme de la saison s’affiche dès la fin janvier avec l’ouverture des réservations, pass, etc.


Look extravagant au Hellfest. Stéfan

6. Hellfest

Grande messe annuelle des "metalleux" de France et d'Europe, le Hellfest (littéralement : festival de l'enfer) est devenu en l'espace de quelques années le troisième festival de France. Le Hellfest est né en 2006 et voit se réunir chaque année en juin des dizaines de milliers d'aficionados de metal et de ses dérivés. On y a voit jouer des groupes aussi grand public (Motörhead, Craddle of Filth...) que confidentiels. Contrairement aux idées reçues, le festival est fréquenté tant par des spécialistes que par des familles et des non-initiés, dans une ambiance plutôt souriante et bon enfant. Côté chaussures, Docs ou Rangers conseillées.
Programmation disponible sur www.hellfest.fr

7. Les Vieilles Charrues, Carhaix (Finistère)

C’est dans le Finistère, sur la commune de Carhaix, que se tient en juillet le plus grand festival de musique français en termes de fréquentation : pas moins de 250 000 entrées en 2011. Réputé pour son esprit festif et convivial, le festival des Vieilles Charrues est né en 1992 sous l’impulsion d’une bande d’amis. La programmation est éclectique et de qualité : The Cure, Sting et Justice notamment à l’affiche en 2012, après que le festival a accueilli Snoop Dogg en 2011.
Généralement, les billets sont mis en vente dès début décembre, et les forfaits journée partent en moins d’un jour. Mieux vaut ne pas trop hésiter.

8. la Route du Rock, Saint-Malo (Ille-et-Vilaine)

Ce n’est certes pas le site le plus important en termes de fréquentation (25 000 personnes en 2011, restriction du nombre de visiteurs sur le site de Fort de Saint-Père oblige), mais c’est l’un des plus réputés. The Kills y passèrent en 2011, Massive Attack en 2010. Pendant trois jours à la mi-août, l’ancien édifice militaire datant du XVIIIe siècle, sur la commune de Saint-Père, en devient le site phare. Dans le même temps, à une dizaine de kilomètres de là, à Saint-Malo, le palais des Congrès se dédie entièrement au rock et une plage intra-muros devient synonyme de soirées mémorables.
Une session hivernale de La Route du Rock (www.laroutedurock.com) se tient désormais en février.

9. Les Transmusicales, Rennes (Ille-et-Vilaine)

Les TransMusicales (www.lestrans.com), un festival de musiques actuelles né en 1978, propose chaque année trois jours de concerts, début décembre. Gérées par une association, Les Trans ont derrière elles une réputation justifiée de dénicheur de jeunes pousses musicales (Nirvana, Keziah Jones, Björk, The Ting Tings, Ben Harper, etc.). Durant tout le festival, de nombreux bars se transforment en salles de concerts (plus d’infos sur le site www.barsentrans.com).
Tous les après-midi du festival, le Jeu de l’ouïe permet au public, lors d’une conférence d’une heure, d’évoquer les ressorts d’une musique qu’il découvre ensuite en concert.

10. Main Square Festival, Arras (Pas-de-Calais)

Radiohead, Mika, Placebo, Franz Ferdinand... Depuis sa première édition en 2004, la scène du Main Square a vu défiler les plus grandes stars internationales. D’abord dans le décor grandiose de la Grand’Place d’Arras puis, depuis 2010, dans la citadelle Vauban, afin d’augmenter la capacité d’accueil du public. Cette année-là, avec 105 000 personnes sur trois jours, le Main Square a dépassé en fréquentation les Eurockéennes de Belfort, qui se déroulent également début juillet. Un succès dû en partie aux exclusivités négociées par Live Nation, multinationale du spectacle, propriétaire du festival depuis 2008.
Le camping étant complet très tôt, des TER Lille-Arras avec horaires et tarifs spéciaux pour les festivaliers sont mis en place. Attention, seuls les appareils photo compacts ou jetables sont autorisés ! Programmation sur www.mainsquarefestival.fr


Paramètres des cookies