Nouvelle-Zélande : Comment circuler

Se déplacer en Nouvelle-Zélande

Avion

Si vous avez peu de temps pour vous rendre d'un point à un autre, profitez du réseau aérien étendu sur chaque île ou entre les îles.

Compagnies en nouvelle-zélande

La compagnie aérienne nationale, Air New Zealand, couvre une grande partie du pays. La compagnie australienne Jetstar relie aussi les principales agglomérations.
Voici une sélection de compagnies régionales :

Vélo

Le cyclotourisme a le vent en poupe en Nouvelle-Zélande, surtout l'été. Les cyclistes y apprécient la propreté, la nature et la faible densité de population, ainsi que l'offre abondante d'hébergements bon marché et l'eau douce facilement accessible. À cela s'ajoutent des routes souvent en bon état et un climat tempéré (hormis sur la côte ouest pluvieuse de l'île du Sud). Les nombreuses collines corsent parfois les choses, mais les vastes plaines les compensent. Comme partout ailleurs, le principal danger vient de la circulation automobile (certains conducteurs doublent trop près des cyclistes). La prudence est de mise. Vous trouverez facilement des magasins de vente ou de location de vélos et de matériel dans les principales villes, tout comme des boutiques de réparation.
Les tarifs de location pour un vélo ou un VTT s'échelonnent souvent entre 10 $ et 20 $ l'heure et 30 $ à 50 $ la journée.

Bateau

Malgré son caractère insulaire, la Nouvelle-Zélande ne compte quasiment pas de liaisons maritimes longue distance. Parmi les exceptions notables figurent les liaisons entre Auckland et plusieurs îles du golfe d'Hauraki et celles inter-îles via le détroit de Cook entre Wellington et Picton.

Bus

Relativement simples et bien organisés, les déplacements en bus permettent de se rendre dans les endroits les plus éloignés des deux îles (y compris aux extrémités de plusieurs sentiers de randonnée) mais ils peuvent s'avérer onéreux, fastidieux et longs. Dans les petites villes, la «gare routière» se résume souvent à un emplacement de parking devant un haut lieu du commerce local.
La principale compagnie de bus InterCity (Auckland 09-583 5780, Wellington 04-385 0520, Christchurch 03-365 1113, Dunedin 03-471 7143 ; www.intercity.co.nz), possède une filiale Newmans Coach Lines (09-623 1504 ; www.newmanscoach.co.nz) spécialisée dans les voyages tout confort et touristiques. Les bus d'InterCity se rendent quasiment partout sur les deux îles, d'Invercargill au Milford Sound au sud, à Paihia et Kaitaia au nord.
Autres compagnies plus petites desservant des destinations clefs ou une bonne partie de l'île du Nord :

Forfaits bus intercity

InterCity (Auckland 09-583 5780, Wellington 04-385 0520, Christchurch 03-365 1113, Dunedin 03-471 7143 ; www.intercity.co.nz) commercialise plusieurs forfaits valables dans tout le pays ou sur l'une des deux îles. Si vous voyagez beaucoup, ils s'avérent plus avantageux que les billets achetés au coup par coup, mais avec la contrainte d'emprunter seulement des bus InterCity (au lieu, par exemple, du réseau très pratique de navettes quadrillant presque tout le pays).

Forfaits nationaux
  • Le Travelpass (0800 339 966 ; www.travelpass.co.nz) national d'InterCity combine trajets en bus et traversée en ferry du détroit de Cook. Il existe trois forfaits modulables valables un an. Le tarif est identique pour les adultes et les enfants :
  • Kia Ora New Zealand (579 $ ; 7 jours de voyage mini). Aller simple Auckland-Christchurch (ou vice-versa) via Rotorua, Wellington, Dunedin, Queenstown et le Milford Sound.
  • Kiwi Explorer (623 $ ; 9 jours de voyage mini). Aller simple Auckland-Christchurch via Rotorua, Napier, Wellington, la côte ouest, le Milford Sound et Queenstown.
  • Aotearoa Adventurer (1 283 $ ; 14 jours de voyage mini). Boucle A/R entre Auckland et le Milford Sound, via Northland, Rotorua, Wellington, Christchurch, Queenstown, la côte ouest et Napier.

