Inde

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Inde
  4. Comment circuler

Inde : Comment circuler

Transports en Inde

Pour les longues distances et si votre séjour est court, il est recommandé de prendre l'avion. Sinon, vous n'aurez que l'embarras du choix entre le train, le bus et les taxis, très développés.

Avion

En dehors des sites des compagnies aériennes (voir ci-contre), il est possible de passer par des sites de réservation en ligne fiables comme Cleartrip (www.cleartrip.com), Make My Trip (www.makemytrip.com) ou Yatra (www.yatra.com).
Pour les vols intérieurs, il est recommandé de s’enregistrer environ 2 heures avant le décollage – la limite à ne pas dépasser est de 45 minutes. Chaque passager a droit à 20 kg de bagages (10 kg pour les petits avions) en classe économique.

  • Air India (1800 1801407 ; www.airindia.com). Le transporteur national indien propose de nombreux vols intérieurs et internationaux.
  • GoAir (1800 222111 ; www.goair.in). Compagnie économique fiable desservant entre autres Goa, Cochin, Jaipur, Delhi et Bagdogra.
  • IndiGo (09910383838 ; www.goindigo.in). La meilleure et la plus en vogue des compagnies, avec de nombreux vols à travers le pays et vers des destinations étrangères sélectes et une réputation de ponctualité non usurpée.
  • Jet Airways (1800225522 ; www.jetairways.com). Assure des vols à travers l’Inde et vers plusieurs destinations à l’étranger.
  • JetKonnect (1800223020 ; www.jetkonnect.com). Le transporteur low cost de Jet Airways dessert de nombreuses destinations, dont Amritsar, Dehradun, Chennai et Jodhpur.
  • Spicejet (18001803333 ; www.spicejet.com). Dessert notamment Bengaluru (Bangalore), Varanasi, Srinagar Colombo (Sri Lanka) et Katmandou (Népal).

Bus

Les bus vont presque partout en Inde et sont souvent la seule option dans les régions montagneuses. Ils offrent généralement le mode de transport le plus économique, avec des liaisons rapides et fréquentes.
Évitez les bus de nuit, à moins de ne pouvoir faire autrement : la conduite est alors plus dangereuse et les chauffeurs risquent de s’assoupir.
Sur les reliefs très vallonnés, les routes (et la conduite) sont parfois périlleuses et les risques d’accidents, toujours présents.

Classes

Les compagnies publiques et privées offrent des bus “ordinaires” (ordinary), “semi-deluxe”, “deluxe” et “super deluxe”. Le degré de confort de ces différentes classes varie cependant d’un endroit à l’autre. 
Les bus “ordinaires” sont en général de vieux véhicules bringuebalants, tandis que les “deluxe” vont d’une version légèrement améliorée de la catégorie ordinaire à des bus Volvo flambant neufs avec climatisation et rangées de deux sièges inclinables (appelés push-back).

Bagages

Les bagages volumineux peuvent être transportés en soute (moyennant parfois quelques roupies) ou sur le toit.
Si vos bagages sont placés sur le toit, fermez-les avec un cadenas et vérifiez qu’ils sont solidement arrimés à la galerie pour ne pas risquer de les voir tomber en cours de route !
Gardez un œil sur vos bagages pendant les arrêts ; ne laissez jamais vos affaires sans surveillance à l’intérieur du bus.

Réservations

On peut en général réserver sa place dans un bus deluxe – jusqu’à un mois à l’avance pour les compagnies publiques – à la gare routière ou dans les agences de voyages.
Il est maintenant possible d’acheter son billet en ligne dans certains États, comme le Karnataka et le Rajasthan, ou par l’intermédiaire de l’excellent portail Redbus (1800-300-10101 ; www.redbus.in).
Les réservations sont souvent impossibles pour les bus ordinaires, et la ruée vers un siège est parfois épique.

Voiture

Rares sont les visiteurs qui optent pour la location d’une voiture sans chauffeur. Louer une voiture avec chauffeur se révèle très abordable, surtout à plusieurs. Les ceintures de sécurité ne sont pas toujours opérationnelles. Hertz (www.hertz.com) fait partie des rares compagnies internationales ayant des agences en Inde.

Location avec chauffeur

La plupart des villes disposent de stations de taxis ou d’agences de location où vous pourrez réserver un circuit ou une excursion.

