Roumanie

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Roumanie
  4. Avec des enfants

Roumanie : Avec des enfants

LES ENFANTS ADORERONT…

Les forteresses moyenâgeuses, dans les pas de Dracula

  • Le château de Bran, surnommé le “château de Dracula” ; le prince Vlad Ţepeş, qui inspira le célèbre vampire, y séjourna.
  • L’impressionnante citadelle de Poienari, le véritable château de Vlad Ţepeş.
  • Le Count Dracula Club à Bucarest : le prince de la nuit apparaît tandis que l’on déguste ses steaks bien saignants dans un décor plus kitsch qu’eff rayant…
  • La belle cité médiévale de Sighişoara, ville natale du comte.

La montagne, la mer et les grottes mystérieuses

  • La baignade et les jeux nautiques sur les plages de la mer Noire. Pour éviter la foule en été, préférez celles de Doi Mai et de Vama.
  • Les randonnées en famille dans les Carpates ou dans la région du Maramureş.
  • Les grottes des monts Apuseni ou celle de l’Ours près de Chişcău, avec ses concrétions fantastiques.
  • La mine de sel de Praid. Dans ce monde souterrain, balançoires et toboggans attendent les plus jeunes. En surface, on plonge dans une piscine d’eau salée.

Une campagne comme autrefois

  • En Transylvanie, fermes, chevaux, troupeaux d’oie et charrettes plongeront les enfants dans un monde rural disparu ailleurs en Europe ; les villages saxons aux maisons colorées se situent près de Braşov et de Sibiu, deux superbes villes ; dans cette dernière, un musée de la Civilisation populaire traditionnelle regroupe 120 maisons et un petit zoo.
  • En Bucovine, les fresques des monastères peints se lisent comme une BD, dans une campagne pittoresque.
  • Dans le Maramureş, région rurale et reculée, les églises en bois et les meules de foin omniprésentes vous transportent dans un autre temps.

Restauration

Rurale et peu variée, la cuisine roumaine n’a rien pour eff rayer les enfants. Le porc et la pomme de terre en sont les ingrédients principaux. S’ils risquent de bouder la soupe (ciorbă) ou le chou, très présents, ils apprécieront la spécialité locale, la mămăligă, une sorte de polenta parsemée de brânza (un fromage de chèvre salé) servie en plat ou comme accompagnement. En dessert cap sur les kuros kalacs (beignets au sucre ou au chocolat), les clătite (crêpes) ou le saraillie, un délicieux gâteau aux amandes.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Paramètres des cookies