Le Flexi-Pass (0800 222 146 ; www.flexipass.co.nz), valable un an, permet de voyager presque partout (dans toutes les directions) avec les bus InterCity. On peut monter et descendre où l'on veut et modifier sa réservation jusqu'à deux heures avant le départ sans pénalité. Le forfait fonctionne par tranches de voyage de 5 heures, avec un minimum de 15 heures (169 $) et un maximum de 60 heures (605 $), le prix étant dégressif. On peut recharger le forfait avec plus d'heures si besoin.

Forfaits île du Nord

InterCity propose sept forfaits :

  • Thermal Explorer (39 $ ; 1 jour de voyage mini). Aller-retour Rotorua-Taupo.
  • Bay Escape (106 $ ; 1 jour de voyage mini). Aller-retour Auckland-Paihia, via Whangarei.
  • Eastern Wanderer (119 $ ; 3 jours de voyage mini). Circuit Rotorua-Napier via Whakatane, Gisborne et Taupo.
  • Maui's Catch (169 $ ; 3 jours de voyage mini). Auckland-Wellington (ou vice versa) via Waitomo, Rotorua, Taupo, Napier et Palmerston North.
  • Volcanic Explorer (184 $ ; 2 jours de voyage mini). Boucle Auckland-Rotorua via Tauranga, Taupo et Waitomo.
  • Northland Explorer (205 $ ; 3 jours de voyage mini). A/R Auckland-Paihiavia Whangarei, avec A/R dans la journée à cap Reinga.
  • North Island Discovery (243 $ ; 4 jours de voyage mini). Aller-retour Auckland-Wellington (ou vice versa) via Waitomo, Rotorua, Taupo, Napier, Palmerston North et Hamilton.
Forfaits île du Sud

Il existe dix forfaits InterCity :

  • Kaikoura Discovery (40 $ ; 1 jour de voyage mini). Aller-retour Christchurch-Kaikoura.
  • West Coast Passport ex-Greymouth (135 $ ; 2 jours de voyage mini). Greymouth-Queenstown (ou vice versa) via le glacier Franz-Josef, le glacier Fox et Wanaka.
  • West Coast Passport ex-Nelson (155 $ ; 2 jours de voyage mini). Nelson-Queenstown (ou vice versa) via Greymouth, le glacier Franz-Josef, le glacier Fox et Wanaka.
  • West Coast Passport ex-Picton (180 $ ; 3 jours de voyage mini). Picton-Queenstown (ou vice versa) via Nelson, Greymouth, le glacier Franz-Josef, le glacier Fox et Wanaka.
  • Southern Trail (188 $ ; 3 jours de voyage mini). Greymouth-Christchurch (ou vice versa) via le glacier Franz-Josef, le glacier Fox, Wanaka, Queenstown et Tekapo.
  • Greenstone Encounter (189 $ ; 2 jours de voyage mini). Christchurch-Milford Sound (ou vice versa) via Tekapo, Queenstown et Te Anau.
  • Goldminers Trail (221 $ ; 2 jours de voyage mini). Christchurch-Milford Sound (ou vice versa) via Dunedin, Queenstown et Te Anau.
  • Te Hamo's Adventure (259 $ ; 2 jours de voyage mini). Christchurch-Milford Sound (ou vice versa) via l'Aoraki/Mt Cook, Queenstown et Te Anau.
  • Maui's Canoe (442 $ ; 5 jours de voyage mini). Circuit avec pour points de départ et d'arrivée Christchurch, passant par Queenstown, le Milford Sound, le glacier Fox, le glacier Franz-Josef, Nelson et Kaikoura. Disponible dans les deux sens.
  • Alpine Discovery (539 $ ; 5 jours de voyage mini). Circuit avec pour points de départ et d'arrivée Christchurch, via l'Aoraki/Mt Cook, Queenstown, Te Anau, le Milford Sound, le glacier Fox, le glacier Franz-Josef, Greymouth, Nelson et Kaikoura. Disponible dans les deux sens.