  • Certaines voitures ne sont pas autorisées à quitter leur État. Celles qui le font paient une taxe qui est ajoutée au prix de la location.
  • Demandez un chauffeur parlant anglais et connaissant la région que vous souhaitez visiter et essayez de voir la voiture et de rencontrer le chauffeur avant de payer quoi que ce soit.
  • De nombreux modèles de voiture font désormais office de taxis. De la Tata Indica à hayon au confortable SUV (Crossover) Toyota Innova, il y en a pour toutes les bourses.
  • Pour plusieurs jours, obtenez par écrit la confirmation que le tarif inclut les frais de gîte et de couvert du chauffeur. L’endroit où celui-ci dormira et se restaurera relèvera de son choix.
  • Il est essentiel d’établir les règles dès le départ ; faites savoir poliment mais fermement au chauffeur que c’est vous qui décidez, afin d’éviter des désagréments ultérieurs.

Tarifs

Les prix varient selon la distance et le terrain (la conduite en montagne consomme plus de carburant, ce qui se répercute sur le coût).
Un aller peut coûter aussi cher qu’un aller-retour, pour couvrir les frais du retour.
Les tarifs varient selon les États. Certains syndicats de taxis fixent un forfait horaire ou kilométrique journalier ; son dépassement entraîne un supplément.
Les prix varient aussi selon la marque, le modèle et la taille du taxi.
Afin d’éviter tout malentendu, faites mentionner par écrit le détail des prestations (carburant, arrêts touristiques, destinations desservies, repas et hébergement du chauffeur). Si, en route, un chauffeur vous demande de payer l’essence parce qu’il est à court de liquidités, exigez un reçu afin de vous faire rembourser
plus tard.
Un circuit touristique à la journée dans une ville donnée coûte un minimum de 1 000/1 200 ₹ pour un véhicule sans/avec clim dans la limite de 8 heures et 80 km/jour (au-delà, prévoyez des suppléments). Pour les circuits de plusieurs jours, les opérateurs fixent habituellement une distance maximale de 250 km/jour et facturent environ 8/10 ₹ le km pour une voiture sans/avec clim. Tout dépassement se traduit par un supplément.
Il est d’usage de donner un pourboire au terme du périple. Une somme de 100 ₹/jour est correcte, mais rien n’empêche de donner plus.

Transports urbains

Les villes d’Inde sont desservies par des bus, des cyclo-pousse, des auto-rickshaws, des taxis, des bateaux et des trains.

  • Les tarifs des transports publics varient d’une ville à l’autre (voir chapitres régionaux).
  • La règle de base pour n’importe quel type de transport sans tarif fixe est de s’entendre sur le prix avec le conducteur avant de monter. Si vous voyagez à plusieurs, assurez-vous que le prix vaut pour l’ensemble du groupe, ainsi que pour les bagages.
  • Ne payez pas la somme convenue avant d’avoir atteint votre destination finale.
  • Certains chauffeurs équipés d’un compteur refusent de l’enclencher et demandent un tarif “fixe” élevé.
  • Les prix augmentent la nuit (allant jusqu’à doubler) et certains chauffeurs prennent quelques roupies supplémentaires pour les bagages.
  • Prévoyez suffisamment de petites coupures car les conducteurs de taxi et de rickshaw ont rarement la monnaie.
  • De nombreux conducteurs de taxi et d’auto-rickshaw sont des rabatteurs.

Auto-rickshaw, tempo et vikram

Typiquement indien, l’auto-rickshaw est un triporteur couvert d’une capote en toile ou en métal. Il comporte deux places à l’arrière (mais accueille parfois beaucoup plus de monde !) et un espace limité pour les bagages.
On l’appelle parfois auto, scooter, rik ou tuk-tuk.
Il a l’avantage de coûter moins cher qu’un taxi. La plupart sont équipés de compteurs, mais décider le chauffeur à le mettre en marche peut relever du défi.
Circuler en auto-rickshaw est amusant, mais l’absence de vitres expose au bruit et à la chaleur !
Semblables à de grands auto-rickshaws, les tempo et les vikram font office de minibus sur des itinéraires déterminés (à prix fixe).
À la campagne, vous croiserez peut-être des véhicules à 3 roues hybrides, croisement entre un tracteur et un tempo, dont la roue avant se situe au bout d’un bras articulé.

