Ouest américain : Sports et activités

A faire dans l'Ouest américain

Débutants ou pro, les amateurs d’activités de plein air et de grands espaces trouveront ici leur bonheur. L’Ouest américain offre de nombreuses possibilités, des randonnées grandioses dans les somptueux parcs nationaux du Yosemite ou de Yellowstone aux pistes de ski des Rocheuses, sans oublier les gorges du Grand Canyon et ses descentes en rafting ou les sessions surf sur la côte.

Randonnée

Les bons chemins de randonnée sont nombreux dans la région. La plupart des habitants de l’Ouest américain sont soucieux de leur forme, et il est rare que les grandes villes ne possèdent pas de parc où se promener et se maintenir en bonne condition physique. Pour la marche, les parcs nationaux sont idéaux, que l’on soit à la recherche d’une courte promenade ou d’un itinéraire pour randonneur chevronné. Si vous prévoyez un itinéraire sur plusieurs jours, réservez votre permis à l’avance, notamment dans les sites fréquentés comme le Grand Canyon.
Les places sont limitées, particulièrement en été.

Droits d’accès et permis

Les parcs fédéraux appliquent généralement un droit d’accès de 5 à 15 $ la journée. Piétons et cyclistes bénéficient souvent d’un tarif réduit, ou de la gratuité.
Pour l’accès aux parcs nationaux, comptez de 10 à 25 $ par véhicule, pour 7 jours consécutifs. Certains sont gratuits.
Le pass America The Beautiful vous permet d’accéder à tous les parcs et forêts nationaux ainsi qu’aux territoires gérés au niveau fédéral pour un an, sans limitation (80 $).
Si vous passez la nuit hors des campings ou pour des randonnées de plusieurs jours, il est souvent obligatoire de se procurer un permis (wilderness permit), délivré au poste des rangers ou au centre d’information des parcs. En haute saison (de la fin du printemps aux débuts de l’automne), des quotas peuvent être appliqués.
Certains permis peuvent se réserver en amont, et les sentiers très courus (Half Dome, Mt Whitney…) sont complets plusieurs mois
à l’avance.
Le National Forest Adventure Pass (5/30 $ par jour/an) est obligatoire pour stationner dans certaines forêts du sud de la Californie. Pour randonner dans la forêt entourant Sedona, dans l’Arizona, vous devrez vous procurer un Red Rock Pass (www.redrockcountry.org ; 5/15 $ par jour/sem). Vous pourrez les obtenir aux postes des rangers USFS, au départ de certains chemins de randonnée et auprès de revendeurs locaux.

Cyclotourisme

Le vélo gagne en popularité aux États-Unis grâce à la construction de nouvelles pistes cyclables urbaines et à l’importance croissante de l’écologie. Vous rencontrerez des mordus où que vous vous arrêtiez, et de nombreux prestataires organisent des visites guidées à vélo, pour tout niveau.
Dans beaucoup d’États, des agences proposent de superbes randonnées de plusieurs jours, comme le Ride the Rockies dans le Colorado. Le groupe emprunte un itinéraire spectaculaire bien aménagé. Le portage est réduit aux affaires de la journée, le matériel de camping étant acheminé en voiture de halte en halte. Autre itinéraire superbe, l’ascension du Mt Lemmon, en Arizona, qui en 45 km fait passer du désert de Sonora à plus de 3 000 m d’altitude, au sommet. Vous pouvez aussi louer des vélos sur la South Rim du Grand Canyon. Pédalez jusqu’à l’Hermit’s Rest, via Hermit Rd et le Greenway Trail.

Surf

Si vous avez les vagues à l’âme, la Californie devrait prendre des airs d’Eldorado : Santa Cruz, dont les spots passent pour être les meilleurs du continent, Ocean Beach, à San Francisco, Bolinas la bohème, une cinquantaine de kilomètres plus au nord… Au sud, les forts courants et les vents de Santa Ana balaient San Diego, La Jolla, Malibu et Santa Barbara. L’eau, plus chaude, attire surfeurs et amateurs d’activités nautiques – les requins y sont plus rares. Meilleure période pour surfer : de septembre à novembre. Des kilomètres de plages désertes et quelques petites communautés de surfeurs longent les côtes de l’Oregon et de l’État de Washington.

Cours et location

Des prestataires louent l’équipement partout où il est possible de surfer. Comptez 30 $ la demi-journée pour une planche, combinaison en sus (10 $).
Les cours communs de 2 heures pour débutant démarrent aux environs de 75 $/personne (85-120 $/personne pour un cours individuel). De nombreuses écoles de surf proposent des stages de deux jours, voire d’une semaine.
De plus en plus populaire, le stand-up paddle (SUP) est aisé à apprendre. Les tarifs de location et de cours sont approximativement les mêmes que ceux pour le surf. Vous trouverez prestataires et écoles sur la côte entre San Diego et la baie de San Francisco.

