Malaisie

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Malaisie
  4. Comment circuler

Malaisie : Comment circuler

Transports en Malaisie

Avion

Compagnies aériennes en Malaisie

Les deux principales compagnies malaises sont Malaysia Airlines (MAS ; 1300-883 000, depuis l’étranger 03-2161 0555 ; www.malaysia-airlines.com.my) et AirAsia (600 85 8888 ; www.airasia.com). Firefly (03-7845 4543 ; www.fireflyz.com.my), une filiale de la MAS, effectue des vols de KL (SkyPark Subang Terminal) à Penang, Kota Bharu, Kuala Terengganu, Kerteh, Langkawi, Johor Bahru, Alor Setar et Kuantan, et de Penang à KL, Johor Bahru et Langkawi. Berjaya Air (03-7847 8228 ; www.berjaya-air.com) relie KL (SkyPark Subang Terminal) à Pulau Tioman, Pulau Pangkor et Pulau Redang, dans la péninsule malaise, ainsi qu’à Singapour et Koh Samui, en Thaïlande.
Au Bornéo malais, la filiale MASwings (www.maswings.com.my) de MAS assure des vols intérieurs au Sarawak, ainsi qu’entre le Sarawak et le Sabah, principalement depuis l’aéroport de Miri. Ces vols intérieurs, surtout ceux à bord de Twin Otters (18 places) sont tributaires des caprices du temps. Pendant la saison humide (octobre-mars au Sarawak et sur la côte nord-est du Sabah ; mai-novembre sur la côte ouest du Sabah), des endroits comme Bario, au Sarawak, peuvent rester isolés pendant plusieurs jours. Mieux vaut donc ne pas s’aventurer dans la région avec un emploi du temps serré. Les vols affichent complet pendant les vacances scolaires. S’il est plus facile, le reste de l’année, de trouver une place quelques jours à l’avance, mieux vaut réserver aussi tôt que possible.

Réductions et pass

Toutes les compagnies aériennes proposent des réductions sur Internet, par exemple pour les réservations très anticipées – dans certains cas, vous paierez uniquement les taxes d’aéroport. Diverses autres réductions (25-50 en général) peuvent s’appliquer sur les vols intérieurs, notamment pour les familles et pour les groupes d’au moins 3 personnes ; renseignez-vous si vous effectuez des réservations en Malaisie. Seuls les étudiants inscrits dans des institutions en Malaisie pourront bénéficier de tarifs préférentiels. 
Malaysia Airlines possède un forfait Discover Malaysia (160 €, sans les taxes d’aéroport), qui permet d’effectuer 5 vols intérieurs en Malaisie, sur une période de 28 jours. Un autre forfait (80 €) donne droit à 5 vols vers n’importe quelle province. Les forfaits sont réservés aux personnes arrivées en Malaisie par Malaysia Airlines.
Pour circuler dans le Sud-Est asiatique, vous devrez acquérir l’Asean Air Pass (www.visitasean.travel) en même temps que votre billet de vol dans votre pays d’origine, auprès de l’une des compagnies suivantes : Singapore Airlines, Malaysia Airlines, Thai, Garuda, Silk Air, Philippine Airlines, Air Vietnam, Laos Airlines et Myanmar Airlines. Ce forfait est limité à 3 billets minimum (420 $US ; 3 vols) et à 6 billets maximum (600 $US).
Le site Internet www.airtimetable.com/airpass_asia.htm réunit des renseignements sur divers forfaits permettant d’explorer la région sur une durée réduite – notamment ceux indiqués ci-dessus.

Auto-stop

N’oubliez pas que le stop n’est jamais exempt de dangers, dans quelque pays que ce soit. Nous ne le recommandons pas. Les auto-stoppeurs, notamment les femmes seules, doivent comprendre qu’ils prennent un risque, peut-être minime, mais potentiel. Si vous optez pour cette méthode, voyagez de préférence à deux et informez quelqu’un de votre itinéraire. 
La Malaisie a longtemps eu la réputation d’un pays dans lequel il était facile de faire du stop, et ceci est encore vrai. Compte tenu du prix des bus, rares sont toutefois les voyageurs qui choisissent cette solution. L’auto-stop est interdit sur les autoroutes Lebuhraya (fédérales).

Bateau

Aucune liaison n’est assurée entre la péninsule malaise et Bornéo. Des bateaux circulent entre la péninsule et les îles limitrophes, ainsi que sur les fleuves du Sabah et du Sarawak. Certaines compagnies de ferries sont connues pour ne pas se soucier de la sécurité à bord de leurs embarcations. Quant aux autorités locales, elles sont quasiment inexistantes. Si un bateau vous paraît surchargé ou peu sûr, ne montez pas à bord, par sécurité.

