Roumanie

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Roumanie
  4. Comment circuler

Roumanie : Comment circuler

Transports en Roumanie

Avion

La compagnie nationale Tarom (021 204 6464 ; www.tarom.ro) exploite un vaste réseau de liaisons intérieures. Des vols relient régulièrement Bucarest et Baia Mare, Cluj-Napoca, Iaşi, Oradea, Satu Mare, Sibiu, Suceava, Târgu Mureş et Timişoara.
Les liaisons entre villes régionales passent généralement par Bucarest et les correspondances ne sont pas toujours pratiques.
Basée à Timişoara, Carpatair (0256-300 900 ; www.carpatair.com) assure aussi de nombreux vols intérieurs. Cette compagnie relie Timişoara à Iaşi, Craiova et Bacău.

Bus

Un mélange de bus, de minibus et de maxitaxis (fourgons privés pouvant accueillir de 10 à 20 passagers) forme l’essentiel du réseau de transport national roumain. Si vous comprenez comment fonctionne le système – ce qui n’est pas évident – vous pourrez parcourir les régions et même le pays facilement et à moindre coût.
Les itinéraires des bus et des maxitaxis changent fréquemment ; souvent, ces changements sont communiqués verbalement. Les villes comptent parfois une demi-douzaine de gares routières (autogara) et d’arrêts de maxitaxis, selon l’entreprise qui emprunte l’itinéraire et la destination en question.
Consultez le site Internet www.autogari.ro. Celui-ci comporte une grille horaire mise à jour qui est relativement simple à utiliser et répertorie les itinéraires, les horaires, les tarifs et les points de départ. L’autre méthode éprouvée consiste à demander autour de vous.
Une fois que vous avez localisé la gare routière et votre bus, les billets s’achètent auprès des chauffeurs. Prévoyez des petites coupures car ils ne peuvent généralement pas rendre la monnaie sur les gros billets.
Les tarifs varient en fonction de la demande et du nombre de compagnies concurrentes, mais ils sont généralement bas. Prévoyez environ 3 à 4 lei tous les 20 km parcourus.

Circuits organisés locaux

Beaucoup d’endroits demeurent reculés en Roumanie et il est parfois bon d’avoir recours aux agences locales pour organiser un circuit. En voici quelques-unes particulièrement recommandées :
Green Mountain Holidays (0744-637 227 ; www.green mountainholidays.ro). Excellentes excursions de randonnée, de VTT et de spéléologie, principalement dans les monts Apuseni.
Pan Travel (0264-420 516 ; www.pantravel.ro ; Cluj-Napoca). Guides proposant des circuits sur mesure en Transylvanie, dans le Maramureş et en Moldavie.
RoCultours/CTI (021-650 8145 ; www.rotravel.com/cti). Agence fiable organisant de nombreux circuits culturels et des itinéraires personnalisés, dont la liste figure sur le site Internet. Mieux vaut la contacter à l’avance.
Roving Romania (0724-348 272 ; www.roving-romania.co.uk). Cette agence propose des circuits personnalisés, plutôt courts en général – idéals pour l’observation des oiseaux et les excursions en 4x4. Envoyez un e-mail pour obtenir des exemples d’itinéraires.

En stop

L’auto-stop n’est jamais un mode de déplacement sûr, où que ce soit dans le monde. Les auto-stoppeurs seront plus en sécurité s’ils voyagent à deux et indiquent à une tierce personne leur destination. Ceci dit, l’auto-stop est très courant en Roumanie. Les gens ont l’habitude de se poster le long des grands axes aux abords des villes. L’usage veut que l’on paie à l’automobiliste l’équivalent du prix du trajet en bus (environ 1 à 2 lei/10 km).

Train

Les trains sont un moyen de transport lent mais fiable pour voyager en Roumanie. Le vaste réseau couvre une grande partie du pays, y compris la plupart des principaux sites touristiques.
Le réseau ferroviaire national est exploité par les Căile Ferate Române (CFR ; Chemins de fer roumains ; www.cfr.ro), dont le site Internet comporte une grille horaire (mersul trenurilor) pratique.
Les billets s’achètent aux guichets des gares, dans les agences spécialisées Agenţia de Voiaj CFR, dans les agences de voyages privées ou en ligne sur www.cfrcalatori.ro.
Sosire signifie “arrivée” et plecare “départ”. Sur les horaires affichés, le numéro du quai de départ est indiqué sous le mot linia.

Classes et types de trains

En Roumanie, il existe trois types de trains. Pour une même destination, ils circulent à des vitesses différentes et offrent un niveau de confort variable, à des tarifs divers.
Les trains InterCity, signalés en bleu ou en vert par les initiales “IC” sur les horaires, sont les plus chers et les plus confortables mais ne sont pas toujours beaucoup plus rapides que les trains “IR” (voir ci-après). Ils circulent souvent au-delà des frontières.
Les trains InterRegional, signalés en rouge par les initiales “IR” sur les horaires, sont la catégorie juste en dessous. Ils sont moins chers et presque aussi rapides que les “IC”, mais peuvent être moins modernes.
Les trains Regional, signalés en noir par l’initiale “R” sur les horaires, sont les plus vieux et les plus lents du réseau.

Mis à jour le : 23 août 2013

Articles récents

Paramètres des cookies