Pays-Bas

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Pays-Bas
  4. Comment s'y rendre

Pays-Bas : Comment s'y rendre

Aller aux Pays-Bas

Il est très facile de se rendre aux Pays-Bas. La France, la Belgique, l’Allemagne et le Royaume-Uni (Londres) sont particulièrement bien reliés aux Pays-Bas en train à grande vitesse Thalys ou Eurostar. L’accès par la route est également pratique, et l’on peut facilement passer la frontière, quasi dématérialisée avec l’Union européenne. Le pays compte trois grands aéroports : l’aéroport international de Schipol à Amsterdam, l’aéroport de Rotterdam-La Haye et l’aéroport d’Eindhoven. Schiphol bénéficie de nombreuses liaisons via des compagnies européennes low cost. L’aéroport de Rotterdam-La Haye dessert plus de 40 destinations européennes, et l’aéroport d’Eindhoven est un hub pour les compagnies low cost. Une fois sur place, vous n’aurez aucune. difficulté à vous déplacer. La plupart des trajets en train, en voiture ou en bus s’avèrent si courts qu’il ne faut souvent guère plus de quelques heures pour se rendre d’une région à l’autre. Le relief plat des Pays-Bas en fait aussi le paradis du vélo. Vous pouvez réserver un vol, un séjour ou un hôtel sur le site Internet www.lonelyplanet.fr (rubrique Réservation).

Entrer aux Pays-Bas

Les ressortissants des pays membres de l’UE pourront entrer librement aux PaysBas ; une carte d’identité ou un passeport suffit. Les citoyens de nombreux pays – dont le Canada et la Suisse – n’ont pas besoin de visa pour un séjour touristique n’excédant pas 90 jours.

Aller aux Pays-Bas en avion  

L’aéroport international de Schiphol à Amsterdam bénéficie de bonnes liaisons aériennes avec le monde entier. Les compagnies low cost européennes, elles, utilisent les aéroports de Rotterdam-La Haye et d’Eindhoven.

Aéroports

KLM Royal Dutch Airlines, la compagnie aérienne nationale, fait partie du groupe Air France-KLM et propose de nombreux vols internationaux. La taxe d’aéroport est incluse dans le prix du billet. Il n’y a pas de vols intérieurs aux Pays-Bas.

  • Aéroport international de Schiphol (AMS). Idéalement situé près d’Amsterdam et de Rotterdam, c’est le principal aéroport international du pays et le quatrième en Europe en terme de fréquentation. Il est desservi par la plupart des grandes compagnies aériennes internationales. Particulièrement vaste et bien aménagé, Schiphol compte un immense centre commercial où les voyageurs trouveront leur bonheur. Des hôtels jouxtent l’aéroport.
  • Aéroport de Rotterdam-La Haye (RTM ; 010-446 34 44 ; W). Dessert plus de 40 destinations européennes.
  • Aéroport d’Eindhoven (EIN ;  Luchthavenweg 25 ; 4h30-minuit). Accueille les compagnies low cost. 

Depuis la France

  • Air France dessert directement Amsterdam depuis de nombreuses villes de province, dont Marseille (A/R à partir de 130 euros en basse saison), Rennes (A/R à partir de 200 euros en basse saison) ou Strasbourg (A/R à partir de 190 euros).
  • Transavia vole vers Amsterdam depuis quelques villes en France dont Paris, Chambéry ou Nice (environ 1 heure 20, à partir de 100 euros A/R en basse saison), mais également Eindhoven depuis Nice, et Rotterdam depuis Nice, Montpellier, Grenoble ou Bergerac pour des tarifs et des durées de vol similaires. Certaines destinations ne sont desservies que pendant la saison estivale.
  • easyJet relie Amsterdam à plusieurs villes, dont Bordeaux, Toulouse, Marseille et Lyon (avec escale ; à partir de 100 euros A/R en basse saison).

Depuis la Suisse

  • KLM assure des vols Genève-Amsterdam à partir de 150 FS et Zurich-Amsterdam (à partir de 110 FS A/R en basse saison, 1 heure 55).
  • easyJet assure des liaisons Genève-Amsterdam et Bâle-Amsterdam (1 heure 30). Comptez à partir de 55 FS A/R en basse saison (55 FS depuis Bâle).

Depuis le Canada

  • Air Canada dessert Amsterdam avec escale (souvent en partage de code avec Lufthansa) depuis plusieurs villes canadiennes, dont Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver (A/R à partir de 1 000 $C ; environ 7 heures 30).
  • KLM rallie Amsterdam (parfois en vol direct) et plusieurs villes canadiennes également, dont Montréal, Ottawa, Toronto, Calgary et Vancouver, en partage de code avec Delta Airlines ou Air France. Depuis Montréal, comptez un A/R à partir de 1 000 $C en basse saison (vol direct 7 heures 30 ou avec escale au moins 12 heures 30), Toronto (A/R vol direct ou avec escale à partir de 930 $C en basse saison.
  • Wow Air propose des vols entre Montréal, ou Toronto, et Amsterdam via Reykjavik (Islande) à partir de 500 $C environ (minimum 10 heures 20).