Rafting

L’Ouest ne manque pas de descentes en rafting au milieu de paysages spectaculaires. En Californie, la Tuolumne comme l’American River bouillonnent de rapides, de modérés à extrêmes, alors que dans l’Idaho le cours moyen de la Salmon River offre foisonnante vie sauvage, rapides excitants, riches histoires de pionniers, chutes d’eau et sources chaudes. La partie septentrionale de l’Owyhee, la North Fork, serpente dans le haut plateau du sud-ouest de l’Oregon pour redescendre sur les pâturages de l’Idaho. Très fréquentée, elle abrite d’impressionnantes cheminées de fées. Au nord de Moab, dans l’Utah, une descente paisible sur le Colorado vous permettra d’observer la vie sauvage, mais les amateurs de sensations fortes choisiront les rapides et les rochers rouges du Canyonlands National Park.
Si vous voulez descendre le Colorado à travers le Grand Canyon, réservez au moins un an à l’avance. Et si les rapides ne vous tentent pas, sachez que de nombreuses rivières offrent des passages calmes pour une navigation paisible – parfois même dans une bouée, un soda à la main.

Canoë et kayak

Pour explorer les eaux plus calmes, louez un kayak ou un canoë. Les kayaks, fermés, se prêtent bien aux sorties en mer ou à l’exploration de grands lacs, si tant est que vous n’emportez pas de matériel encombrant.
Pour de belles balades en kayak de mer, la côte californienne est idéale. La Jolla et les parcs nationaux de la côte au nord de Santa Barbara comptent parmi les lieux les plus prisés. Dans le Nord-Ouest pacifique, les San Juan Islands, l’Olympic Peninsula et Puget Sound sont des destinations de choix. Des sorties sont organisées dans la Richardson Bay, à Sausalito, CA, les nuits de pleine lune. Pour louer un kayak de mer, comptez 20-40 $/2 heures. Tous les prestataires sérieux s’assureront que vous connaissez l’horaire des marées et la météo de votre itinéraire.
Le kayak en eau vive est populaire dans le Nord-Ouest pacifique, où la fonte des neiges accumulées au sommet des volcans vient alimenter les rivières. La Klickitat River offre toute la beauté de ses canyons sauvages et les aigles chauves planent sur l’Upper Sgakit River. Près de Portland, laissez-vous tenter par le comté de Clackamas et la North San­tiam River. Pour du kayak en eau vive dans les villes, l’État du Colorado est la destination. De nouveaux parcs ont vu le jour à Boulder et Denver.

Ski et sports d’hiver

Tous les États de l’Ouest possèdent des stations de ski, même l’Arizona. Le Colorado est l’une des meilleures destinations en la matière ; la Californie et l’Utah sont tous deux d’excellentes options. La saison de ski débute généralement mi-décembre pour se terminer en avril ; certaines stations restent ouvertes plus longtemps. En été, elles sont nombreuses à proposer des randonnées et des excursions en VTT. Les forfaits tout compris (billet d’avion, hôtel et forfait) vendus par les agences de voyages ou les sites de voyagistes peuvent être intéressants.
Peu importe où vous irez, le ski reste une activité onéreuse. Partir en milieu de semaine, prendre des forfaits pour plusieurs jours ou choisir des destinations moins connues (comme Alpine Meadows, près du Lake Tahoe) ou fréquentées des seuls gens du cru (comme Santa Fe Ski Area ou Colorado’s Wolf Grade) permettent de faire baisser la note.

Ski de fond et randonnée en raquettes

La plupart des stations de ski offrent des parcours de ski de fond. En hiver, les forêts et parcs nationaux et les parcs urbains proposent souvent des parcours de ski nordique et de randonnée en raquettes ou la possibilité de faire du patin à glace.
Royal Gorge, en Californie, est le plus grand domaine de ski de fond d’Amérique du Nord. Vous y trouverez forcément un parcours qui vous convienne, de même qu’à Methow Valley, dans l’État de Washington, sublime et peu fréquenté. La Sierra Nevada, parsemée de refuges (ski-in huts), saura récompenser les passionnés de nature sauvage.
Près de 100 km de pistes et 5 refuges vous attendent dans les San Juan Mountains, au Colorado (www.sanjuanhuts.com). La 10th Mountain Division Association gère près d’une trentaine de refuges dans les Rocheuses (www.huts.org). Le South Rim du Grand Canyon et la Kaibab National Forest environnante se prêtent merveilleusement bien à l’exploration, en hiver.

Escalade et canyoning

La Californie est le point de convergence des amateurs de grimpe, venus mesurer leur dextérité sur les falaises, les dômes granitiques et les rochers du Yosemite National Park. La saison débute en avril pour se terminer en octobre. Le Joshua Tree National Park est une autre destination de choix, au désert arrosé de soleil. Là, parmi les monolithes escarpés et les plus vieux arbres du pays, 8 000 voies vous attendent sur les parois abruptes aux angles saillants. Dans ces deux parcs, des guides expérimentés guideront les débutants et leur fourniront force conseils. Dans le Zion National Park, dans l’Utah, les stages de canyoning, sur plusieurs jours, vous apprendront l’art de la descente dans un cadre grandiose de falaises de grès et de canyons à la roche rouge plantés d’arbres. La combinaison de plongée est particulièrement utile lorsqu’il faut passer sous des cascades rugissantes… ou plonger dans une piscine d’eau glacée.
Si l’escalade sur glace vous tente, vous trouverez votre bonheur au Ouray Ice Park, à Ouray, près de la Million Dollar Highway, dans le sud-ouest du Colorado. Un canyon étroit et des chutes d’eau pétrifiées de 90 mètres vous y attendent.

Articles récents