Classes

Il n'existe pas de classe spécifique économique ou de luxe dans les bus néo-zélandais, rigoureusement non-fumeurs.

Réservations

Réservez bien à l'avance vos billets si vous voyagez l'été, les jours fériés ou pendant les vacances scolaires. En dehors de ces périodes, vous ne devriez guère rencontrer de difficultés de réservations. Mais si vous avez prévu d'emprunter un bus bien spécifique, par précaution réservez au moins un jour ou deux à l'avance.
Les tarifs d'InterCity varient considérablement en fonction des disponibilités et du type de réservation (Internet ou en agence). On obtient en général les meilleurs tarifs sur Internet, quelques semaines à l'avance.

Voiture et moto

Le meilleur moyen d'explorer en profondeur la Nouvelle-Zélande consiste à être motorisé, ce qui permet de suivre son propre itinéraire à son rythme. On trouve facilement des locations de voiture et de camping-car à prix intéressant.

Automobile association

L'Automobile Association(AA ; dépannage 24h/24 0800 500 222 ; www.aa.co.nz) néo-zélandaise fournit une assistance d'urgence en cas de panne. Elle édite aussi d'excellentes cartes routières et des guides détaillés sur l'hébergement (campings, motels, B&B).
Les membres d'Automobiles Clubs étrangers ont tout intérêt à se munir de leur carte de membre car beaucoup de ces organismes ont des accords de réciprocité avec l'AA.

Permis de conduire

Un visiteur étranger peut conduire en Nouvelle-Zélande avec son permis national. S'il n'est pas rédigé en anglais, mieux vaut qu'il soit accompagné de sa traduction certifiée. L'autre solution consiste à utiliser un permis de conduire international, en général délivré avant le départ (validité de 12 mois) par votre Automobile Club.

Essence

On retrouve les stations-service des grands groupes internationaux. Le prix à la pompe varie d'un endroit à l'autre. En général, l'essence revient assez cher. Lors de notre passage, il fallait compter environ 1,65 $ du litre. Dans certains coins reculés, le carburant coûte une fortune, mieux vaut donc anticiper. C'est le cas au Milford Sound (faites le plein à Te Anau) et au Mt Cook (faites le plein à Twizel ou Lake Tekapo).

Location

Camping-car

Il suffit de jeter un œil dans le rétroviseur sur n'importe quelle petite route de Nouvelle-Zélande pour avoir des chances d'apercevoir derrière soi un camping-car blanc étincelant (appelé campervan, mobile home, motor home ou RV) qui transporte des passagers, mais aussi des VTT et des barbecues portables.
Ce moyen de transport est très répandu en Nouvelle-Zélande. Flexible et abordable, il permet de s'écarter des itinéraires trop touristiques, et de monter le son à l'envi ! La plupart des villes, toutes tailles confondues, possèdent un terrain de camping-caravaning avec électricité où la nuit coûte environ 35 $. Le stationnement sauvage est parfois autorisé, mais ne partez pas du principe qu'il se pratique n'importe où. Renseignez-vous toujours au préalable auprès des habitants, de l'i-SITE, du bureau du DOC ou même des campings privés de la région. En camping sauvage, respectez l'environnement. Si vous ne disposez pas de toilettes, utilisez les équipements publics. Pour plus de conseils sur le camping sauvage, consultez le site www.camping.org.nz.
Les tarifs de location de camping-cars sont fonction de la période de l'année, de la taille du véhicule et de la durée de location. Principales sociétés de location :

Les petits modèles pour deux personnes possèdent en général une kitchenette et une table pliante qui se transforme en lit double. Les modèles plus grands avec deux couchettes supérieures comprennent une douche et des W-C. Les campings-cars à quatre ou six couchages font la taille d'un camion (et sont presque aussi lents). Outre l'espace supplémentaire, ils disposent de W-C et d'une douche.
En été, les prix débutent à environ 160/290/320 $ par jour pour un camping-car pour 2/4/6 personnes via les principales agences de location. En hiver, lls peuvent tomber jusqu'à 50/80/95 $ pour un mois de location. On trouve souvent encore moins cher en raison de la guerre des prix.