Aller aux Pays-Bas par voie terrestre

Les Pays-Bas sont reliés à leurs voisins par train à grande vitesse et par une kyrielle de bus internationaux ; il est recommandé de réserver suffisamment à l’avance, particulièrement en haute saison, car certaines lignes sont rapidement saturées. Arriver en voiture est très simple ; il n’y a pas de contrôle aux frontières entre les Pays-Bas et les pays voisins de l’espace Schengen.

Bus

Vérifiez soigneusement les points de départ et d’arrivée des bus ; les compagnies suivantes n’utilisent pas nécessairement les gares routières classiques, mais s’arrêtent sur l’une des routes principales traversant la ville desservie :

  • Eurolines Un consortium de compagnies d’autocars, commercialise des trajets internationaux bon marché en provenance ou à destination des Pays-Bas. Les autocars disposent de toilettes à bord et de sièges inclinables. Certains ont le Wi-Fi à bord.
  • Ouibus (Ce réseau de bus à petits prix, une filiale de la SNCF, dessert Amsterdam (et plusieurs villes néerlandaises) au départ de Paris (à partir de 30 euros) et d’autres villes françaises.
  • Flixbus Cette compagnie low cost dessert 27 pays d’Europe à bord de bus équipés de toilettes, de prises électriques et du Wi-Fi gratuit, avec en-cas et boissons vendus à bord. Comptez au moins 15 € pour un aller simple Paris-Amsterdam.
  • Busabout Propose des circuits en bus en Europe incluant les principales villes, de mai à octobre. S’adresse à un public jeune. Grille de tarifs complexe.

Train

Les liaisons ferroviaires internationales sont excellentes. Les cartes Eurail et Inter-Rail sont valables dans les trains de la compagnie nationale de chemin de fer, la NS (Nederlandse Spoorwegen). Nombre de liaisons internationales sont gérées par NS International. Vous pouvez acheter les billets en ligne sur le site de SNCB Europe. Les grandes gares ferroviaires néerlandaises disposent de guichets internationaux ; il est possible d’acheter vos billets pour la Belgique ou la France aux guichets ordinaires.

Depuis la France et la Belgique

  • Thalys exploite la ligne à grande vitesse reliant Paris (gare du Nord) à Amsterdam Centraal (6 fois/jour environ ; 3 heures 30) via la gare de Bruxelles-Midi. Les tarifs des billets achetés à l’avance sont intéressants et plusieurs formules de réduction existent. En partant de Bruxelles, vous rejoindrez Amsterdam en 1 heure 50. Des trains rallient Rotterdam depuis Paris (2 heures 45). À noter, deux nouvelles liaisons Thalys : Marne-la-Vallée/ Roissy-Charles de Gaulle et Bruxelles/Amsterdam.
  • SNCB opère une ligne Bruxelles-La Haye (2 heures 15) via Dordrecht (1 heure 30) et Rotterdam (1 heure 50) notamment, d’où des correspondances sont proposées pour plusieurs destinations aux Pays-Bas. Un train circule toutes les heures entre Liège et Maastricht (30 min).

Vélo

  • Aucun souci pour apporter votre propre vélo aux PaysBas. En train, il vous faudra en principe démonter la roue avant et la placer dans une housse. Renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne sur les modalités d’enregistrement.
  • Les pistes cyclables “longue distance” portent le nom de landelijke fietsroutes (LF) aux Pays-Bas et en Flandre.
  • La LF4 part d’Enschede, à la frontière allemande, et rejoint La Haye (300 km).

Belgique

Les cyclistes au long cours ont le choix entre différents itinéraires cyclables, sûrs et faciles, pour passer de la Belgique, ou de l’Allemagne, aux Pays-Bas. La piste LF2 relie Bruxelles à Amsterdam via Anvers, Dordrecht et Rotterdam en 350 km.

Voiture et moto

  • La carte grise, le permis de conduire et une assurance aux tiers sont obligatoires pour tous les conducteurs de véhicules particuliers. Votre assureur vous remettra votre carte nationale d’assurance automobile, de couleur verte.
  • L’ANWB fournit des informations, des cartes et une assistance sur présentation d’une carte de membre de l’AutomobileClub de votre pays.
  • L’auto-stop est peu courant aux Pays-Bas. Comme dans la majorité des pays, il présente toujours un risque limité mais potentiellement sérieux et n’est pas recommandé.
Mis à jour le : 2 octobre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir les Pays-Bas

Paramètres des cookies