Nouvelle-Zélande : Visa

Formalités d'entrée en Nouvelle-Zélande

Passeport et Visa

Pour les ressortissants français, belges, suisses et canadiens, un passeport en cours de validité et valide au moins 3 mois après la date d’entrée suffit pour un séjour de moins de 3 mois, accompagné d’un billet retour et de la preuve de fonds suffisants pour financer le séjour (1 000 $NZ/mois ou 500 $NZ/mois si vous êtes déjà hébergé). 

Les ressortissants de 52 autres pays n’ont pas besoin de visa pour un séjour inférieur à 3 mois, aux conditions décrites ci-dessus.

Ceux des pays sans accord de ce type avec la Nouvelle-Zélande doivent être munis d’un visa. Généralement valable 3 mois, il coûte 110 $NZ en Australie ou d’autres pays du Pacifique Sud (ex : Samoa, îles Fidji) et 140 $NZ ailleurs.

Les formulaires de demande de visa sont disponibles auprès des représentations diplomatiques néo-zélandaises, des agences de voyages ou via Immigration New Zealand (0508 558 855, 09-914 4100) qui possède plus d’une douzaine de bureaux à l’étranger.

Précautions

Avant le départ, il est impératif de contacter les ambassades et les consulats pour s’assurer que les modalités d’entrée sur le territoire n’ont pas changé. 

Nous vous conseillons de photocopier ou de scanner tous vos documents importants (pages d’introduction de votre passeport, cartes bancaires, numéros de chèques de voyage, police d’assurance, billets de train/avion/bus, permis de conduire, etc.). Vous remplacerez ainsi plus aisément ces documents en cas de perte ou de vol.

Visa Vacances Travail Nouvelle-Zélande

Les ressortissants français, belges et canadiens âgés de 18 à 30 ans peuvent faire la demande d'un visa “vacances-travail” (Working Holiday Visa ; 105 €) afin de séjourner en Nouvelle-Zélande tout en subvenant à leurs besoins. Une autorisation de travail de 12 mois est délivrée par le service de l'immigration 

à l'arrivée dans le pays.

Attention, le “woofing” est considéré en Nouvelle-Zélande comme un travail, même si l’activité n’est pas rémunérée. 

Il est donc impératif de disposer d'un visa de travail, du type “visa vacances-travail”.

Visa de travail

Il est illégal de travailler en Nouvelle-Zélande avec un visa de tourisme, hormis pour les Australiens, qui n’ont besoin d’aucun visa, ni autorisation. Si vous comptez chercher du travail en Nouvelle-Zélande ou avez déjà une promesse d’embauche, vous devez obtenir un visa de travail qui se transformera en permis de travail, valable 3 ans une fois sur place. Vous pouvez solliciter un permis de travail après votre arrivée, mais sa validité sera rétroactive à compter de votre date d’entrée dans le pays. Pour les ressortissants français, un visa de travail coûte 175 à 230 € en fonction du type de visa. 

Mis à jour le : 20 février 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de la Nouvelle-Zélande

Paramètres des cookies