Rickshaw

Les rickshaws (cycle-rickshaws ; appelés cyclo-pousse ailleurs en Asie) sont des vélos à 2 ou 3 roues équipés d’un siège pour les passagers. La plupart sont dotés d’une capote qui peut être abaissée par temps pluvieux ou pour laisser plus de place aux bagages.
Si beaucoup de grandes villes ont supprimé les rickshaws ou réduit leur nombre, ils restent le moyen de transport privilégié dans les villes plus modestes.
Accordez-vous sur le tarif avant de monter. Renseignez-vous auprès des habitants.Compte tenu de l’effort physique produit par le conducteur, un pourboire est toujours apprécié.
Kolkata est le dernier bastion des tana rickshaws, des carrioles à deux roues tirées par un rickshaw-wallah.

Taxi

Dans la plupart des villes, vous trouverez des taxis, souvent équipés de compteurs. Obtenir la mise en marche d’un compteur est une autre affaire. Si le chauffeur refuse de le déclencher, trouvez un autre taxi.
Pour éviter les entourloupes, préférez les taxis prépayés quand c’est possible (voir chapitres régionaux). On les trouve plus fréquemment devant les principales gares ferroviaires.
De nombreux conducteurs de taxi sont des rabatteurs pour des hôtels ou des boutiques qui leur versent des commissions.

Autres moyens de transport

Dans certaines villes, des attelages tirés par des chevaux, tels les tonga (à 2 roues) et les victoria (à 4 roues), circulent encore. Kolkata dispose d’un réseau de tramways et de métro, et Delhi d’un métro. Mumbai, Delhi et Chennai, notamment, possèdent des trains de banlieue, qui partent des gares ferroviaires. Reportez-vous aux chapitres régionaux.

Train

Un périple en Inde serait incomplet sans un voyage en train. Plus confortables que les bus, les trains sont mieux adaptés aux longs voyages dont une partie se fait de nuit. L’Inde dispose de l’un des réseaux ferroviaires les plus vastes et les plus fréquentés au monde. Indian Railways est le deuxième employeur de la planète, avec 1,5 million de salariés. Près de 6 900 gares ferroviaires sont disséminées dans tout le pays.
Nous indiquons quelques liaisons utiles, mais il en existe des centaines d’autres. Le meilleur moyen de se tenir au courant des dernières informations réactualisées consiste à consulter des sites Internet comme Indian Railways (www.indianrail.gov.in) et l’excellent India Rail Info (www.indiarailinfo.com).
Pour plus d’informations, l’indicateur Trains at a Glance (45 ₹), disponible dans les gares, en kiosque et en librairie, contient les horaires des trains des lignes principales. Édité une fois l’an, il ne bénéficie pas des mises à jour des sites Internet.

Classes

Les diverses classes ne sont pas disponibles dans tous les trains. La 1re classe climatisée (1AC) est la plus coûteuse, avec des compartiments de 2 ou 4 couchettes. La 2e classe climatisée (2AC) a des couchettes sur 2 niveaux, la 3e classe sur 3 niveaux. Les classes AC Executive Chair et AC Chair disposent de fauteuils confortables et inclinables et de beaucoup d’espace. La classe Sleeper est faite de wagons sans compartiment, avec des couchettes sur 3 niveaux, sans clim (les fenêtres ouvertes permettent d’admirer le paysage). Enfin, la 2e classe sans réservation a des sièges en bois ou en plastique, un monde fou… mais est bon marché !

Réservations en Inde

Vous pouvez réserver les billets par l’intermédiaire d’une agence de voyages ou d’un hôtel (moyennant une commission) ou vous rendre en personne à la gare. Il est également possible de le faire par l’intermédiaire d’IRCTC (www.irctc.co.in), la billetterie en ligne d’Indian Railways, ou de sites comme Make My Trip (www.makemytrip.com) et Yatra (www.yatra.com). L’achat de billet sur Internet connaît parfois des ratés : des voyageurs rapportent avoir rencontré des difficultés pour s’enregistrer sur certains sites et payer avec une carte de crédit étrangère. Dans les grandes gares, vous trouverez toujours un employé parlant anglais pour effectuer vos réservations. Dans les gares moins importantes, seuls le chef de gare et son adjoint parlent généralement anglais. N’hésitez pas non plus à vous faire conseiller dans les offices du tourisme des gares.

