Pays-Bas : Culture

Coutumes et cultures néerlandaises

Tolérance

Le don des Néerlandais pour l’élaboration de structures se retrouve dans leur conception de la société. Ce peuple a inventé la verzuiling (pilarisation), un ordre social dans lequel chaque religion ou courant politique bénéficie d’une existence et d’institutions propres. En résulte une grande diversité religieuse. Mais on le constate également avec la création de stations de radio, de journaux, de partis politiques, de clubs de sport, etc. pour chaque courant. Ce concept de “niches” (qui a même été jusqu’à des boulangeries “pilarisées”) a facilité l’harmonie sociale en garantissant à tout un chacun une liberté d’expression.Les “piliers” s’estompent quelque peu, de nos jours, mais il en reste un esprit de tolérance (véritable constante de la société néerlandaise) qui se révèle propice aux affaires, en particulier lorsqu’il s’agit du tourisme et du commerce. C’est aussi le cas de la fameuse gezelligheid (convivialité), cette familiarité presque innée qui rend les Néerlandais si sociables. Un client assis seul dans un bar se retrouvera bien vite entouré de nouveaux et joyeux convives. Et, si les habitants peuvent parfois se montrer abrupts, cela s’explique par leur désir d’être directs et sincères.

Langue

Le néerlandais est une langue germanique parlée par 25 millions de personnes dans le monde. Langue officielle aux Pays-Bas, il est également parlé dans le Nord de la Belgique. La différence entre le néerlandais et le flamand (vlaams) s'apparente à celle qui existe entre l'anglais britannique et l'anglais nord-américain. Dans la province de la Frise, certains habitants parlent le frison. Une majorité de Néerlandais parlent couramment l'anglais.

Nourriture

Si les Néerlandais sont experts dans la fabrication des produits laitiers, le plat de résistance traditionnel tend à être consistant et essentiellement composé de viande. Fort heureusement, les communautés indonésienne, chinoise, surinamienne, turque et italienne apportent à la cuisine de la couleur et du piment. Les végétariens se sentiront un peu oubliés, même si la plupart des restaurants affichent à la carte au moins un plat sans viande. Les frites sont la spécialité nationale en matière de restauration rapide. Si vous commandez des "frites met" (frites avec), on vous les servira avec de la mayonnaise, comme les déguste un vrai Néerlandais. De septembre à avril, c'est la saison des moules (préparées au vin blanc et accompagnées de frites). Les kroketten (croquettes de viande ou de poisson) et les bitterballen (boulettes de viande) sont des en-cas appréciés dans les pubs. Au printemps, les asperges blanches, servies avec du beurre et du jambon, connaissent un franc succès.Boisson standard, la bière est servie fraîche et le demi souvent surmonté d'un épais faux col. Le gin hollandais (genever) se boit souvent suivi par un verre de bière : c'est ce qu'on appelle un kopstoot (coup de tête).

Religion

Des siècles durant, la société néerlandaise a été divisée entre les deux principales religions du monde occidental. Un Néerlandais était forcément catholique ou protestant. Aujourd’hui, 67% des plus de 18 ans déclarent n’avoir aucune attache religieuse et le nombre d’anciennes églises reconverties en bureaux, en galeries d’art et en boutiques témoigne de cette évolution.La foi faiblit : 12% de la population se dit catholique et 8% protestante et ce pourcentage diminue chaque année. La frontière religieuse entre protestantisme et catholicisme subsiste néanmoins. La région située au nord d’une ligne allant approximativement de la province de la Zélande au sud-ouest à la province de Drenthe accueille la majorité des protestants, tandis que tout le Sud est à prédominance catholique. L’Église n’exerce que peu ou pas d’influence sur les questions de société comme le mariage homosexuel, l’euthanasie et la prescription de cannabis à visée thérapeutique, tous trois légalisés aux Pays-Bas.L’islam est la dernière religion ayant un grand impact sur la société néerlandaise. Quelque 6% de la population se déclare musulmane, un chiffre en augmentation constante, en particulier dans la ville multiculturelle de Rotterdam.

Arts et architecture

Les grands maîtres hollandais Rembrandt, Frans Hals et Vermeer, parmi beaucoup d’autres, font partie des peintres les plus célèbres et les plus admirés au monde. Et il y a, bien sûr, Vincent Van Gogh, remarquable peintre inspiré par l’impressionnisme, qui sombra dans la misère et la folie malgré le soutien indéfectible de son frère Théo. Le XXe siècle fut celui du mouvement De Stijl et de Piet Mondrian, sans oublier le génie graphique d’un M. C. Escher. Pour comprendre ces monstres sacrés de la peinture néerlandaise et leur style, il faut plonger dans l’histoire.Maîtres de la construction et de l’utilisation de l’espace, les Néerlandais ont exercé, à travers les siècles, une grande influence dans les domaines de l’art et de l’architecture. Depuis les premières cathédrales, plutôt sobres, jusqu’aux élégants édifices modernes, leurs idées et leurs créations se sont répandues dans toute l’Europe mais aussi au-delà. Certes, vous n’y verrez pas de monument aussi grandiose que la basilique Saint-Pierre ou le Louvre, mais les Néerlandais n’ont jamais eu le goût de l’ostentatoire.

Mis à jour le : 2 octobre 2019
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir les Pays-Bas

Paramètres des cookies