Bus

En Malaisie, les bus sont économiques, souvent confortables, et les places peuvent être réservées. Ils sont aussi rapides – parfois trop rapides. Pour multiplier les trajets, certains chauffeurs accélèrent imprudemment. Les accidents, souvent fatals, sont fréquents. 
Konsortium Transnasional Berhad (www.ktb.com.my), première compagnie de bus de Malaisie, opère sous les marques Transnasional (1300-888 582 ; www.transnasional.com.my), Nice (2272 1586 ; www.nice-coaches.com.my), Plusliner (www.plusliner.com) et Cityliner (www.cityliner.com.my). Si ses bus roulent en général plus lentement que ceux de ses concurrents, ils n’en ont pas moins été impliqués dans plusieurs accidents graves. Sur les longues distances, ils sont concurrencés par plusieurs opérateurs privés, comme Aeroline (www.aeroline.com.my) et Supernice (www.supernice.com.my). Les bus sont si nombreux sur les grandes lignes qu’il suffit souvent de se présenter au guichet pour obtenir une place dans le bus suivant.
Sur les axes principaux, la plupart des bus privés sont climatisés (et parfois il fait carrément froid !) et ne coûtent que quelques ringgits de plus que les bus ordinaires. 
Certaines grandes villes possèdent plusieurs gares routières. Les bus locaux/régionaux et les bus longue distance circulent alors à partir de gares différentes. Les gares peuvent aussi se distinguer en fonction des destinations desservies, comme à KL, par exemple.
Vous pouvez compter sur des liaisons par bus dans les zones plus isolées. Les petites villes et les kampung (villages) de tout le pays sont desservis par des bus publics, souvent poussifs et dépourvus de climatisation. Beaucoup sont mal indiqués, aussi devrez-vous souvent vous renseigner auprès des habitants. Ces bus, toujours très bon marché, constituent une excellente introduction à la vie rurale. La plupart des villes n’ont pas de billetterie ; on achète les billets directement à bord des bus.

Taxis longue distance

Avec les taxis longue distance, les déplacements en Malaisie, déjà commodes, deviennent un vrai plaisir. Presque toutes les villes sont dotées d’un arrêt de “teksi”, où les véhicules attendent, prêts à partir pour diverses destinations.
Le taxi est idéal pour 4 personnes, voyageant ensemble ou non, payant chacune un quart du trajet. Soit le taxi déniche rapidement ses 4 passagers à la borne de départ, soit vous faites le complément au cours du voyage, ce qui n’est pas difficile entre les villes importantes. Vous pouvez aussi louer le taxi pour vous seul. Vous paierez alors 4 fois le tarif individuel. 
Ce système de covoiturage perd de sa popularité à mesure que le niveau de vie des Malaisiens s’améliore. Pour trouver des compagnons de route, mieux vaut se présenter tôt le matin ou demander la veille, à la station, à quelle heure vous pouvez tenter votre chance. 
Pour certaines destinations, les tarifs sont fixés par les autorités et affichés aux arrêts. Les taxis climatisés coûtent quelques ringgits de plus que les autres. Dans l’ensemble, le taxi revient deux fois plus cher que le bus. Si vous souhaitez aller dans un endroit inhabituel ou louer le service à l’heure, négociez le prix à l’avance. Sur la péninsule, le prix est généralement de 50 sen par kilomètre. Au Sarawak, le prix au compteur est de 1,20 RM par kilomètre (au-delà des 10 RM des 3 premiers kilomètres).
Les chauffeurs de taxi conduisent souvent à tombeau ouvert. Si les collisions restent miraculeusement rares, vous devrez apprendre à garder votre sang-froid... Vous pouvez toujours demander au conducteur de ralentir, mais ce genre de requête est rarement bien accueillie. Autre solution : opter pour des taxis et des chauffeurs d’âge mûr, qui ont fait leurs preuves !

Train

La compagnie de chemin de fer nationale (privatisée), Keretapi Tanah Melayu (KTM ; 1300 885 862; www.ktmb.com.my), possède des trains modernes, confortables et économiques. Ils se limitent toutefois essentiellement à deux lignes et sont généralement lents.
La première remonte la côte ouest depuis Singapour, traversant KL et Butterworth avant de continuer vers la Thaïlande. Elle bifurque à Gemas, point de départ de la deuxième ligne, qui dessert Kuala Lipis et gagne le nord-est du pays, près de Kota Bharu, au Kelantan. De son vrai nom “ligne de la côte est”, elle est souvent appelée “Jungle Train” (train de la jungle, ou Jungle Railway).
Au Sabah, le North Borneo Railway (www.suteraharbour.com), petite ligne ferroviaire circulant sur une voie étroite dans la gorge de Sungai Padas entre Tenom et Beaufort, offre aux touristes un voyage panoramique de 4 heures le mercredi et le samedi.

Services et classes

Les deux grands types de services ferroviaires sont les trains express et les trains régionaux. Les trains express, climatisés, comportent des classes “premier” (1re classe), “supérieure” (2e classe) et parfois “économique” (3e classe). De même, les trains de nuit renferment des compartiments “premier night deluxe” (supplément couchette supérieure/inférieure 50/70 RM), “premier night standard” (supplément couchette supérieure/inférieure 18/26 RM) et “standard night” (supplément couchette supérieure/inférieure 12/17 RM). Les trains régionaux n’ont généralement que des voitures 3e classe. Certains proposent toutefois des places en 2e classe.
Les trains express ne s’arrêtent qu’aux gares principales, tandis que les trains régionaux, qui circulent essentiellement sur la côte est, font halte partout, même au beau milieu de la jungle, pour prendre passagers et bagages. Ils sont deux fois plus lents (au moins) que les express et ont des horaires irréguliers. Ils permettent toutefois, si vous avez du temps, de vivre une expérience enrichissante et sont idéals pour de courts trajets.
Les horaires des trains changent tous les 6 mois. Mieux vaut donc consulter le site de la KTM, qui permet de réserver et d’acheter des billets.

Mis à jour le : 22 août 2013

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le compagnon des voyageurs au long cours en Asie du Sud-Est, à glisser dans tous les sacs à dos avant le départ.
 

Paramètres des cookies