Cancún, Cozumel, Yucatán : Les Incontournables

Le meilleur de Cancún, Cozumel et du Yucatán

Nager dans les cénotes

Les Mayas avaient sans doute un goût pour le dramatique, mais, en visitant des cénotes (dolines en grès), on comprend aisément pourquoi ils les considéraient comme des passages sacrés vers les enfers. On estime que 6 000 cénotes parsèment la péninsule. Certains, comme les spectaculaires grottes jumelles de Cenote Dzitnup, sont propices à une baignade divertissante et rafraîchissante, tandis que d’autres, comme les cavités sous-marines de Dos Ojos, attirent les plongeurs du monde entier.

Gastronomie

Même au Mexique, pays à la longue tradition gastronomique, le Yucatán est considéré comme un paradis pour les gourmands. Les Yucatecos sont en effet célèbres pour leurs pibiles au pollo (poulet) ou au cochinita (porc) marinés. Souvent enveloppés dans des feuilles de bananier et cuits pendant de longues heures dans un four creusé dans la terre, ce plat carné traditionnel règne en maître sur la péninsule. Ne repartez pas avant d’avoir goûté à la fameuse sopa de lima (soupe de citron au bouillon). Buen provecho !

La magie de San Cristóbal

Située dans les hauteurs du Chiapas, San Cristóbal de las Casas est une ville coloniale aux rues pavées dans lesquelles il fait bon flâner. Mélange enivrant de modernité et de culture maya, de cafés cosmopolites et de folklore, c’est aussi un point de chute idéal d’où visiter les fascinants villages tzotziles et tzeltales. On passe ici ses journées à découvrir des églises captivantes et à chiner sur les marchés à la recherche d’ambre ou de chocolat, avant de dîner dans l’un des restaurants gastronomiques de la ville. Et rien de tel que de finir la nuit dans un bar confortable à siroter un verre au coin du feu.

Calakmul, les ruines dans la jungle

Le “royaume de la Tête de Serpent” fut un temps la cité maya la plus puissante qui exista jamais, et ses vestiges attestent encore de sa majesté. Quelques-unes des plus imposantes pyramides mayas se dressent au-dessus d’une jungle où batifolent oiseaux, singes et jaguars. Des excavations relativement récentes ont enfin mis au jour un trésor maya d’une rareté exceptionnelle : des fresques et une frise en stuc particulièrement bien conservées.

Plongée à Cozumel

L’Isla Cozumel compte certainement des sites de plongée et de snorkeling parmi les meilleurs du monde : ne ratez pas l’occasion de plonger dans ces eaux resplendissantes. Si les récifs coralliens chamarrés sont indubitablement l’atout majeur de l’île, ses jolies plages et l’agréable place du village raviront les baigneurs non enclins à la plongée. Si vous venez en février, ne manquez pas le carnaval annuel, période à laquelle les rues sont envahies par des concerts, spectacles de danse et une foule en liesse.

Cancún

Cancún ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais cette ville balnéaire a pourtant son charme. La Zona Hotelera, par exemple, s’étend sur la partie la plus ravissante de la côte caribéenne du Yucatán et renferme le nouveau Museo Maya de Cancún, ainsi que quelques modestes ruines mayas. Pour une ambiance plus authentique, choisissez un hébergement dans le centre de Cancún. De la plupart des hôtels, une courte marche vous mènera au cœur de l’effervescence nocturne, et les plages de la Zona Hotelera sont rapidement accessibles en bus.

Lever du soleil sur Cobá

Tout le monde vous dira que voir les ruines du Yucatán de bon matin permet d’éviter la foule. Mais à Cobá, la visite est de plus sublimée par l’aurore. Au lever du soleil, vous serez presque seul à gravir l’imposante pyramide de Nohoch Mul qui domine la forêt environnante. Une fois au sommet, admirer la jungle se réveiller au chant des oiseaux et voir la lumière filtrer à travers la canopée constitue une expérience unique. En explorant les ruines à vélo, votre journée n’en sera que plus mémorable.

Playa del Carmen

Ville champignon de la Riviera Maya, Playa del Carmen a plus d’un tour dans son sac : chic à l’européenne, vie nocturne endiablée et superbes plages. Vous êtes las de danser, boire et manger au clair de lune dans les boîtes du front de mer ? Aucun problème, Playa est un endroit parfait pour s’adonner à la plongée et au snorkeling, mais aussi une base pratique d’où explorer les dolines environnantes, comme le cénote de Cristalino.

