Côte Pacifique

Pourquoi y aller

Séparées des Hautes Terres par une chaîne de volcans, les plaines qui descendent jusqu’au Pacifique sont appelées La Costa. Une chaleur étouffante, humide ou sèche selon la saison, règne dans cette région, où la fertilité du sol volcanique favorise la culture du café, du palmier à huile et de la canne à sucre.
Aux alentours de Santa Lucía Cotzumalguapa, Takalik Abaj et les sculptures laissées par des civilisations préolmèques sont les principaux sites archéologiques.
La culture est essentiellement ladina (influences indienne et européenne) et même les villes les plus importantes restent modestes, avec des maisons basses et quelques toits de palme.
Le tourisme balnéaire demeure peu développé au Guatemala. Seule Monterrico, aidée par une réserve qui protège les mangroves et leurs habitants, peut prétendre au titre de ville touristique. Sipacate devient lentement une station de surf, sans toutefois égaler le Mexique ou le Salvador.

Quand partir

Vous ne pourrez pas échapper à la chaleur sur la côte, même si les températures baissent un peu de novembre à mars. Les plages se remplissent le week-end et des endroits comme Monterrico doublent souvent le prix des chambres. Les Guatémaltèques fréquentent les plages durant les principales périodes de vacances – Pâques et Noël –, aussi vaut-il mieux réserver les hébergements à ces époques.
Si le Pacifique est agité toute l’année, les surfeurs profiteront des meilleures vagues vers la fin de la saison des ouragans, de fin octobre à novembre.

À ne pas manquer

  1. Un séjour loin de tout dans le seul hôtel de Tilapita 
  2. L’exploration du Parque Arqueológico Takalik Abaj pour comprendre le lien historique entre les Olmèques et les Mayas
  3. L’observation de la vie sauvage dans les canaux et lagons bordés de mangroves du Biotopo Monterrico-Hawaii
  4. Les énormes et mystérieuses têtes sculptées par les Pipil à Santa Lucía Cotzumalguapa
  5. Une baignade au Parque Acuático Xocomil ou les manèges du Parque de Diversiones Xetulul, les parcs d’attractions proches de Retalhuleu
Mis à jour le : 8 janvier 2019

À voir à faire au Guatemala

Monterrico

  • Biotopo Monterrico-Hawaii

    réserve naturelle

    Cette réserve, gérée par le Cecon (Centro de Estudios Conservacionistas de la Universidad de San...

    Lire la suite
  • Parque Hawaii

    réserve naturelle, tortues

    Cette réserve naturelle, gérée par l’Arcas comprend un élevage de tortues marines et quelques...

    Lire la suite
  • Tortugario Monterrico

    réserve naturelle

    Géré par le Cecon, le Tortugario Monterrico se situe à courte distance vers l’est, le long de la...

    Lire la suite

Retalhuleu

  • Museo de Arqueología y Etnología

    musée

    Ce petit musée renferme des vestiges archéologiques. À l’étage, il présente des photos anciennes...

    Lire la suite

Cuilapa

  • Tecuamburro

    volcan

    Le complexe volcanique du Tecuamburro comprend plusieurs sommets, dont le Cerro de Miraflores...

    Lire la suite
  • Volcán Cruz Quemada

    volcan

    Ce volcan (1 700 m), assoupi, surplombe le petit village de Santa María Ixhuatán. Des plantations de...

    Lire la suite

Environs de Retalhuleu Parque Acuático Xocomil et Parque de Diversiones Xetulul

  • Parque de Diversiones Xetulul

    parc d’attractions

    Étonnamment bien organisé, ce parc à thème offre d’excellentes attractions pour tous les âges,...

    Lire la suite
  • Parque Acuático Xocomil

    parc aquatique

    Ce parc aquatique moderne, sur le thème du Guatemala, offre un grand choix d’attractions pour tous...

    Lire la suite

Lago de Amatitlán

Les promenades en bateau collectives/privées coûtent 10/80 Q. Si vous débordez d’énergie, vous pouvez louer un canot à rames.

  • Teleférico

    téléphérique

    Ce téléphérique – lorsqu’il est en service – grimpe en une demi-heure de la rive du lac au...

    Lire la suite

Environs de Retalhuleu Parque Arqueológico Takalik Abaj

  • Parque Arqueológico Takalik Abaj

    site archéologique

    Ce site archéologique couvre 6,5 km2 et s’étend sur 9 terrasses naturelles, aménagées par les...

    Lire la suite

Santa Lucía Cotzumalguapa

Les trois principaux sites, tous en dehors de la ville, sont la colline d’El Baúl, à 4,5 km au nord, le musée de la Finca El Baúl, à 2,75 km plus au nord, et le Museo Cultura Cotzumalguapa, près de la nationale, à environ 2 km au nord-est de Santa Lucía.

Les chauffeurs de taxi qui stationnent sur la place principale vous conduiront aux trois sites pour 300 Q environ. Dans ce climat chaud et humide, vous apprécierez d’effectuer le trajet en voiture.

  • Colline d’El Baúl

    site archéologique

    Avec ses deux grandes stèles sculptées, ce site archéologique est d’autant plus fascinant qu’il...

    Lire la suite
  • Museo El Baúl

    musée

    À 2,75 km à pied (ou à 5 km en voiture) de la colline d’El Baúl, ce musée présente en plein...

    Lire la suite
  • Museo Cultura Cotzumalguapa

    musée

    Les bureaux d’une autre plantation de canne à sucre, la Finca Las Ilusiones, abritent ce musée. Il...

    Lire la suite

La Democracia

Sur le site archéologique de Monte Alto, à la périphérie de La Democracia, d’immenses têtes en basalte et des sculptures ventrues ont été mises au jour. Les têtes ressemblent à des ébauches grossières de celles sculptées par les Olmèques des siècles plus tôt sur la côte sud du golfe du Mexique.

Elles sont aujourd’hui disposées autour de la place principale récemment rénovée de La Democracia, chacune dans son propre stand couvert, et illuminées la nuit.

  • Museo Regional de Arqueología

    musée

    Face à la place, à côté de l’église et du modeste Palacio Municipal, ce petit musée moderne...

    Lire la suite
Paramètres des cookies