Istanbul : Comment s'y rendre

Partir à Istanbul

Pour un séjour de moins de trois mois, les ressortissants français et suisses n'ont pas besoin de visa. Une carte d'identité en cours de validité ou un passeport, valable trois mois après l'entrée dans le pays, suffit. Les citoyens belges et canadiens doivent en revanche être munis d'un visa. Ils peuvent l'obtenir en Turquie, à l'arrivée à l'aéroport, ou au poste-frontière, ou bien auprès de l'ambassade turque dans leur pays d'origine. Le site Internet du ministère des Affaires étrangères (www.mfa.gov.tr) de Turquie affiche les dernières réglementations en matière de visa.

Avion

Aéroport international Ataturk

Principal aéroport d'İstanbul, l'aéroport international Atatürk (Ataturk Havalimani ; code IST ; 212-465 5555 ;www.ataturkairport.com) se situe à 23 km à l'ouest de Sultanahmet.
Un taxi jusqu'à Sultanahmet ou la place de Taksim coûte environ 35 TL, davantage s'il y a des embouteillages.
Si vous logez près de la place de Taksim, la meilleure solution consiste à prendre la navette Havaş (212-244 0487 ;www.havas.com.tr ; aller 10 TL) qui part de l'aéroport et de la place toutes les 15 à 30 minutes entre 4h et 1 h.
La navette de l'aéroport (www.istanbulairportshuttle.com ; 10 €/pers) assure chaque jour huit trajets entre l'aéroport international Ataturk et Sultanahmet ou Taksim. Réservez préalablement et prévoyez une bonne marge au départ de la ville vers l'aéroport : en effet, le chargement de tous les passagers peut prendre jusqu'à une heure.
Il est facile et bon marché de se rendre de l'aéroport à Sultanahmet par les transports publics. Vous pouvez emprunter le service ferroviaire Light Rail Transit (LRT) jusqu'au 6e arrêt, Zeytinburnu (1,50 TL), d'où le tramway (1,50 TL) vous conduira directement à destination. Si votre hôtel se trouve à Beyoğlu, continuez en tram jusqu'à Kabataj et prenez le funiculaire (1,50 TL) qui dessert la place de Taksim. Comptez 50 minutes de trajet jusqu'à Sultanahmet, 20 minutes de plus jusqu'à Taksim. Le train part toutes les 10 minutes de 5h40 à 1 h40.

Aéroport international Sabiha Gökçen

Plus modeste, l'aéroport international Sabiha Gökçen (Sabiha Gökçen Uluslararasi Havaalani ; code SAW ; 216-585 5000 ;www.sgairport.com) se tient à 50 km à l'est de Sultanahmet et de Taksim, sur la rive asiatique. Il s'avère moins pratique que l'aéroport Atatürk, les moyens de transport jusqu'en ville étant limités.
Un taxi coûte au minimum 90/80 TL jusqu'à Sultanahmet/Taksim.
La navette Havaş (212-444 0487 ;www.havas.com.tr ; aller simple 13 TL) quitte l'aéroport pour la place de Taksim toutes les 30 minutes entre 4h et minuit, voire plus tard si des vols atterrissent après. Le parcours dure environ 1 heure.
La navette de l'aéroport (www.istanbulairportshuttle.com ; 10 €/pers) propose sept services par jour entre l'aéroport et Sultanahmet ou Taksim – réservation conseillée. Le trajet est parfois long.
Des bus İETT circulent entre l'aéroport et la station de métro Levent 4 (1,50 TL), d'où l'on peut gagner la place de Taksim en métro (1,50 TL), puis prendre le funiculaire (1,50 TL) et le tramway (1,50 TL) jusqu'à Sultanahmet. Sachez toutefois que cet itinéraire dure des heures. Les bus circulent entre 7h et 22h40.
Non moins complexe et prenant un temps considérable, le bus E10 d'iETT relie l'aéroport à Kadiköy (1,50 TL), d'où un ferry vous amène à Eminönü (1,50 TL). Un tram (1,50 TL) rejoint ensuite Sultanahmet. Les bus fonctionnent entre 6h20 et 22h30.