En gare

Pour faire une réservation en gare, il suffit de remplir un formulaire retiré au guichet des renseignements en précisant les gares de départ et d’arrivée, la classe dans laquelle vous souhaitez voyager, le nom du train et son numéro. Vous n’avez plus ensuite qu’à prendre place dans la longue file d’attente, pour faire imprimer votre billet. Une file d’attente est en principe réservée aux femmes. S’il n’y en a pas, elles peuvent passer en tête de la file d’attente classique.

Bureaux de réservations pour touristes

Les grandes villes et les principaux centres touristiques possèdent un bureau ou un guichet pour les touristes étrangers, qui permet de réserver les billets dans une tranquillité relative – la liste des gares concernées se trouve sur www.indianrail.gov.in.

Réservations

Les réservations sont ouvertes 120 jours avant le départ et sont obligatoires pour les classes Chair, Sleeper, 1AC, 2AC et 3AC. Inutile de réserver pour les compartiments classiques de 2e classe.
A savoir : 

  • Les trains étant souvent bondés, réservez le plus tôt possible, surtout pour les trains de nuit. Des services supplémentaires sont mis en place pour certaines destinations en période de fêtes, mais mieux vaut s’y prendre à l’avance.
  • Les billets indiquent les numéros de place/couchette et de voiture. Ce dernier est inscrit sur les flancs du train (demandez au personnel de la gare ou du train en cas de doute). La liste des noms et des couchettes est collée sur les voitures avec réservation.
  • Tous les billets sont remboursables, même après le départ, moyennant une pénalité – les règles sont complexes, vérifiez-les à la réservation.
  • Les trains peuvent être retardés à toute étape du trajet ; prévoyez une bonne marge de manœuvre dans vos projets.
  • Faites attention aux problèmes de drogue et de vol.
  • Si le train que vous désirez est plein, renseignez-vous sur les possibilités ci-après.

Quotas touristiques

Sur certaines lignes très empruntées, un (petit) nombre de places est attribué aux étrangers. Ces sièges ne se réservent qu’auprès des bureaux de réservations pour touristes des villes principales (voir chapitres régionaux), sur présentation d’un passeport et d’un visa. Les billets sont payables en roupies (certains bureaux demandent à voir le certificat de change des devises – le reçu du DAB suffit), en dollars, en euros, en espèces ou en chèques de voyages Thomas Cook et American Express.

Billets Taktal

Indian Railways garde un (très) petit nombre de places sur les principaux trains et les met en vente à 10h un jour avant le départ. Des frais de 10-300 ₹ s’ajoutent au prix du billet. Ce système ne s’applique pas aux classes 1AC et Executive Chair.

Réservation sous réserve d’annulation (RAC)

Même quand un train est plein, Indian Railways vend quelques places dans chaque classe sous l’appellation Reservation Against Cancellation (RAC ; réservation sous réserve d’annulation). Si vous détenez un billet RAC et qu’un passager annule son voyage avant le départ, on vous attribuera son siège (ou sa couchette). Vérifiez la liste des réservations à la gare le jour du départ pour voir si vous avez obtenu une place. Même si personne n’annule, le détenteur d’un billet RAC peut monter dans le train et voyager debout.

Liste d’attente (WL)

Si le quota RAC est atteint, vous pouvez acheter un billet sur liste d’attente (WL ; waiting list). Cela signifie qu’en cas d’annulations nombreuses, vous obtiendrez une couchette ou du moins un siège RAC. Vérifiez l’état de votre réservation sur  www.indianrail.gov.in/pnr_stat.html en saisissant le numéro de votre billet. Si vous ne pouvez pas monter, le billet vous sera remboursé – voyez les modalités à la billetterie.

Tarifs

Les prix sont calculés en fonction de la distance et de la classe ; les trains express Rajdhani et Shatabdi coûtent un peu plus cher, mais les repas y sont fournis. Un service de restauration est souvent prévu dans les compartiments climatisés. Pour les autres, prévoyez des en-cas. Les seniors (plus de 60 ans) bénéficient d’une réduction de 30 sur toutes les classes dans tous les types de train. Les enfants de moins de 5 ans voyagent gratuitement, ceux de 5 à 12 ans paient moitié prix.

Mis à jour le : 25 juin 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l'Inde du Nord

Paramètres des cookies