Majorque : Comment circuler

Transports à Majorque

Les transports majorquins affichent des prix raisonnables, mais les bus et les trains ne couvrent pas chaque recoin de l’île, et les liaisons sont moindres en basse saison. Pour les horaires sur l’ensemble de l’île, contactez Transport de les Illes Balears (TIB ; 971 17 77 77).

Bus

Grosso modo, l’île peut être divisée en cinq zones rayonnant à partir de Palma. Les lignes de bus ayant un numéro dans les 100 couvrent le Sud-Ouest, les 200 l’Ouest (jusqu’à Sóller), les 300 le Nord et la majeure partie du Centre, les 400 une partie du Centre et la côte est, et les 500 le Sud. Plusieurs petites compagnies de bus se répartissent le réseau, mais on peut obtenir les itinéraires et les horaires de l’ensemble des prestataires en contactant Transport de les Illes Balears (TIB ; 971 17 77 77). Depuis Palma, la majeure partie de l’île est accessible en bus. Tous les bus partent de l’Estació Intermodal (971 17 77 77 ; Plaça d’Espanya) ou à proximité. Attention, les départs ne sont pas toujours très fréquents et leur nombre diminue considérablement le week-end. Les dessertes diminuent aussi en direction de nombreuses zones côtières de novembre à avril, et certaines lignes sont complètement suspendues (comme celle reliant Ca’Picafort à Sa Calobra ou Sóller).

Même si la majeure partie de l’île est bien couverte par le réseau de bus, il peut s’avérer fastidieux de se rendre dans certains endroits plus reculés ou de parcourir la Serra de Tramuntana avec ce moyen de transport. Par exemple, le bus 200 qui part de Palma se rend à Estellencs en passant par Banyalbufar, alors que le bus 210 va à Valldemossa et, de temps en temps, pousse jusqu’à Deià et Sóller. Aucune ligne de bus ne relie Estellencs à Valldemossa et les lignes sont toutes peu fréquentes, à l’exception de celle faisant Palma-Valldemossa. Dans l’ensemble, les distances sont assez courtes et les trajets durent très rarement plus de deux heures.

Train

Quatre lignes de train partent de Palma ; renseignez-vous auprès de Transport de les Illes Balears (TIB ; 971 17 77 77). L’une part de l’ancienne gare située Carrer Eusebio Estada (à côté de l’Estació Intermodal de Palma) et va en direction du nord, jusqu’à Sóller. Cette excursion panoramique à bord d’un train en bois est l’une des balades les plus populaires (l’excursion se fait en une journée). Les trois autres lignes partent de l’Estació Intermodal et se dirigent vers l’intérieur de l’île jusqu’à Inca, où l’une a son terminus et les autres se séparent pour desservir Sa Pobla et Manacor. Le train est généralement meilleur marché que le bus et les départs sont fréquents tout au long de la journée. Les projets évoqués pour étendre la ligne de Manacor à Artà sont peu susceptibles de voir le jour, l’itinéraire ayant été transformé en piste cyclable.

Vélo

Depuis quelques années, Majorque s’est résolument affirmée comme une destination pour le cyclisme sur route grâce à l’engouement des équipes professionnelles, qui en font leur terrain d’entraînement hivernal. Le terrain est parfois difficile dans les zones montagneuses, en particulier le long des côtes ouest et nord-ouest. Des accotements larges, des pistes cyclables en nombre suffisant et une bonne tolérance des cyclistes de la part des autres usagers de la route rendent la pratique du vélo engageante. Les itinéraires cyclistes sont généralement indiqués par des panneaux dans la campagne majorquine (il s’agit en général de routes secondaires entre les villes et les villages). Pour plus d’informations sur les circuits de l’île, consultez www.illesbalears.es, rubrique “Tourisme et sport”. De nombreux circuits répartis sur toute l’île y sont décrits. Nous recommandons également le site www.seemallorca.com (en anglais) qui présente pas mal d’itinéraires.

Location

Les loueurs de vélos sont généralement installés autour des principales stations balnéaires de l’île, ainsi qu’à Palma. Tous sont très compétents. Les tarifs sont variables mais, en moyenne, comptez 10-15 euros par jour pour un vélo de ville, 15-30 euros par jour pour un vélo de course à cadre en aluminium ou carbone. Plus vous louez le vélo longtemps, plus le tarif à la journée baisse.

Voiture et moto

De manière générale, le réseau routier de Majorque est d’excellente qualité, même si certaines routes côtières dans le nord et l’ouest de l’île sont à réserver aux conducteurs aguerris (comme à Sa Calobra ou à Formentor). Les routes étroites le long du littoral jalonné de falaises et les routes de campagne qui s’enfoncent dans les terres raviront les conducteurs de moto. Principal axe routier de Majorque, la quatre voies Ma13 dessine une diagonale à travers l’île en reliant Palma, à l’ouest, à Alcúdia, au nord. La Ma1 forme une boucle au sud-ouest de Palma et rallie Andratx. Bien que la majeure partie de l’île soit desservie par des bus et par des trains, en particulier en haute saison, avoir son propre véhicule permet de jouir d’une plus grande liberté. Vous pourrez vous mettre en quête des réserves naturelles, des baies isolées et des coins de montagne paisibles, tout en restant à l’écart des foules. Si votre véhicule n’est pas équipé d’un GPS, cela vaut la peine d’investir dans une bonne carte routière pour partir à la découverte des endroits les plus reculés de l’île, comme celle publiée par Marco Polo à l’échelle 1/125 000.

