Mémorial de la Famine

L'avis de l'auteur Lonely Planet

mémorial

À l’est de la Custom House se trouvent les sculptures les plus saisissantes de Dublin : un ensemble de statues de bronze créées par Rowan Gillespie en 1996 et sobrement intitulées Famine, en commémoration des ravages de la Grande Famine (1845-1851). Les visages pétris d’angoisse et de désespoir de ces personnages sont un témoignage de ce volet tragique de l’histoire irlandaise. L’emplacement de ces sculptures est lourd de sens : c’est de là qu’est parti, en 1846, le premier “cercueil flottant” (“coffin ship”) pour les États-Unis, avec 210 passagers à son bord (3 £/personne) et l’équipage. Nul n’a toutefois péri lors de cette traversée du navire Perseverance. Le bateau est arrivé à New York le 18 mai 1846. En juin 2007, une seconde série de sculptures Famine de Rowan Gillespie a été inaugurée sur le quai d’Ireland Park, à Toronto, par la présidente de l’époque, Mary McAleese, afin de commémorer l’arrivée des réfugiés de la Grande Famine en Amérique.

Famine Memorial ; Custom House Quay ; ts ceux du centre-ville