Amsterdam : Les Incontournables

Musée Van Gogh

Admirer la plus importante collection mondiale de toiles de Vincent van Gogh revient tout autant à plonger dans l’âme tourmentée du peintre qu’à découvrir son œuvre. Plus de 200 tableaux suivent l’évolution de sa peinture, des toiles de ses débuts en Hollande jusqu’à celles peintes, une dizaine d’années plus tard, sous le soleil du Midi, une période caractérisée par des couleurs éclatantes. Des toiles de contemporains de Van Gogh, notamment Gauguin, Toulouse-Lautrec, Monet et Bernard, complètent la rétrospective.

Cafés bruns

Toute la quintessence d’Amsterdam est concentrée dans ses fameux bruin cafés (cafés bruns ou pubs néerlandais traditionnels). L’authentique café brun existe depuis fort longtemps et tient son nom de ses murs roussis par des siècles de fumée. Il y a des bougies sur les tables, des planchers couverts de sciure et, parfois, un chat qui vient quémander des caresses. Mais, surtout, il règne une atmosphère douillette qui invite à s’attarder des heures pour bavarder entre amis en buvant un verre. Ce charme, les cafés bruns le distillent depuis 300 ans.

Rijksmuseum

La malle aux trésors des Pays-Bas abrite une foule de Rembrandt, de Vermeer et de faïences de Delft. Les collections comptent plus d’un million d’objets, dont 5 000 tableaux, les plus célèbres étant les toiles des maîtres hollandais et flamands du Siècle d’or. Natures mortes, laitières rêveuses, gentilshommes portant une fraise et paysages baignés d’une pâle lumière jaune sont un vrai régal pour les yeux. Tandis que se poursuit la rénovation de l’édifice monumental, un “best of” de chefs-d’œuvre, dont la Ronde de nuit de Rembrandt, est visible dans une aile latérale.

Jordaan

Le Jordaan (ancien quartier ouvrier) est certainement le quartier le plus singulier d’Amsterdam. Ses vieilles maisons modestes, ses galeries sortant des sentiers battus et ses boutiques vintage bordant un ensemble serré de ruelles baignent dans une atmosphère intimiste. C’est ici qu’il faut venir passer des soirées conviviales dans les bars où l’on chante en chœur, ou dans les cafés bruns où la bière coule à flots. On pourrait flâner une semaine durant dans ses ruelles sinueuses sans découvrir toutes les cours et tous les restaurants nichés à l’abri des regards. Ce quartier incarne la quintessence de la propension néerlandaise à la gezelligheid (convivialité).

Vondelpark

Lorsqu’il fait beau, la ville entière semble se donner rendez-vous dans cet immense parc, l’équivalent amstellodamois du Central Park de New York. Les couples flirtent sur l’herbe, les bandes d’amis se retrouvent autour d’une bière dans les cafés en plein air, tandis que d’autres s’essayent au chant en grattant de vieilles guitares. Les artistes de rue divertissent la foule et les enfants prennent d’assaut les aires de jeux. Aménagé à l’anglaise, cet agréable espace vert possède nombre d’étangs, de pelouses, de bosquets et d’allées sinueuses qui invitent à la balade.

Marchés

Amsterdam a la folie des marchés, et leurs étals vendent toutes sortes d’articles : soieries, fromages bio, cadenas de vélo… L’Albert Cuypmarkt en est le roi. Ici, les immigrés surinamiens et indonésiens se mêlent à la population locale et vendent des autocuiseurs à riz, des épices et des en-cas comme les stroopwafel (gaufres). Le Bloemenmarkt est le royaume des fleurs ; le marché aux puces de Waterlooplein propose théières en porcelaine et autres vieux objets. Sans oublier le marché aux livres d’Oudemanhuis, le marché aux timbres ou le marché d’art.

Fête de la Reine

Le 30 avril, plus d’un million de personnes investissent Amsterdam à l’occasion de l’une des fêtes de rue les plus débridées d’Europe. La fête de la Reine (Koninginnedag), qui célèbre l’anniversaire de la souveraine, est aussi une occasion pour boire et porter d’incroyables tenues orange, la couleur nationale. La ville offre alors un tout autre visage : habitants emperruqués de coupes afros orange, bière orange, ballons orange en forme d’animaux, sabots orange… Les rues se transforment en un immense vide-grenier et accueillent d’exubérants concerts gratuits.

Balades sur les canaux

Amsterdam compte plus de canaux que Venise. Aussi, rien de tel qu’une balade sur l’eau pour prendre le pouls de la ville. On peut s’asseoir au bord d’un canal et regarder passer les bateaux : quantité de cafés semblent d’ailleurs avoir été conçus dans ce seul but. Mais on peut aussi flâner près des canaux et admirer quelques-unes des 3 300 péniches de la ville. Mieux encore : embarquez à bord d’un bateau pour une visite guidée. Depuis une embarcation, on comprend aisément pourquoi l’Unesco a récemment inscrit ces canaux au Patrimoine mondial.

Maison d’Anne Frank

Voir la chambre où se cachait Anne Frank, ainsi que son journal, protégé sous une vitrine, est une expérience poignante que font chaque année un million de visiteurs. Ils franchissent la bibliothèque coulissante ouvrant sur l’annexe secrète et grimpent l’escalier pour rejoindre la pièce à vivre, ou ce qui en faisait office. C’est dans cet endroit sombre et mal aéré que les Frank vécurent, observant le plus complet silence en journée, collant des photos de stars hollywoodiennes sur les murs et lisant Dickens, avant d’être mystérieusement dénoncés.

Vélos

À Amsterdam, il y a plus de bicyclettes que de voitures. Tout le monde se déplace à vélo : les jeunes, les vieux, les jeunes femmes qui vont en discothèque chaussées de talons hauts, les policiers en service ou les banquiers en costume qui pédalent, cravate au vent. C’est ainsi que les gens vont au travail, font leurs courses ou rejoignent leurs amis pour dîner au restaurant. Louer un vélo permet de vivre comme les Amstellodamois, mais aussi de gagner facilement les quartiers les plus éloignés, leur belle architecture et leurs musées, ainsi que la campagne ponctuée de moulins à vent et de villages au charme d’antan.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir les Pays-Bas

Paramètres des cookies