Voiture

En Nouvelle-Zélande, les agences de location de voitures se livrent une concurrence féroce sur un marché où les prix ont tendance à beaucoup varier, et les offres promotionnelles vont et viennent (jusqu'à 15 $/jour en tarif réduit : n'hésitez pas à comparer). Auckland, Christchurch, Wellington et Picton affichent les prix les plus bas. Une règle d'or à retenir : si vous souhaitez voyager loin, il vous faut un kilométrage illimité. Dans certaines agences, les conducteurs doivent être âgés de 21 ans ou plus. Il convient de se renseigner.
Des multinationales ont des comptoirs ou des représentants dans la plupart des grandes villes et les principaux aéroports :

La liste des agences locales figure dans les pages jaunes (Yellow Pages). Ces agences pratiquent presque tout le temps des tarifs inférieurs aux poids lourds du secteur, parfois jusqu'à moitié moins cher, mais cela ne va parfois pas sans d'importantes restrictions. Les véhicules sont souvent plus anciens et les formalités allégées s'accompagnent parfois d'une protection juridique moindre pour les clients.
Agences de location indépendantes et abordables disposant d'un réseau national :

La plupart des agences de location conseillent de ne pas prendre le ferry du détroit de Cook entre les deux îles en voiture. On laisse son véhicule au terminal de Wellington ou de Picton et on en récupère un autre de l'autre côté du détroit. Cette opération toute simple vous évite de payer le transport d'un véhicule sur le ferry.
Les principales sociétés proposent soit le kilométrage illimité, soit un forfait journalier d'une centaine de kilomètres avec facturation des kilomètres suivants. Dans les grandes villes, leur tarif journalier débute généralement autour de 40 $ par jour pour un ancien modèle compact de marque japonaise et 75 $ pour un modèle intermédiaire (taxe GST, kilométrage illimité et assurance compris). Les agences locales proposent des tarifs à partir de 30 $ par jour pour les petits modèles. Les locations à la semaine ou plus longues reviennent moins cher et il y a souvent des promotions hors saison et le week-end. Les règlements se font en général par carte bancaire.

Moto

La Nouvelle-Zélande a de quoi ravir les motards, malgré son climat capricieux dans certaines régions.
La plupart des boutiques de location se situent à Auckland et à Christchurch. On peut y louer toutes sortes de modèles, de la petite 50 cm3 (dite nifty-fifty) pour la ville à la grosse 750 cm3 pour la route, ou encore plus puissant. Sociétés recommandées :

  • New Zealand Motorcycle Rentals & Tours (09-634 9118 ; www.nzbike.com). Location de motos Yamaha, BMW, Honda et de Harleys (120–395 $/jour). Tarifs variables selon la cylindrée, la durée de location et la saison. Organisation d'excursions encadrées.
  • Te Waipounamu Motorcycle Tours (03-372 3537 ; www.motorcycle-hire.co.nz). Location de motos Yamaha, Ducati, Kawasaki, BMW, Honda et Suzuki (115–300 $/jour). Organisation de circuits encadrés.

Assurance

En matière de location de véhicule, mieux vaut savoir exactement quelle peut être votre responsabilité en cas d'accident. Pour éviter de devoir payer des sommes élevées en cas d'accident (les petites collisions sont courantes en Nouvelle-Zélande), vous pouvez souscrire votre propre police d'assurance complète ou (l'option habituelle) un forfait journalier supplémentaire auprès de l'agence de location pour faire baisser la franchise de 1 500/2 000 $ à 150/200 $. Les petites agences bon marché ont souvent une franchise obligatoire, bloquée sur la carte bancaire, d'environ 900 $.
La plupart des polices d'assurance ne couvrent pas le bris de glace (pare-brise compris) ou les dommages aux pneus, ni la conduite sur la plage ou certaines routes en mauvais état non goudronnées (réservées aux 4×4) : lisez toujours bien les détails.

