Thaïlande : Avec des enfants

La Thaïlande en famille

Pour les Thaïlandais, qui s’extasient facilement sur la moindre petite chose “mignonne”, les enfants étrangers, au look si exotique, deviennent instantanément le centre de tous les regards et de toutes les attentions, faisant même tomber les barrières de la timidité naturelle des habitants.
Même les bébés deviennent des vedettes ici, et réussissent à transformer des chauffeurs de taxis bourrus en tontons gâteux faisant des “ já ăir ” (coucou !) à n’en plus finir. Si vous achetez à manger dans la rue avec un bébé dans les bras, attendez-vous à ce que le marchand vous propose de tenir l’enfant le temps que vous mangiez – et il l’emmènera alors faire un tour pour dire bonjour aux autres vendeurs de rue.
Les enfants un peu plus âgés se montrent souvent craintifs vis-à-vis des gens qu’ils ne connaissent pas, un comportement qui s’accommode mal de l’intérêt passionné dont font preuve les Thaïlandais envers les petits. Une manière polie d’expliquer cette attitude et de couper court à d’autres “assauts” est de dire qu’il est “ki aye” (timide). Si vous voyagez avec des enfants se trouvant dans cette phase de leur développement, le plus simple est de rester dans des zones très touristiques et d’éviter les coins reculés du pays, où tout étranger, a fortiori un enfant, attire l’attention générale.

À voir et à faire avec des enfants

Les enfants apprécieront particulièrement les plages, qui s’étirent le long de jolie baies baignées d’eaux peu profondes, idéales pour les nageurs débutants. Plus l’on descend vers le sud, plus l’eau est claire, et lorsque le récif est proche, les poissons viennent tout près du rivage.
Les attractions liées aux animaux sont nombreuses, mais ceux-ci ne sont pas traités avec autant de soin qu’en Occident. Les promenades à dos d’éléphant, les sorties en radeau de bambou et les autres activités en extérieur autour de Chiang Mai et de Kanchanaburi prennent davantage en considération à la fois l’enfant et l’animal.
À Phuket, Ko Chang et dans bien d’autres destinations balnéaires, les enfants de 6 ans et plus auront l’occasion d’aller voir des animaux, de se balader jusqu’à des cascades et de pratiquer toutes sortes de sports aquatiques. Il y a aussi le métro aérien (Skytrain ou BTS) et les galeries commerciales bourrées d’escalators (les petits adorent). Les ados et les préados, eux, apprécieront sûrement le paradis du shopping qu’est la capitale.
En train, les enfants apprécieront les voyages de nuit ; on leur attribue généralement les couchettes basses, près de la fenêtre, avec vue sur l’extérieur. Pour le fils de l’auteure, les plus beaux souvenirs des 5 semaines passées en Thaïlande resteront les balades en hors-bord dans l’archipel de Ko Chang. Il était par ailleurs ravi chaque fois qu’il trouvait deux savons dans une chambre d’hôtel – il ne faut parfois pas grand-chose pour contenter les petits ! – et s’est fait une “grotte à chauves-souris” de la moustiquaire sous laquelle il a dormi à Ko Kut.
Même les temples peuvent se révéler des buts d’excursion séduisants. Les chemins menant aux sanctuaires perchés en haut des montagnes sont autant d’occasions de dépenser un peu d’énergie ; ils s’élèvent parfois dans des forêts peuplées de singes et parsemées de grottes. À l’intérieur des temples bouddhiques, les bambins sont souvent intéressés par toute l’activité liée au rituel de l’acquisition des mérites : on brûle des bâtons d’encens, on s’incline devant le bouddha, on frotte une feuille d’or sur la statue principale. La plupart des temples possèdent en outre un endroit dédié aux pratiques divinatoires. On secoue une boîte en bambou jusqu’à ce que l’un des bâtonnets qui s’y trouvent tombe. Il porte un numéro, qui correspond à une prédiction. Une variante de cette pratique consiste à déposer de l’argent dans le récipient (parfois dans un automate !) correspondant au jour de la semaine où l’on est né, pour obtenir en échange une divination.

Pratique

Les équipements pour enfants en bas âge – siège auto, chaise haute dans les restaurants ou espace de change pour bébés dans les toilettes publiques – sont quasi inexistants. Les parents devront faire preuve d’imagination ou imiter les Thaïlandais, qui tiennent leurs bambins sur les genoux la plupart du temps.
Vous trouverez des aliments pour bébé et des couches en ville, dans les supérettes et les 7-eleven, mais pas dans les zones rurales. Il y a aussi des vêtements enfants chez Tesco Lotus, Big C ou Tops Market. Les pharmacies vendent des crèmes contre les rougeurs.
Voyager avec des enfants peut aussi être un vrai défi. Les rues de Thaïlande sont souvent trop bondées pour un landau, surtout les modèles actuels, très larges. Mieux vaut opter pour une poussette avec ombrelle qui peut se faufiler et se replier pour entrer dans un túk-túk. Porter son enfant peut être pratique, mais faites attention à ce que la tête du bébé ne dépasse pas la vôtre, de nombreux objets étant accrochés en hauteur.

Santé et sécurité

Dans l’ensemble, les parents n’ont pas trop de souci à se faire concernant les questions de santé. Bien sûr, toutes les précautions d’usage s’imposent. Il convient avant tout d’observer quelques règles d’hygiène élémentaires, comme se laver régulièrement les mains. Veillez à ce que vos enfants ne jouent pas avec les animaux : la rage est relativement répandue dans le pays. De toute façon, la plupart des chiens que vous croiserez ne sont pas des animaux de compagnie et préfèrent fouiller les poubelles plutôt que se laisser caresser.
Les piqûres de moustique marquent souvent beaucoup la peau des enfants. Vous trouverez sur place plusieurs crèmes de fabrication locale susceptibles d’atténuer l’inflammation et d’apaiser les démangeaisons. Bien entendu, toutes les précautions d’usage s’imposent.
Les enfants habitués à vivre en milieu urbain trouveront leurs marques dans les grandes villes du pays, livrées à une circulation chaotique laissant des axes piétonniers assaillis par la foule. Dans ces métropoles bruyantes, le risque d’overdose sensorielle existe pour les plus jeunes. Rappelez-leur quelques consignes de sécurité avant de sortir car ils auront du mal au milieu de l’agitation et du bruit de la rue à comprendre vos instructions.

Mis à jour le : 23 août 2016

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Thaïlande

Paramètres des cookies