Îles grecques et Athènes : Sports et activités

A faire dans les îles grecques

La Grèce tire parti de ses paysages ourlés de flots bleus et caressés de vents chauds. Son littoral, ses falaises spectaculaires, ses forêts et ses prairies luxuriantes sont rendus accessibles par un réseau de chemins ancestraux. Si les visiteurs, tout juste sortis de leur torpeur balnéaire, ont l’envie de bouger, le choix abonde : les kitesurfeurs débutants comme les cyclistes confirmés, les amateurs de randonnées ou même de ski trouveront ici leur bonheur.

Activités nautiques et aquatiques

Plongée et snorkeling

On peut pratiquer le snorkeling à peu près partout le long de la côte, d’autant que l’équipement est facile à trouver et bon marché. Parmi les meilleurs spots de snorkeling figurent Monastiri sur Paros, Paleokastritsa à Corfou, la baie de Xirokambos sur Léros et toute la côte de Kastellorizo (Megisti). Beaucoup de clubs de plongée utilisent leurs bateaux pour emmener les groupes sur des sites splendides.
La loi grecque est très claire : afin de se prémunir contre le pillage des antiquités immergées en Méditerranée et dans la mer Égée, seules les écoles sont autorisées à pratiquer la plongée. Il faut donc passer par elles. Jusqu’à récemment, les sites de plongée étaient limités et strictement contrôlés, mais de nouveaux spots sont désormais accessibles et les centres de plongée se multiplient. On en trouve notamment à Parga sur le continent et
à Glyfada près d’Athènes, ainsi que sur
les îles de Corfou, d’Eubée (Evia), de Léros, de Milos, de Mykonos, de Paros, de Rhodes, de Santorin et de Skiathos.
L’Association professionnelle des moniteurs de plongée (PADI ; www.padi.com) fournit notamment la liste des centres de plongée certifiés PADI en Grèce.

Planche à voile

La planche à voile est le sport nautique le plus pratiqué en Grèce. Hrysi Akti sur Paros et Vassiliki sur Leucade (Lefkada) se dispute le titre de meilleure plage dans le cœur des véliplanchistes. Certains affirment que Vassiliki est l’un des meilleurs sites au monde pour s’initier à ce sport.
Les bons spots ne manquent pas autour des îles. Citons notamment Kalafatis sur Mykonos, Agios Georgios sur Naxos, Mylopotas Beach à Ios, le cap Prassonissi dans le sud de Rhodes, les environs de Tingaki sur Kos et Kokkari à Samos.
Vous trouverez des planches à louer un peu partout, moyennant 10 à 25 € selon l’endroit et l’équipement. La plupart des loueurs proposent aussi des cours pour débutants. Les ressortissants de l’Union européenne sont libres d’apporter leur planche à voile. Les voyageurs venant d’autres pays doivent se soumettre à une procédure particulière.

Kitesurf et surf

Forte d’un vent presque constant et de conditions idéales, la plage de Pounda,
sur Paros, attire les meilleurs kitesurfeurs du monde ; les épreuves de la Professional Kiteboard Riders Association et du Kiteboard Pro World Tour s’y déroulent. Avec ses eaux peu profondes, c’est aussi un formidable endroit pour s’initier au surf. Mikri Vigla, autre excellent spot, à Naxos, propose des cours à deux pas d’une splendide plage de sable blanc.

Ski nautique

Les eaux relativement calmes et chaudes de la Méditerranée rendent agréables sa pratique. Toutefois, en août, les conditions sont parfois difficiles lorsque le meltemi (vent sec du nord) souffle dans la zone centrale de la mer Égée. Sur l’île de Poros, près d’Athènes, l’activité est particulièrement bien organisée. Le club Passage (22980 42540 ; www.passage.gr ; baie de Neorion) comprend une école de ski nautique prisée et un parcours de slalom.

Randonnée à pied

Randonner dans les îles est particulièrement gratifiant. Sur les petites îles, vous rencontrerez une belle variété de sentiers, en particulier les kalderimia, des voies pavées ou dallées de l’époque byzantine qui relient les villages entre eux ; les monopatia, des sentiers de bergers ou de moines, qui conduisaient à l’origine aux villages dotés de bergeries ; ou encore des sentiers non balisés cheminant entre les bourgs les plus isolés. Ces parcours sont parfois très abrupts et difficiles à repérer.
Si l’on compte s’aventurer hors des sentiers battus, une bonne carte est primordiale. Malheureusement, la plupart des cartes touristiques vendues sur les îles sont insuffisantes pour la randonnée. Les meilleures cartes de randonnée sont éditées par Anavasi (www.anavasi.gr) et Terrain (www.terrainmaps.gr).
Le printemps (avril-mai) est la meilleure période pour la randonnée, car les campagnes, verdoyantes après les pluies hivernales, sont couvertes de fleurs. L’automne (septembre-octobre) est également un bon moment ; en juillet-août, en revanche, comme les températures ne descendent jamais en dessous de 40°C, il n’est vraiment pas agréable de marcher. Quelle que soit la période choisie, il faut s’équiper d’une bonne paire de chaussures de marche pour affronter un sol dur et caillouteux, d’un chapeau à large bord, d’une bouteille d’eau et d’une crème solaire à indice de protection élevé.
Plusieurs agences proposent des randonnées organisées. La plus grande, Trekking Hellas, met sur pied des randonnées d’une semaine autour du mont Olympe ou dans les Cyclades.
 

Cyclotourisme

 
Avec plus de 4 000 km de routes côtières en Grèce continentale, la Grèce est de plus en plus prisée par les cyclistes. Il est possible de louer un vélo pour la journée, mais beaucoup de voyageurs en font leur principal mode de transport. Les vélos peuvent généralement être embarqués gratuitement à bord des trains et des ferries, et de plus en plus d’agences se spécialisent dans le cyclotourisme.
Soyez prévoyant avant de partir : mieux vaut emporter un kit de crevaison et une trousse de premiers secours. Les motards sont connus pour rouler très vite et pas forcément sur leur voie, et il convient d’être particulièrement prudent dans les virages et sur les routes étroites. En juillet-août, la plupart des cyclistes font une pause entre 12h et 16h pour éviter les risques de coup de chaleur et de déshydratation.

Mis à jour le : 28 mai 2018

Articles récents

Paramètres des cookies