Ouest américain : Environnement

Troisième État par sa superficie (après le Texas et l'Alaska), la Californie est limitrophe du Mexique au sud, de l'Oregon au nord, et du Nevada et de l'Arizona à l'est. La côte pacifique s'étend sur 1130 km. La chaîne côtière s'abaisse doucement à l'est, mais plonge brutalement dans le Pacifique à l'ouest. Elle est coupée en deux par la baie de San Francisco. Plus à l'est, la Sierra Nevada, qui comporte les plus hauts sommets de l'État (le Mont Whitney avec 4 418 m), s'étend sur 650 km et rejoint la pointe méridionale de la chaîne des Cascades (au nord du lac Tahoe). La chaîne des Cascades, qui se prolonge dans l'Oregon, est dominée par le Shasta (4 316 m). Entre la Sierra Nevada et la chaîne côtière s'étire la vallée centrale, très fertile, qui comprend deux bassins hydrographiques (celui de Sacramento au nord et de San Joaquin au sud). Le désert de Mojave s'étend au nord et à l'est de Los Angeles. À l'est de la Sierra Nevada se situent l'Owens Valley et la Vallée de la Mort.
D'un point de vue géologique, la Californie est un lieu unique. Placée sur la faille de St-Andreas, c'est l'une des rares zones coulissantes du monde. Résultat, dans quelques millions d'années, la Californie sera détachée du continent américain vers l'ouest. Si les tremblements de terre y sont moins meurtriers que dans d'autres régions (le dernier a eu lieu en 1994), la Californie est une des régions les plus sismiques du globe.

Faune et flore

La Californie possède des arbres exceptionnels, tels les séquoias sempervirens (les arbres les plus hauts du monde), les séquoias gigantea (les plus gros du monde) et les pins aristata (les plus vieux du monde). On distingue trois écosystèmes :
- La côte est le domaine des séquoias, des cyprès et des pins de Monterey qui, à l'intérieur des terres, cèdent la place aux chênes noirs, aux chênes verts et aux lauriers aromatiques. La faune du littoral est très riche : éléphants de mer, phoques, otaries de Californie, loutres de mer. On peut croiser les baleines grises entre décembre et avril, lors de leur migration vers les eaux chaudes du Sud. Les dauphins souffleurs et les marsouins évoluent en groupe près des côtes.
- La Sierra Nevada, avec ses forêts de chênes et de chaparrals, ses conifères et sa végétation alpine, ses magnifiques cèdres à encens et ses peupliers du Canada. Les écureuils, le chevreuil américain et les marmottes à ventre jaune se montrent parfois. Attention aux ours noirs, nombreux entre 900 et 2 400 m. Les pumas préfèrent la vallée centrale.
- Enfin, les déserts avec leurs célèbres cactus, leurs yuccas, leurs coquelicots de Californie (couleur orange vif) ne sont pas si déserts que cela. La preuve : les tortues, les lynx rufus et les renards rougeâtres qui s'y terrent. Sans oublier l'inévitable coyote.

Articles récents

Guide de voyage Ouest américain

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Ouest américain