Iran

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Iran
  4. femmes seules

Iran : femmes seules

Les femmes s’apprêtant à visiter l’Iran doivent avoir conscience qu’elles seront confrontées à une culture très différente de la leur et qu’il leur faudra se plier à quelques contraintes. Elles doivent se poser les quatre questions suivantes : comment dois-je m’habiller ? Comment dois-je me comporter ? Serai-je en sécurité ? Que dois-je emporter ? Ce qui suit a pour objectif de vous donner quelques conseils préliminaires, de dissiper vos préjugés et de vous rassurer.

Comment dois-je m'habiller  ?

La loi impose aux femmes et aux filles à partir de 9 ans de porter le hidjab, terme générique désignant la tenue vestimentaire requise par l’islam pour les Iraniennes. Dans les lieux publics, des affiches indiquent les deux types de hidjab autorisés : le tchador, sorte de voile ample, descendant de la tête au pied (le mot tchador signifie “tente” en farsi), ou le maqna’e (sorte de châle recouvrant la tête), accompagné d’un manteau et d’un pantalon. 
Dans la réalité, le code vestimentaire est plus souple et ouvert à interprétation. Dans les grandes villes, il est fréquent de voir de jeunes femmes porter des manteaux qui épousent la silhouette (souvent des trench-coats serrés à la taille), des jeans moulants, des talons hauts et des foulards colorés qui laisse bien voir les cheveux et le cou. Cela est beaucoup plus rare dans les petites villes et les villages, où celles qui ne portent pas le tchador sont vêtues d’un ensemble composé d’un manteau ample, d’un pantalon noir, de chaussures sobres et d’un maqna’e. Les couleurs sont uniformément ternes.
Les Iraniennes qui ne se soumettent pas au hejab peuvent avoir de sérieux ennuis. Certaines femmes se permettent néanmoins quelques petites incartades : lunettes de soleil par-dessus le foulard, manteau qui ne couvre pas entièrement les fesses, couleurs vives, vernis à ongles, sandales qui laissent voir les pieds et les chevilles, et foulards qui ne recouvrent pas complètement la chevelure.
Heureusement, les étrangères ne sont généralement pas jugées aussi strictement que les Iraniennes, et peu d’Iraniens sourcilleront (excepté dans les villes comme Qom ou Mashhad) si vous dévoilez une partie de votre cou ou quelques mèches de cheveux. Il vaut la peine de regarder la manière dont les femmes sont habillées autour de vous ; elles portent par exemple une tenue plus conservatrice à Qom qu’à Téhéran.

Comment dois-je me comporter ?

Stéréotypes et demi-vérités sur les femmes circulent tant du côté occidental que du côté iranien : les Occidentaux imaginent que toutes les Iraniennes sont réprimées et tout de noir vêtues, tandis que certains Iraniens, influencés par les médias et les films étrangers, voient les Occidentales comme “faciles” et débauchées. En Iran, les rapports sexuels avant le mariage étant peu fréquents (du moins officiellement), il se peut que certains hommes – fourvoyés par le stéréotype mentionné plus haut – vous fassent des avances, en particulier si vous voyagez seule. Le meilleur moyen d’empêcher que cela ne se produise est de se montrer polie sans être trop amicale avec les hommes du cru. Si vous devez demander un conseil ou votre chemin, adressez-vous plutôt aux femmes (les jeunes sont plus susceptibles de parler anglais).

Serai-je en sécurité ?

En Iran, la violence envers les étrangères est extrêmement rare, ce qui n’est pas le cas des attouchements dans les savari (soyez sur vos gardes). On entend rarement parler de cas d’agressions sexuelles, mais cela arrive ; si vous voyagez seule, il est plus sûr de faire appel à des guides femmes, de ne pas fréquenter les maisons de thé et d’éviter les hôtels bon marché où descendent les ouvriers iraniens et les migrants (par exemple les mosaferkhaneh). Certaines villes – Yazd par exemple – possèdent des “Women Taxis”, réservés aux femmes et conduits par des femmes.

Que dois-je emporter ?

Si vous utilisez des tampons, emportez-en suffisamment pour tout votre séjour. En Iran, ils sont difficiles à trouver et chers. Les serviettes hygiéniques sont en revanche très répandues. Les toilettes n’étant pas dotées de poubelles, il est pratique d’avoir sur soi des sacs en plastique pour emporter papier hygiénique, tampons et serviettes hygiéniques usagés.

Mis à jour le : 26 février 2019

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Iran

Paramètres des cookies