Sri Lanka

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Sri Lanka
  4. Sports et activités

Sri Lanka : Sports et activités

Bouger au Sri Lanka

Plages et baignade

Malgré sa taille réduite, le Sri Lanka  possède d’innombrables étendues de sable.
La côte ouest, la région balnéaire la plus développée, abrite la plupart des complexes hôteliers pour voyages organisés. Que cela ne vous rebute pas car certaines des plages sont les plus belles du pays.
Avec ses plages fabuleuses (voir la liste des plus belles plages au Sri Lanka), un bon choix d’hébergements et d’activités – de la plongée au surf –, la côte sud est l’endroit le plus prisé des voyageurs indépendants en quête de plaisirs balnéaires.
La guerre et les troubles ont laissé les plages de la côte est en dehors des circuits touristiques. Avec la paix, tout change et les voyageurs commencent à redécouvrir ses splendides étendues de sable.
Au nord, les plages désertes constituent la norme et séduiront les plus aventureux.

Surf

Si la houle est présente toute l’année au Sri Lanka, les vagues sont bien moins impressionnantes qu’aux Maldives voisines et en Indonésie. On visite plus ce pays pour sa culture, son climat et sa douceur de vivre que pour le surf. Le Sri Lanka reste néanmoins parfait pour les débutants et pour les surfeurs de niveau moyen afin d’expérimenter leurs premiers reef breaks. Nombre des spots sont proches du rivage et très facilement accessibles.
La plupart des stations balnéaires louent des planches (de 300 à 500 Rs l’heure) et proposent des cours (à partir de 30 €).

Rafting, canoë et bateau

Vous pourrez pratiquer des sports nautiques loin des plages. Dans les montagnes, des rivières dévalent les versants, créant des conditions idéales pour le rafting.
Actuellement, la région la plus connue pour le rafting se situe près de Kitulgala, où plusieurs tour-opérateurs proposent des promenades le long des méandres de la rivière (environ 30 $ US par personne) ou, pour les rafteurs expérimentés, des descentes de rapides de classes 4 et 5.

Planche à voile et kitesurf

Bien que le Sri Lanka ne soit pas renommé pour ces activités, on peut néanmoins les pratiquer. Negombo possède une bonne école de kitesurf qui propose des sorties le long de la côte. Plus au nord, la région de Kalpitiya devient réputée pour le kitesurf. Les vents sont plus puissants dans ce secteur, mais les infrastructures restent rares pour le moment.
De même, au nord du pays, Munnar Island et les îles au large de Jaffna offrent un bon potentiel pour la planche à voile, mais restent en dehors des sentiers battus.

Observation des baleines et des dauphins

Le Sri Lanka devient mondialement réputé pour l’observation des baleines, notamment la baleine bleue, la plus grosse créature au monde. Mirissa  est le meilleur endroit pour organiser une excursion. Sur la côte est, Uppuveli et Nilaveli offrent des excursions plus calmes, mais moins fiables. Dans le nord-ouest, la région de Kalpitiya propose des circuits identiques, mais les dauphins sont plus fréquents que les baleines.

Plongée et snorkeling

Le Sri Lanka offre de multiples possibilités de plongée et de snorkeling. Des écoles de plongée sont installées tout au long des côtes (à l’exception du Nord), et vous pourrez pratiquer le snorkeling quasiment partout. En règle générale, vous verrez plus de poissons que de récifs et quelques épaves. Parmi les nombreux poissons tropicaux de l’océan Indien : les poissons-anges, les poissons-papillons, les poissons-chirurgiens et les poissons-scorpions, ainsi que des prédateurs comme les requins à pointes noires et à pointes blanches.
Le long de la côte ouest, la meilleure période pour la plongée et le snorkeling dure de novembre à avril. Sur la côte est, la mer est plus calme d’avril à septembre. Ne vous attendez pas à une excellente visibilité.

Parcs nationaux et safaris

Le Sri Lanka est l’un des pays d’Asie du Sud les plus intéressants pour l’observation de la faune. L’île possède une surprenante variété d’habitats et d’espèces compte tenu de sa superficie. Même si les animaux ne constituent pas votre passion première, vous serez impressionné par la vue de grandes hardes d’éléphants, d’énormes baleines, de léopards farouches, de bancs de dauphins, de centaines d’oiseaux colorés et de récifs peuplés de poissons multicolores.
L’industrie touristique a rapidement intégré le potentiel que représente la découverte de la faune. Un grand nombre de parcs nationaux, de secteurs protégés et de safaris permet à tout visiteur, du profane au naturaliste, de profiter des espaces sauvages du Sri Lanka.

Comment réserver un safari au Sri Lanka

Il est extrêmement facile d’organiser un safari dans les principaux parcs nationaux et autres secteurs protégés. Des conducteurs de jeep proposent habituellement leurs services dans la ville la plus proche ou à l’entrée des parcs, et les hôtels peuvent également organiser un safari. Il suffit généralement d’arriver la veille, de préciser vos souhaits et de négocier le prix. Dans tous les parcs, les droits d’accès sont payés à l’entrée. 

Mis à jour le : 26 avril 2016

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Sri Lanka