Mellah

L'avis de l'auteur Lonely Planet

quartier juif

Bien que la population juive soit partie, le quartier conserve quelques maisons caractéristiques aux galeries en bois et des ruelles si étroites que l’on peut à peine s’y croiser. Autrefois, le mellah était si sombre et si peuplé que ses rues étaient éclairées même en plein jour. Aujourd’hui, une atmosphère un peu louche s’en dégage et l’état de délabrement du quartier l’a transformé en lieu de prédilection des drogués et des prostituées. L’endroit n’est malheureusement pas suffisamment sûr pour être visité.

Paramètres des cookies