Indonésie : Sécurité

Désagréments et dangers en Indonésie

L’Indonésie est, de façon générale, une destination assez sûre. Quelques rabatteurs peuvent vous harceler, mais la plupart des étrangers affrontent plus de problèmes chez eux. Si le vol existe, il est peu fréquent.

Alcool frelaté

Hormis dans les bars et les resorts fiables, abstenezvous de consommer de l’arak, l’alcool local à base de riz ou de palme. Il peut contenir du méthanol, toxique, produit lors de la fermentation, et qui n’est pas toujours éliminé. Décès ou empoisonnements peuvent survenir, notamment à Bali et aux îles Gili, lorsque des vendeurs peu scrupuleux mettent de l’arak à la place de vodka, de gin ou de whisky. Si les prix pratiqués dans un bar sont très bas, prenez le temps de vous demander ce que vous buvez vraiment…

Drogue

L’Indonésie pratique la tolérance zéro en matière de drogue, et les cas d’arrestation et de condamnation sont nombreux. Ces dernières années, des Français ont été arrêtés et condamnés par des tribunaux indonésiens. Le trafic de drogue fait l’objet de condamnations très lourdes, allant jusqu’à la peine de mort.

  • Des descentes de police ont lieu régulièrement dans les clubs de Jakarta et de Bali, avec analyse d’urine obligatoire pour toute personne surprise en possession de drogue. Des pièges sont tendus aux éventuels consommateurs (des policiers se font parfois passer pour des dealers).
  • À Bali, ces opérations visent également des soirées privées, et les propriétaires d’hôtels sont légalement contraints de dénoncer les contrevenants.
  • La réglementation ne distingue ni les substances ni les quantités. Les sanctions sont très lourdes dans tous les cas (que ce soient de l’héroïne ou quelques brins de marijuana).

Escroqueries

Comme dans beaucoup de pays en développement, certaines personnes cherchent à vous soutirer de l’argent, d’une manière ou d’une autre. Il est parfois difficile de distinguer une pratique “normale” – comme l’ajout d’un supplément – d’une arnaque pure et simple.

  • L’escroquerie aux cartes bancaires, par le biais de DAB truqués notamment, est courante à Bali et à Java. Il vaut mieux utiliser des DAB rattachés à des banques.
  • Certains rabatteurs prennent l’apparence de guides avenants pour conduire les visiteurs dans des boutiques ou des hôtels qui leur versent une commission.
  • Bali est le siège de nombreuses arnaques, notamment en lien avec des agents de change. Comme toujours, usez de bon sens.
  • Les mendiants (parfois des enfants) font généralement partie de réseaux. Si vous voulez faire un don d’argent, adressez-vous plutôt à un organisme reconnu.
  • Les rabatteurs et les colporteurs sont légion dans les secteurs touristiques. Ignorez-les.

Pollution

  • Évitez la plage dans les zones très urbanisées, surtout après les tempêtes qui drainent vers les plages les eaux usées, notamment dans le sud de Bali.
  • La qualité de l’air est parfois exécrable dans les régions densément peuplées ainsi qu’à Sumatra, lorsque des terres sont brûlées pour agrandir les plantations de palmiers à huile.

Risque terroriste et instabilité

Les mesures de sécurité, renforcées dans les zones touristiques après les attentats de Bali en 2002 et 2005, ont eu tendance à se relâcher ces dernières années. Le risque d’être pris dans une nouvelle tragédie de cet ordre est faible. Les hôtels de luxe de chaînes internationales présentent le meilleur niveau de sécurité – mais ils sont aussi les premières cibles, telles que l’ont démontrées les attaques à Jakarta en 2003 et 2009. Des attentats-suicides ont frappé une gare routière de Jakarta Est en 2017, tuant 3 policiers et, en mai 2018, des attaques visant des églises de Surabaya ont fait 28 victimes, mais de tels incidents restent relativement rares.

En Indonésie comme dans d’autres pays, il convient de faire preuve de vigilance et de respecter les consignes de sécurité. Les problèmes liés à la sécurité sont souvent exagérés par les médias étrangers, qui font passer les manifestations contestataires bruyantes et les incidents mineurs d’agitation pour un chaos d’ampleur nationale. S’il est vrai que des conflits peuvent surgir çà et là dans de petites parties du pays, l’archipel est dans l’ensemble sûr.

Jusqu’à tout récemment, les autorités françaises déconseillaient les voyages en Papouasie, dans le centre de Sulawesi et dans certains secteurs des Moluques. Ces dernières années, la situation tend toutefois à se stabiliser dans ces différentes régions.

Vols

Les délits violents sont rares, mais pas les vols à la tire – pas plus que les sacs arrachés à moto et les cambriolages de chambres ou de véhicules. Soyez prudent, comme dans toute zone urbaine. Rappelez-vous que les voleurs peuvent parfois être d’autres voyageurs.

Quelques conseils de bon sens :

  • Rangez votre argent avant de vous éloigner du distributeur (et n’oubliez pas votre carte !).
  • Ne laissez pas d’objets de valeur sans surveillance sur la plage.
  • Dans les hôtels, utilisez les coffres de la réception ou de votre chambre.
Mis à jour le : 11 novembre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Indonésie

Paramètres des cookies