Depuis la France

Les vols Paris-İstanbul sont très fréquents et proposent des tarifs intéressants. Les tarifs les plus avantageux pour des vols aller-retour entre Paris et İstanbul commencent autour de 300 € hors saison pour atteindre 900 €, voire au-delà, en haute saison (juillet par exemple). Ces prix s'entendent pour des vols économiques, avec une escale. Plusieurs compagnies proposent aussi des vols depuis la province avec une escale.
D'autres compagnies desservent İstanbul au départ de Paris, à des tarifs intéressants en saison. Citons Lufthansa (224 422 911 ;www.lufthansa.com), via Francfort ; Austrian Airlines (227 231 231 ;www.aua.com), via Vienne ; Swiss International Air Lines (0848 85 2000 ;www.swiss.com), via Zurich ; Jet Airways (www.jetairways.com), via Belgrade ou Malev (220 113 090 ;www.malev.com), via Budapest.
Voici une liste d'agences et de compagnies desservant İstanbul : Turkish Airlines Paris (01 74 25 04 96 ;www.thy.com), Lyon (04 37 91 66 66). Air France (3654, 0,34 €/min ; www.airfrance.fr)
Marmara (www.marmara.com) et Mondial Tourisme (www.mondial.com.fr) proposent des vols secs bon marché, avec la compagnie turque Onur Air (www.onurair.com.tr). Orients (01 40 51 10 40 ;fax 01 40 51 10 41 ;www.orients.com ; 27 rue des Boulangers, 75005 Paris). Cette agence, spécialiste des voyages dans les pays de la Route de la soie, dont la Turquie, propose aussi des vols secs. Voyageurs du Monde – Monde arabe et Turquie (0892 23 73 73 ;fax 01 42 86 17 88 ;www.vdm.com ; 55 rue Sainte-Anne, 75002 Paris). Plusieurs agences en France. Des vols secs sur des compagnies réputées, à prix accessibles.
Il existe aussi des vols charters depuis Paris ou la province à destination d'İstanbul. Ces vols, essentiellement proposés par des tour-opérateurs, sont aussi disponibles en vols secs pour remplir les avions. Ces offres sont proposées sur Internet, sur le site de l'aéroport de la ville de départ.

Depuis la Belgique

Les tarifs les plus avantageux pour des vols aller-retour entre Bruxelles et İstanbul varient de 250 à 700 €, selon la saison, avec Turkish Airlines. La compagnie low-cost Pegasus Airlines (www.flypgs.com) assure des vols depuis Bruxelles à destination des principales villes de Turquie. Jetairfly (www.jetairfly.com) propose également des vols au départ de Bruxelles, Liège et Bruges-Ostende.
Turkish Airlines (02-511 76 76 ;www.thy.com)
Airstop (070-23 31 88 ;www.airstop.be) Connections (070-23 33 13 ;www.connections.be). Le spécialiste belge du voyage pour les jeunes.

Depuis la Suisse

La compagnie low-cost Pegasus Airlines (www.flypgs.com) assure des vols depuis Zurich à destination des principales villes de Turquie. Swiss et Turkish Airlines relient la Confédération helvétique et la Turquie, au départ de Genève ou de Bâle. De la Suisse, un vol vers İstanbul coûte de 400 à 800 FS selon la saison.
Turkish Airlines (0848 444 849, à Genève ; www.thy.com)
Swiss (848 700 700, 061-582 00 00 ;www.swiss.com)

Train

Tous les trains en provenance d'Europe arrivent à la gare de Sirkeci (212-527 0051 ; Ankara Caddesi, Sirkeci). Devant l'entrée principale passe un tramway qui monte vers Sultanahmet ou, dans l'autre sens, traverse la Corne d'Or (Haliç) jusqu'à Kabataş, d'où le funiculaire rallie la place de Taksim.
Les trains venant de la partie asiatique de la Turquie et des pays situés à l'est et au sud ont leur terminus à la gare d'Haydarpaşa (216-336 4470 ; Haydarpaşa istasyon Caddesi, Kadiköy), sur la rive asiatique, près de Kadiköy. Les ferries entre Eminönü et Kadiköy sont rapides et bon marché.

Mis à jour le : 25 mars 2013

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Turquie

Paramètres des cookies