Code de la route

Les Néo-Zélandais roulent à gauche avec un volant à droite. La priorité à droite s'applique strictement : si vous tournez à gauche et qu'un véhicule arrivant en face tourne à droite dans la même rue, il a la priorité.
La vitesse est en principe limitée à 100 km/h sur route et à 50 km/h en ville. Hors agglomération, le panneau «LSZ» (Limited Speed Zone) signifie que la vitesse est réduite de 100 km/h à 50 km/h lorsqu'il y a danger, autrement dit mauvais temps, visibilité limitée, possibilité de piétons, de cyclistes ou d'animaux sur la route, circulation dense ou difficile. Détecteurs de vitesse et radars sont monnaie courante.
Sur les ponts à une seule voie (étonnamment nombreux), la petite flèche rouge pointée vers vous indique que vous devez céder le passage : ralentissez à l'approche du pont et rangez-vous légèrement sur le côté si une voiture arrive à l'autre extrémité.

Transports urbains

Bus, train et tram

En Nouvelle-Zélande, la plupart des bus de ville sont gérés par des compagnies privées. Les villes principales possèdent un réseau assez développé mais, à quelques exceptions près, les bus circulent essentiellement de jour, en semaine. Le week-end, et surtout le dimanche, ils sont rares, voire inexistants. Les bus Link et City Circuit facilitent les déplacements dans le centre-ville d'Auckland, de même que le Shuttle Bus et le tramway d'époque dans le centre-ville de Christchurch. Dans nombre de grandes villes, des bus de nuit circulent dans les quartiers de loisirs du centre les soirs de fin de semaine.
Seule Wellington compte un réseau ferré digne de ce nom avec cinq lignes de banlieue.

Taxi

Les taxis abondent dans les grandes villes et même les plus petites peuvent avoir un service local. On peut héler un taxi dans les quartiers les plus fréquentés d'Auckland, de Wellington et de Christchurch, mais partout ailleurs, il faut en général l'appeler ou trouver une borne.

Train

Hormis sur le réseau de banlieue à Wellington, on ne prend pas le train en Nouvelle-Zélande pour aller vite mais pour profiter du voyage en soi. Tranz Scenic (0800 872 467, 04-495 0775 ; www.tranzscenic.co.nz) gère plusieurs lignes traversant des paysages remarquables : l'Overlander entre Auckland et Wellington, le TranzCoastal entre Christchurch et Picton, et le TranzAlpine entre Christchurch et Greymouth via les Southern Alps. Ces trois trains circulent quotidiennement dans les deux sens. En semaine, Tranz Scenic exploite aussi le Capital Connection, une ligne de banlieue entre Palmerston North et Wellington.
Les réservations se font auprès de Tranz Scenic, dans la plupart des gares (à l'exception notable de celles de Palmerston North et d'Hamilton), en agences de voyages et dans les centres d'information où des brochures sur les horaires sont mises à disposition. Des réductions s'appliquent aux enfants (demi-tarif), aux seniors et aux étudiants (moins 30%) ainsi qu'aux détenteurs de carte pour routards (moins 20%). Il n'y a aucun tarif réduit pour l'Overlander et le Capital Connection.

Forfaits

Au vu du réseau ferroviaire restreint, les forfaits ferroviaires ne sont pas particulièrement avantageux. Le Scenic Rail Pass (www.tranzscenic.co.nz) de Tranz Scenic donne droit à un nombre de trajets illimités sur son réseau (excepté à bord du Capital Connection), avec possibilité d'emprunter le ferry Interislander entre Wellington et Picton. Le forfait (avec le ferry) valable deux semaines coûte 517/394 $ par adulte/enfant.

Location de vans pour routards

Plusieurs compagnies se sont spécialisées dans la location bon marché de véhicules bien équipés à destination des jeunes voyageurs indépendants (ceux qui fuient les camping-cars traditionnels plus grands). Toutes louent des véhicules où l'on peut dormir et cuisiner et fournissent une assistance dépannage 24h/24, des cartes et des conseils de voyage à des tarifs compétitifs (à partir de 35 $/jour de mai à septembre et 70 $/jour de décembre à février). Citons notamment :

 

Articles récents

Guide de voyage Nouvelle-Zélande

Guide de voyage Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l’essentiel, pour découvrir le meilleur de la Nouvelle-Zélande