Club automobile

Le Real Automóvil Club de España (www.race.es) est le club automobile national. Vous pouvez le contacter pour obtenir de l’aide en cas de panne. Mais surtout, il faut demander avant le départ à votre assurance un numéro de téléphone à composer en cas d’urgence. Venir avec son propre véhicule

Si vous voyagez avec votre véhicule, n’oubliez pas de vérifier son état avant le départ et la couverture de votre assurance. Apportez votre carte grise pour pouvoir prouver, si nécessaire, que vous êtes bien le propriétaire de votre voiture. Et n’oubliez pas qu’en Espagne, il est obligatoire d’être équipé de deux triangles de signalisation (à utiliser en cas de panne) et d’un gilet réfléchissant. Il est également recommandé de disposer d’une trousse de premiers secours, d’une boîte d’ampoules et d’un extincteur.

Permis de conduire

Les permis de conduire de l’Union européenne sont valables dans toute l’Europe. De même, les Suisses n’ont besoin que de leur permis de conduire national. Les touristes canadiens, en revanche, devront faire une demande de permis de conduire international (PCI), valable 12 mois, auprès de l’Association canadienne des automobilistes (CAA). En cas de contrôle, le document international devra être présenté en plus du permis de conduire national.

Carburant

Vous trouverez des stationsservice (gasolineras) dans les grandes villes, les villes moyennes et dans la plupart des grandes stations de la côte. Veillez à faire le plein avant d’explorer les zones rurales peu fréquentées. Vous aurez le choix entre le sin plomo (sans plomb ; indice d’octane 95) et le gasóleo (diesel). Les tarifs sont à peu près les mêmes que dans le reste de l’Europe. La plupart des stations-service acceptent les paiements par carte bancaire.

Location

Les tarifs des locations sont variables, mais il est généralement possible de louer un véhicule économique pour 25-40 euros la journée. N’oubliez pas qu’une compacte peut s’avérer un peu étroite si vous voyagez en famille. Le coût risque d’augmenter si vous ajoutez un conducteur ou prévoyez de rendre la voiture dans une autre ville. Si vous souhaitez un siège enfant (environ 10 euros/jour), pensez à bien le préciser à la réservation.

Pour pouvoir louer une voiture, vous devez être en possession d’un permis de conduire, avoir au moins 21 ans et, du moins pour les grandes enseignes, posséder une carte bancaire. Attention, toutes les agences exigent que vous restituiez le véhicule avec le même niveau de carburant que celui qu’il avait au début de la location, sous peine de frais très élevés. Repérez une station-service à proximité du loueur pour pouvoir faire le plein si nécessaire avant de rendre le véhicule.

Toutes les grandes enseignes sont présentes sur l’île. Il est toujour intéressant de comparer les prix et vous pouvez même consulter un comparateur de prix en ligne comme www.rentalcars.com, www.autoeurope.fr ou www.autoescape.com avant de vous lancer. Parmi les agences installées à l’aéroport figurent :

Assurance

L’assurance au tiers est le minimum requis en Espagne comme dans toute l’Europe. Si vous voyagez avec votre véhicule personnel, vérifiez auprès de votre assurance avant de partir que vous êtes couvert à l’étranger et demandez une “carte verte” – certificat d’assurance automobile reconnu en Europe. N’oubliez pas non plus de prendre quelques feuillets de constat d’accident à l’amiable.

Les agences de location proposent des assurances, mais assurez-vous de bien comprendre quelles sont vos responsabilités, et quelles sont les décharges auxquelles vous avez droit en cas de dommage causé au véhicule loué. L’assurance couvrant les dégâts subis par le véhicule – l’assurance-collision sans franchise – implique généralement un surcoût, mais elle est vivement recommandée car la franchise est souvent d’un montant proche de 1 000 euros.
La souscription d’une assurance complémentaire (pour plusieurs jours ou à l’année) en cas de location de véhicule s’avère parfois moins chère en ligne.

Code de la route

Taux limite d’alcoolémie 0,05 g /l. La conduite en état d’ivresse peut entraîner un jugement au tribunal, une amende et le retrait du permis de conduire dans les 24 heures. Les amendes peuvent monter jusqu’à environ 1 000 euros pour les infractions graves, et un taux de 0,12 g/l ou plus vous expose même à une peine de prison.

Âge légal pour conduire

Pour les voiture, 18 ans ; pour les motos et les scooters, 16 ans (80 m3 et au-delà) ou 14 ans (50 m3 et en-deçà). Le permis est obligatoire. Les motocyclistes Ils doivent utiliser leurs phares en permanence et porter un casque s’ils conduisent un véhicule de 125 cm3 ou plus.

Dépassement

Les chauffeurs routiers espagnols ont souvent la gentillesse d’activer leur clignotant droit pour indiquer que la voie d’en face est suffisamment dégagée pour doubler (à l’inverse, ils mettent le clignotant à gauche si vous essayez de doubler alors qu’une voiture arrive en face).

Ronds-points

Les véhicules déjà engagés sont prioritaires. Limitations de vitesse 50 km/h dans les zones bâties, 100 km/h sur les grandes routes et jusqu’à 110 km/h sur les quatre voies desservant Palma.

Mis à jour le : 6 juillet 2019

Articles récents

Paramètres des cookies