Isla Mujeres

L’Isla Mujeres ne partage pas l’état d’esprit ultratouristique de Cancún, sa voisine de l’autre côté de la baie, et c’est bien ce qui fait sa force. Même si l’île est plutôt petite, on n’a aucun mal à s’y distraire. La plongée avec ou sans bouteille est très pratiquée et les plages – parmi les plus accessibles du Yucatán – sont idéales pour les enfants. De plus, l’Isla Mujeres Turtle Farm relâche des dizaines de milliers de tortues chaque année et dispose d’un petit aquarium qui ravira petits et grands.

Merveilleuse Chichén Itzá

Depuis qu’elle a été élue comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde, Chichén Itzá apparaît sur beaucoup de listes de “choses à voir dans sa vie”. De fait, la colossale pyramide d’El Castillo, le site le plus emblématique de Chichén Itzá, offre un spectacle à couper le souffle, notamment aux équinoxes de printemps et d’automne, lorsque la lumière de l’aube et du crépuscule révèle l’ombre d’un serpent à plumes sur les escaliers.

Isla Contoy

Le Parque Nacional Isla Contoy, une Île déserte située non loin de Cancún et de l’Isla Mujeres, n’autorise son accès qu’à 200 visiteurs par jour afin de préserver son environnement en majeure partie vierge. Foyer de plus de 150 espèces d’oiseaux et de tortues nidifiant au cours des mois d’été, l’île conquerra les amoureux de la nature et les adeptes de randonnée et de snorkeling.

Incomparable Palenque

Ces ruines extraordinaires figurent parmi les plus beaux vestiges de la civilisation maya. Depuis la pyramide qui s’élève au-dessus la jungle, les cris des singes hurleurs étouffés par la végétation semblent provenir de monstres lointains. Promenez-vous dans les dédales du palais, levez les yeux sur sa tour emblématique et gravissez les escaliers en pierre du Templo de las Inscripciones, somptueux mausolée de Pakal. Longez ensuite le cours de l’Otulum, ponctué de jolies cascades, avant de conclure votre visite par le remarquable musée de Palenque.

La ville close de Campeche

Cette ravissante ville coloniale est un antidote bienvenu aux destinations très touristiques des autres régions du Yucatán. Relativement peu de visiteurs s’aventurent jusqu’ici et l’endroit offre ainsi un aperçu plus authentique de la vie mexicaine. Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, le centre historique de Campeche, ceint par des remparts, forme une petite enclave bien préservée d’édifices aux merveilleux tons pastel et de ruelles pavées. À proximité, le malecón (promenade sur le front de mer) est un endroit agréable où se balader, regarder les gens passer et contempler le coucher du soleil.

Chatoyant Laguna Bacalar

Surnommée “le lac aux sept couleurs” en raison de ses intenses nuances bleues et turquoise, la Laguna de Bacalar invite plus que tout autre endroit à s’immerger dans ses eaux scintillantes. Le complexe hôtelier de Rancho Encantado jouit probablement de la meilleure vue sur les rives et, au sud du lac, le Cenote Azul enchante les plongeurs venus explorer ses 90 mètres de profondeur.

Isla Holbox

Comment ne pas tomber amoureux d’un endroit sans voitures ni banques ? Vous verrez peut-être quelques voiturettes de golf monter et descendre les rues d’Holbox à l’heure du dîner, mais ce sera bien là le summum de l’animation sur cette petite île de pêcheurs On y vient surtout pour nager avec les requins-baleines de 15 tonnes qui peuplent les environs, et, la saison des migrations passée, on profite des croisières jusqu’à la source locale et les îles environnantes pour observer les oiseaux.

Mérida, capitale culturelle

Si vous venez dans le Yucatán pour Cancún et Playa del Carmen, accordez aussi quelques jours à Mérida. Les magnifiques édifices coloniaux espagnols qui la parsèment n’ont pas d’équivalent sur la côte. Le week-end, le centre étant fermé à la circulation, la fête envahit la ville et l’on grignote alors de la cuisine de rue yucateco en assistant aux entraînants spectacles de chant et de danse qui se tiennent autour de Plaza Grande, la place principale. De plus, l’abondance de musées et de galeries à Mérida confirme sa réputation de capitale culturelle de la péninsule.  

Les fabuleux vestiges de Tulum

Perchées au sommet d’une falaise élevée, les ruines de Tulum surplombent théâtralement une plage de sable blanc. Après vous être émerveillé face à l’embrasement de ces vestiges mayas dans la lumière du soleil, avoir évité quelques iguanes et touristes distraits, concluez cette leçon d’histoire en piquant une tête dans l’eau azur des Caraïbes mexicaines. La nuit venue, mêlez-vous aux fêtes chaleureuses qui battent leur plein dans les bars de la rue principale de Tulum Pueblo ou fuyez vers la Zona Hotelera pour un paisible dîner en bord de mer.

 

Mis à jour le : 17 mars 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Mexique

Paramètres des cookies